Ins
mnia

La vie est un mystère qu'il

faut vivre

et non un problème à résoudre

RSS
RSS



 

Néoptolème [Terminé]

# Néoptolème [Terminé]Dim 4 Mar - 20:28

Neoptolème
Oméga

VIIIe siècle A.C.N.
Il y a deux mois
Photographe
Pauvre
Kiyama Hiroto || Inazuma Eleven

Coucou ! Moi, c'est Nade, j'ai 22 ans et provient de Belgique. C'est Cerbère qui m'a attiré sur le forum, on voulait écrire à nouveau ensemble et le forum nous a plu. J'aime beaucoup le nouveau design ! Et je vous remercie encore pour l'accueil :3 Par contre, je suis encore un peu perdue, mais vous m'aiderez, n'est-ce pas ? :P

Histoire
▶️ Je suis originaire de Skyros, une île pierreuse mais non pas dénuée de charme, dans la mer Méditerranée. J'ai été élevé par ma mère et ses parents, souverains de l'île. C'était une période de douceur et de candeur où j'étais bercé par les histoires qu'on me racontait sur mon père. De lui, je n'ai que très peu de souvenir. De lui, je tiens cette chevelure rousse qui m'a valu d'autres noms comme celui de Pyrrhus. Mais dois-je vraiment vous présenter ce héros dont je suis issu ? Je vais néanmoins le faire. Il s'agit d'Achille, parti pour la guerre de Troie. Mais ce n'est pas son histoire que je vais vous conter, mais la mienne.

Je ne suis pas parti pour Troie immédiatement. Je n'étais qu'un enfant et ma mère préférait me garder auprès d'elle. Elle m'avait travesti en fille, profitant de mes trait androgyne de petit garçon, et  je suis ainsi passé inaperçu quand on vint me chercher. Ce n'est qu'à ma majorité et à la mort de mon père que je quittais Skyros pour Troie. Selon une antique prophétie, il n'y avait que moi qui pouvait prendre la ville. Une fois là-bas, les Atrides me rendirent les armes de mon père. Ce moment fut un peu.... tendu. Pendant un instant, j'ai pensé qu'ils allaient me flouer et les donner à Ulysse. Mais tout ce beau monde avait autre chose de prévu pour moi. Je devais accompagner le Rusé Ulysse sur l'île où ils avaient abandonné l'un des leurs : le pauvre Philoctète. Je ne pouvais en effet prendre Troie qu'avec son arc et ses flèches.

Ce fut alors le début de plusieurs tragédies.

Arrivés sur l'île, nous marchions en directions de la grotte qui semblait abriter notre homme. En chemin, Ulysse me parla des façons d'obtenir ce que nous désirions. Il refusait de tomber face à face avec lui. Je devais alors le tromper. J'avais été outré. Je lui ai dit mon désaccord ? Ne pouvions nous simplement pas le convaincre ou encore le prendre par la ruse ? Mais Ulysse me persuada que non avec d'habiles paroles...
Philoctète ne se trouvait pas dans sa grotte. De loin, je pouvais déjà voir l'état lamentable du lieu. Il y avait un semblant de feu, un lit de feuille froissé et plus loin séchant au soleil, des lambeaux de tissus imprégnés de sang. Ce spectacle me toucha profondément. Le pauvre homme, abandonné là depuis près de 10 ans, devait souffrir. Il se trouvait ici car, blessé au pied par la morsure d'un serpent, il empêchait l'expédition de faire les libations nécessaires. L'armée achéenne l'avait alors laissé sur une île déserte.
Ulysse me laissa seul car l'homme à l'arc semblait s'approcher. Il me donna ses dernières directives avant de me laisser seul.
Il me fallait mentir. Cela me dérangeait mais je n'avais apparemment pas le choix. Je lui avouais qui j'étais, je lui dis que je venais de Troie. En revanche, je lui disais que les Atrides et Ulysse n'étaient que des fourbes : m'ayant fait venir pour faire tomber Troie à la mort de mon père, ils avaient refusé de me donner ses armes, c'était à Ulysse qu'elles avaient échu. Je lui dis ensuite que, par colère, j'étais parti pour rentrer chez moi et que le hasard m'avait fait débarquer sur cette île.
La honte de lui mentir me nouait les tripes, mais le pauvre homme était tellement heureux qu'il ne s'aperçut aucunement de mon malaise. Non, il était même plus que curieux. Il m'interrogeait sur les personnes qu'ils connaissaient et qu'il appréciait. Malheureusement pour lui, je lui annonçais à chaque fois leur mort. C'est ensemble que nous avons déploré le fait que les hommes bons disparaissaient avant les mauvais. Puis Philoctète se fit suppliant. Il désirait rentrer chez lui, il voulait qu'au pire j'avertisse son père, qu'au mieux je l'embarque avec moi. Peu lui importait où il se trouverait sur le navire, il affirmait qu'il se ferait petit.
Alors que je discutait avec lui et que je gagnais sa confiance autant qu'il gagnait ma sympathie, un marin déguisé en marchand arriva. C'était une ruse d'Ulysse. Il lui semblait que je traînais trop. Je faux marchand se présenta et annonça de bien tristes  nouvelles qui étaient tout sauf vraies, ce que Philoctète ignorait. J'étais soi-disant pourchassé par deux héros envoyés par les Atrides parce que j'avais fuit et Philoctète était poursuivi par Ulysse et un autre pour avoir son fameux arcs. Autant dire que les nouvelles troublèrent l'homme qui devenait mon ami. Alors qu'on s'agitait pour récupérer le peu d'effet personnel qu'il avait, Ulysse – qui en avait marre d'attendre – montra finalement le bout de son nez. Lui qui m'avait semblé craintif à l'idée de revoir Philoctète se montrait comme pour forcer les choses. A ce moment là, j'avais l'arc en main, donné momentanément par l'homme abandonné. Ce dernier fut pris de panique puis de colère lorsqu'il comprit la ruse. Je n'osais plus le regarder. Mes yeux fixaient le sol, mon visage se détournait de lui et les mots ne franchissaient plus la barrière de mes lèvres. Ce que j'avais honte. Moi qui voulait devenir un héros digne de mon père, j'avais le sentiment d'avoir souillé profondément mon être.

Ce furent les dieux qui nous permirent de rentrer vers Troie avec l'objet de notre expédition sur cette île. Digne d'un deus ex machina, il survint presque fantomatique et illusoire. Avions nous rêvé ? Etions nous malade ? Avions nous pris une plante illicite ? Je ne pourrais le dire. Mais ce fut une fin heureuse.

De là, donc, nous sommes revenus à Troie. Ulysse eut alors l'idée du cheval de Troie. Les hommes se pressaient de le construire, de ranger les tentes et peu à peu déguerpir de la plage. Je fus parmi les  preux choisis pour être dans le cheval de bois. Je n'arrivais pas à savoir si je trouvais l'idée bonne ou non. Allait-elle vraiment marcher ? Et si les troyens préféraient mettre le feu au cheval par méfiance, quitte à s'attirer les foudres divines ? Nous étions tous, à l'intérieur, murés dans le silence. Puis finalement le cheval bougea. Nos ennemis avaient trouvés le moyen de le faire rentrer à l'intérieur de le rempart. Le plan d'Ulysse était alors en marche.
Ce ne fut qu'en pleine nuit, après que les troyens eurent fêté notre départ, que nous sommes sortis de notre cachette. Un groupe alla ouvrir les portes pour que le reste de l'armée grecque – qui s'était cachée – puissent rentrer. Ensuite... Ensuite ce fut carnages, sangs et cris.

En y repensant avec du recul, je me demande pourquoi j'ai participé à tout cela. Au final, cela ne m'a apporté que malheur. J'aurais peut-être pu avoir une vie plus longue que ce qu'elle ne fut. Mais à ce moment, j'ignorais tout de l'avenir. Qui pouvait se prétendre devin à part quelques privilégiés ?

Cette nuit-là, j'ai accompli des actes au final peu glorieux. J'ai apporté la mort au roi Priam d'un coup d'épée. J'ai largué par dessus les remparts de la ville le jeune Astyanax, fils d'Andromaque et d'Hector. J'ai sacrifié la jeune Polyxène, fille de Priam, pour honorer la mémoire de mon père, ayant ainsi réduit à néant la dynastie troyenne.
Le lendemain matin, chacun prit sa part du butin. Pour ma valeur et mon courage, on m'offrit Andromaque qui devint par la suite mon épouse.
Pour rentrer chez moi, je décidais de prendre la voie terrestre. Un ami me l'avait conseillé, comme s'il savait ce qui allait arriver à l'armée s'en allant par la mer. Les vents ne sont pas toujours bienveillants...
Une fois de retour dans ma patrie, je me mariais officiellement avec Hermione, la fille de Ménélas, l'un des Atrides. Il m'avait offert sa fille pour me remercier de mes services. Hermione était donc mon épouse officielle, alors qu'Andromaque était comme une concubine. A mon mariage, Hermione voulu même assassiner la troyenne dans la crainte que cette dernière la rende stérile avec des sortilèges. Mais le drame fut éviter.

En revanche, ce que j'ignorais, c'était l'amour qu'Oreste portait à Hermione. Avant Troie, le jeune femme avait été promise a son cousin. Ils s'aimaient éperdument, je suppose maintenant. L'homme, après avoir tué sa mère avait du fuir son pays. Le hasard voulu que l'on se retrouva lui et moi au même endroit au même moment. Delphes fut alors le théâtre à ciel ouvert de ma mort. Apprenant ma présence, il fit courir la rumeur que je venais en repérage pour voler les différents trésors. Delphes n'était pas réellement une ville, non. C'était un sanctuaire, un endroit où chaque ville de Grèce pouvait déposer des offrandes de valeur pour Apollon. Ces offrandes étaient les trésors.
J'étais venu seulement pour apaiser le dieu. J'étais toujours en colère contre lui car je le tenais en partie responsable de la mort de mon père. Mais être fâché avec un dieu n'était pas vraiment ce qui était de mieux. Peut-être était-ce pour cela que j'avais des problèmes conjugaux ? Hermione ne m'avait pas encore donné d'enfants alors que j'en avait eu trois d'Andromaque. Peut-être que mon épouse avait raison et que la troyenne l'avait ensorcelée, mais j'en doutais. Elle était toujours éprise de fameux Hector.

La flèche fatale vint se ficher adroitement dans un point vital. J'aurais aimé dire que je n'avais pas souffert, mais ce ne fut pas le cas. Roulant sur le dos, je fixais le ciel. Je savais que j'allais quitter cette vie. Je n'en avais pas envie mais je n'en avais pas le choix. Je ne voulais pas rencontrer le nocher tout de suite. Ni le chien des enfers, Cerbère.  N'étais-je pas encore trop jeune pour mourir ? La mort était décidément bien capricieuse. Pour qui se prenait-elle pour se saisir des gens de la sorte, sans leur demander son avis ?!

Ce fut sur ses pensées un rien égoïste que finit ma vie.

...

C'était sans compté ce moment où je revins. Je me pinçais la peau pour vérifier que je ne rêvais pas. Mais non, ce n'était apparemment pas une illusion. Le hasard voulu me faire revivre. Arrivé dans une ville plus qu'étrange à mon goût, je tentais de me faire une place, de comprendre ce nouveau monde qui m'entoure, cette nouvelle mentalité. Car pour eux, tout leur semble peut être évident, mais la technologie me semblait être divine.
Pour ce qui fut des tensions au sein de la ville, autant vous dire que j'étais totalement largué. Je préférais ne pas prendre parti. Je préférais ne plus devoir faire de guerre. J'en avais eu assez.
Je décidais de devenir photographe pour immortaliser les moments, les gens. La photographie me semblait magique à plus d'un titre. Elle m'attirait. Je n'en comprenais pas forcément le principe mais cela ne m'empêchait en rien de la pratiquer.

Caractère
Qualités
  • • Attentif
  • • Créatif
  • • Dévoué
  • • Intuitif
  • • Persévérant
  • • Sociable
  • Défauts
  • • Curieux
  • • Désordonné
  • • Hésitant
  • • Naïf
  • • Sensible
  • • Possessif
  • ▶️ Je ne suis qu'un jeune homme de 22 ans. J'ai les cheveux roux, court. Ils paraissent parfois flamboyant, parfois plus terne, la faute au soleil. Mon visage aux traits fins est parsemé par endroit de quelques tâches de rousseur. Mes yeux sont en forme d'amande et ont la couleur du ciel, un beau bleu qui ressort bien grâce à la couleur de mes cheveux.
    Je mesure environ le mètre 75, peut-être 80 au maximum. Je dirais que je suis de corpulence moyenne. Un gars simple, dans la norme. Mes vêtements sont passe-partout, sans doute de piètre qualité. Mais je dois bien avouer que cela m'importe peu. La richesse ne m'avait pas rendu heureux, alors pourquoi essayerais-je de courir après du prestige ? Je m'essaye donc à une vie simple, sans prise de tête.

    Après cette petite description physique de moi (j'aurais pu vous donner plus de détails, comme le fait que j'ai de longs doigts fin, mais on s'en moque, non ?), je vais vous parler de qui je suis dans la vie de tous les jours.

    Je fais attention à mon environnement, aux gens qui m'entourent. Je me pose dans un coin et j'observe. Je peux être du genre silencieux ou bavard, tout dépend de la personne face à qui je suis.J'aime aller vers les autres. Je suis assez curieux et je pose parfois des questions qui dérangent. Quand je m'en rends compte, je m'excuse et ne sais plus vraiment où je dois me mettre.
    Je me montre dévoué à mes amis, à ma nouvelle passion. Pour celle-ci, je suis créatif ou en tout cas, je tente de l'être. Une bonne partie est due à l'intuition : trouver un bon lieu, un bon modèle, une bonne lumière.
    En revanche, je suis une personne sensible. Je peux prendre la mouche pour un rien ou avoir un serrement de coeur qui pourrait me tirer la larme dans d'autre cas. On me dit aussi naïf, mais je ne sais pas vraiment ce qu'il en est. Peut-être un petit peu. Mais... Je ne sais pas. Je suis également un grand indécis. Prendre une décision importante... je préfère prendre mon temps. Je pèse le pour, le contre. Je ne me précipite pas. Pour ce qui est de ce que je vais manger, je pourrais hésiter pendant 10 minutes si pas plus. Un poulet curry ? Ou bien des pâtes à la bolognaise ? Ou carbonara ? Ou bien quelque chose de sucré ? Que quelqu'un prenne la décision pour moi, ça ira plus vite !
    Sinon... que vous dire de plus ? Mon petit appartement est souvent sans dessus dessous. Les photo trainent, éparpillées un peu partout. La lessive, ce n'est pas pour moi, et les vêtements sales ont la mauvaise habitude de s'accumuler...
    Je dois peut-être aussi vous dire que je suis quelqu'un de tactile. Pas que j'aime toucher les gens par plaisir, enfin, si peut-être, mais le toucher permet un certain rapprochement sans pour autant être intime. C'est compliqué d'expliquer cela avec des mots. C'est comme...procurer un sentiment de bien-être comme quand votre chat vient vous ronronner sur les genoux. Ou quelque chose comme ça.
    Un autre détail, c'est que je ne tiens pas l'alcool. Je n'ai pas l'habitude des boissons fortes. Alors je suis rapidement joyeux, car non, je n'ai pas l'alcool triste.


    avatar
    Guillemet ouvrantIndépendantsGuillemet fermant
    Citation : Votre citation ici.
    Emploi : Votre emploi
    DC : /
    Crédits : Kiyama Hiroto || Inazuma Eleven
    OH MON BICHON MAIS OUI ON VA T'AIDER ENFIN :roulade:
    C'est notre job on est là pour ça après tout :roulade: :roulade: !

    Bienvenue encore une fois et bon courage pour ta fiche ! Tu sais où nous trouver si tu as des questions bichon tout doux :tothestars: !

    Et cet avatar... :plz:
    Séparateur




    avatar
    Guillemet ouvrantDessine moi un mouton !Guillemet fermant
    Citation : C'est une folie de haïr toutes les roses parce que une épine vous a piqué, d'abandonner tous les rêves parce que l un d'entre eux ne s'est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce que l'un d'entre eux ne s'est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu'on a échoué... C'est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu'une d'elle vous a trahi, de ne croire plus en l'amour juste parce qu'un d'entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d'être heureux juste parce que quelque chose n'est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ...
    Emploi : Balayeur au théâtre.
    DC : John H. Watson - Barbe Bleue - Émile Zola
    Crédits : Seven - Mystic Messenger
    BIENVENUE NEO.
    J'connaissais pas du tout Néoptolème, du coup tu me fais découvrir ce personnage. *^*

    Bon courage pour la suite de ta fiche ! :loveu:
    avatar
    Guillemet ouvrantGuide du bas de la falaiseGuillemet fermant
    Citation : Mediocrity knows nothing higher than itself; but talent instantly recognizes genius.
    Emploi : Détective privé
    DC : Gavroche
    Crédits : Soldier 76 || Overwatch


    BIENVENUE A TOI :whut:
    C'est un personnage que je ne connaissais non plus, j'adore apprendre 💕 !!
    Il promet en tout cas.
    Bon courage pour ta fiche :3 💜💜
    Séparateur








    true side:
     


    avatar
    Guillemet ouvrantStalkeuse ImpérialeGuillemet fermant
    Citation : Peu d'hommes peuvent se vanter d'avoir côtoyé l'amour avec emprise et dextérité, sans en avoir eu les malheureux retours.
    Emploi : Musicienne et Poète.
    DC : Guy de Maupassant - Don Juan
    Crédits : /
    Bienvenue ! :sparkle:
    Comme pour les autres, je ne connaissais pas non plus ce personnage. Hâte d'en apprendre un peu plus sur lui ♪
    Bonne chance pour la suite !
    Séparateur


    Je parle en #333366
    Fiche - Relations
    Merci à Michou pour l'avatar blbl ♥️
    Et les Insowards :whut:


    avatar
    Guillemet ouvrantCréateurGuillemet fermant
    Citation : Votre citation ici.
    Emploi : Votre emploi
    DC : //
    Eh bien comme mon prédécesseur, je ne connais absolument pas du tout ce personnage et c'est un parfait plaisir de le découvrir entre tes doigts ! Hâte de lire la suite ~
    avatar
    Guillemet ouvrantI NEVER SAY “NO”Guillemet fermant
    Citation : You will always be fond of me. I represent to you all the sins you never had the courage to commit.
    Emploi : Directeur de Musée
    DC : -
    Crédits : Oc de 1009
    Merci à vous tous !

    Je suis contente de vous faire découvrir ce personnage du coup ^^ J'espère que l'histoire vous plaira ~

    J'ai donc enfin fini ma fiche ! Bonne lecture à vous ~
    avatar
    Guillemet ouvrantIndépendantsGuillemet fermant
    Citation : Votre citation ici.
    Emploi : Votre emploi
    DC : /
    Crédits : Kiyama Hiroto || Inazuma Eleven

    bravo tu es validé !

    Boooon Bieeeeenvenue !
    Tout ça me parait très bon, il y a des détails très intéressant qui rendent le récit vivant et malgré quelques fautes d'orthographe on rentre facilement dans ton récit et ton point de vue. Tout est assez bien remplit, on comprends qu'il ne veuille pas se joindre à la guerre cependant...le groupe des Omégas n'est pas forcément le mieux placé pour être peinard :huhu: en tout cas bienvenu parmi nous et amuse toi bien sur Insomnia

    Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.Pour recenser ton avatar, c'est par ici. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à cet endroit. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier ! Et pour finir, venez recenser d'où vient ton personnage' ♥️ !
    Séparateur







    avatar
    Guillemet ouvrantThe cursed oneGuillemet fermant
    Citation : Dieu a créé le chat pour permettre à l'homme de caresser une panthère
    Emploi : SDF
    DC : Mozart/Devil/Doyle
    Crédits : Kenma - Haikyuu
    Contenu sponsorisé
    Guillemet ouvrantGuillemet fermant
    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers:  
    Nos marques pages . . .
    Les chapitres ouverts . . .
    C
    CLAUDE a comme des envies de comprendre le manège qui se trame en ville, qui voudra bien l'aider à enquêter ?
    A
    ALICE vient de débarquer en ville avec sa nouvelle boutique de vêtements ! Allez passer commande ~ !
    K
    LE KRAKEN est un jeune poulpe fraîchement débarqué sur les étalages en recherche de compagnon ~
    Le forum a été entièrement codé et graphé exclusivement pour cette plateforme.
    Merci de ne pas voler le contenu d'Insomnia sans en demander l'autorisation au
    prélable. N'hésitez pas à nous rejoindre pour nous supporter !

    Crédits additionnels