RSS
RSS
Welcome !
Le Maire
Le Chat Noir
James Moriarty
Magdeleine Robin
Créateurs
Créations
Indépendants
19 ♕ Créateurs
25 ♕ Créations
17 ♕ Indépendants

☾ Good lips ((Sedna))
 :: Pour commencer  :: THE INTRODUCTION PRÉSENTATIONS

Lun 1 Jan - 19:18










♕ Sedna ♕
Déesse inuite sirène de la mer
•  
Immémoriale
Agent de police scientifique anciennement prostitué
Indépendant
Karna de Fate grand order


Qualités

  • Raffiné
  • Elégant

  • Surdoué
  • Courageux

  • Erotique malgré toi
  • Minutieux
Défauts

  • Impulsif
  • Perfectionniste

  • Vestiges de manies féminines: Port du rouge à lèvre, mascara et eye-liner & de temps en temps des talons

  • Kleptomane, maladie que tu essaies de traiter
  • Hypocrite

  • Temporairement traumatisé par le sexe (cf. histoire)

De tête et de corps.
es vestiges de féminité sont ancrés en toi car une véritable nature ne peut jamais disparaître sans laisser la moindre trace. C'est la raffinerie qui s'empare de chacun de tes gestes et une élégance érotique qui se dégage de tes pas cadencés et de cette silhouette aux courbes affriolantes pourtant masculine. Tu regrettes l'abandon du port des soutien-gorges et tu persistes à affubler tes arabesques de strings ornementés d'une délicate dentelle. Ils suintent l'érotisme ravivé du bout de tes pulpeuses lippes parfois embellies de rouge à lèvres ainsi que de ton regard de biche agrémenté de mascara et d'un eye-liner cendrés.

Une délicatesse qui peut rapidement vriller à cause de ton impulsivité car ta sensualité n'est pas synonyme de fragilité, plus maintenant en tout cas après toutes les horreurs subies par ton ex boyfriend qui était plus un sombre connard égoïste qu'un petit-ami. Ton flamboyant courage t'avait permis de supporter la torture insufflée du creux de ses paumes puis de te débarrasser de lui lorsque tu n'en pus plus de lui.

Tu es toujours contraint par ton ardent perfectionnisme car tu désires réaliser des actes respirant la perfection elle-même car les faux pas bien qu'ils soient rarissimes demeurent bien trop amères en bouche. La kleptomanie s'ajoute à la valse et t'entrave sournoisement davantage. Ce ne sont que de viscérales pulsions, saccadées et imprévisibles qui te poussent à dérober un objet que ce soit onéreux ou la plus insignifiante des babioles. Terrible maladie qui t'érode incessamment et perfidement les entrailles mais que tu essaies de surmonter et de traiter avec véhémence. Tes visites régulières chez le médecin tournent souvent en bilan psychologique relatant ton ressenti sur leur impact dans ta vie quotidienne mais tu continues tout de même d'espérer de voir le bout de ce sinueux tunnel. Un autre traumatisme de gangrène les tripes. Les relations sexuelles sont pour le moment à bannir avec ton corps encore stigmatisé et essoufflé des terribles violences de ton ancien copain. Les doucereux baisers, les étreintes et les caresses sont accueillies à bras ouverts mais la moindre pénétration affolerait ton palpitant et déclencherait une vigoureuse crise de stress chez toi. Ayant perdu toute foi en l'amour, tu n'es toujours pas parvenu à oublier et à surmonter les blessures du passé avec une nouvelle moitié.

Tu possèdes ces fâcheuses manies oniriques, à t'enliser au creux de contemplations du firmament embrassé de nuages étoilés parce que devenir astronaute était une onirie que tu ne réalisas point, préférant te pencher sur un métier qui balaierait tout crime de cette ville à cause de ces injustices t'ayant flagellé et persuadé de reprendre les choses en mains.

D'où est-ce que tu viens ?
/!\ Histoire contenant des passages violents. Âmes sensibles s'abstenir.

Vie d'antan

Cela faisait maintenant une vingtaine d'années que tu vivais aux côtés de ton père, devenu veuf depuis ta naissance car ta mère expia son dernier soupir en te mettant au monde. Le supplice d'une vie pour une autre qui t'affecta autant que ta seule attache familiale ayant doucereusement pris soin de ton existence fleurissante au fil des années. Vingt années qui s'écoulèrent paisiblement jusqu'à ce que tu rencontras un chaman de passage dans votre petit village. Bel homme qui parvint à te charmer définitivement d'une fallacieuse gentillesse agrémentée de subterfuges verbaux. Tant de faux semblants qui te convinrent de te détacher de ton père pour te marier avec lui pour mener une vie emplie de béatitude à ses côtés. Tu t'étais malheureusement trompée à son sujet et il te révéla bien vite son visage une fois les noces terminées. Tu n'eus point droit à cette lune de miel tant désirée. Tu fus au contraire contrainte de subir ses coups quotidiens et ses assauts sexuels à ton encontre car il ne voyait qu'en toi qu'un objet destiné à le divertir et le combler. Ton avis ne semblait avoir une place nulle part mais heureusement que ton paternel entendit tes plaintes par-delà la mer et se munit hâtivement de son kayak pour te rejoindre et t'arracher aux griffes de ce monstre. En route vers ton île natal, ton mari fit cependant déchaîner la mer de la mysticité de ses pouvoirs. Effrayé par la mort presque imminente, ton père décida de te sacrifier en te jetant par-dessus bord mais ton désir de vivre était si ardent que tu t'accrochas avec véhémence au kayak. L'homme brandit soudainement son couteau dans les airs et l'abattit sur des doigts pour les sectionner qui se métamorphosèrent en poissons puis se fut au tour des pouces et des mains qui se convertirent en baleines, phoques et autres animaux marins. Tes arabesques s'enfoncèrent lascivement au fin fond de l'océan où tu devins une déesse dont l'apparence se mua en celle d'une sirène. On s'était amusé à raconter qu'une mère houleuse et une maigre pêche n'étaient que des conséquences de ta fureur issue de ta longue cascade capillaire emmêlée que tu ne pouvais pas brosser à cause de tes paumes manquantes ... Elevée au statut à présent divin, on pourrait facilement croire que ta vie fut outrageusement longue mais ce ne fut pas le cas car une profonde lypémanie s'était emparée de tes entrailles suite à ces deux trahisons qui s'étaient viscéralement abattues sur ta pulpe et qui l'avaient douloureusement martyrisée. Tu expias quelques années plus tard de cette violente affliction, incapable de la surmonter ...

Vie offerte à Insomnia.

Le néant ne fut point éternel et ce le doucereux bruit de l'eau d'un lac qui chantonna à sérénade au creux de tes oreilles tandis qu'une magnifique vue sur un ciel baigné d'obscurité et balafré de billes scintillantes s'offrit à tes prunelles s'entrouvrant lascivement. Au moment où tu levas le bras pour pose ta paume sur ton front harponné d'une véhémente migraine, tes iris s'écarquillèrent de surprise à la vue de ce corps doué de masculinité de ces mains à nouveau existantes. Une surprise qui redoubla d'intensité après que tu t'étais dirigé à quatre pattes jusqu'au dessus de l'eau miroitante pour contemple ton reflet. Tu ne te reconnaissais plus avec cette chevelure d'un éclatant lacté et ce teint presque angélique. Des traits beaucoup trop délicats pour cet homme que tu étais récemment devenu.

L'heure tardive te hâta à regagner une ville qui t'était complètement inconnue. Dénué du moindre diplôme qui aurait pu te permettre de subvenir à tes besoins quotidiens car tu ne savais que pêcher, en particulier le phoque puis plus tard tu fus aimée de l'océan dont les habitants venaient souvent passer du temps à tes côtés et t'offrir du plancton en guise d'offrande pour ta protection divine et pour leur avoir insufflés la vie. Tu fus contraint de te prostituer à contre-coeur pour gagner cet argent si important à ta survie dans ce nouveau monde en plus d'apprendre à t'habituer à ta masculinité. Des manies s'amusaient à persister cependant. Une nouvelle chance venait de t'être offerte mais cette nouvelle existence n'était néanmoins que rudesse. Tu pensas toutefois que la chance te sourit enfin lorsqu'un homme que tu n'avais jamais vu auparavant t'aborda pour passer la nuit avec lui. Il était si beau avec sa chevelure épis de blé et ses manières princières. Il te séduit aisément en te payant un repas dans un restaurant gastronomique. Vos palabres échangées durant ce dernier te bercèrent tendrement et lorsque le moment d'unir vos deux pulpes survint, tu crus littéralement monter au septième ciel. Il revint te voir maintes fois, faisant progressivement gagner en profondeur votre relation jusqu'à ce qu'il te demanda de sortir avec lui. Amouraché du bellâtre, tu le suivis à son appartement qui devint ton nouveau lieu de vie, quittas sur le champ le domaine de la prostitution grâce à ses conseils pour enchaîner de petits boulots comme serveur au mcdo et dans un petit café en ville pour lui éviter de dépenser pour toi.

Votre vie en couple sembla se dérouler calmement. Occupé à t'habituer à tes courbes masculines et abandonner certains réflexes féminins en plus de passer la majeure partie de tes journée à travailler pour ne pas alourdir les charges de ton amant, tu ne pus voir tout le vice au creux duquel baignait ce dernier. Tu avais pourtant toujours trouvé très étrange qu'il aie un salaire aussi élevé et même s'il t'avait assuré être gérant d'un magasin de vêtements en ligne tu espérais que ce celui-ci n'avait rien d'illégal. Cette idylle bascula malheureusement un soir où tu rentras complètement épuisé de ton travail. Ta moitié s'empressa de te rejoindre et de t'embrasser langoureusement alors que ses paumes se firent outrageusement baladeuses. Tu 'extirpas de son étreinte, pas disposé à ce moment-là à coucher avec ton petit-copain car tu étais beaucoup trop fatigué mais il se montra persistant et força un autre baiser. Tu tentas de le repousser une nouvelle fois, en vain car il était plus fort que toi. Il te traîna jusqu'à sa chambre où il t'attacha au lit et banda les yeux malgré tes supplications d'arrêter. Tu eus droit à une violente claque au niveau de la pommette pour te faire taire et ce fut à ce moment même que tout ton monde s'écroula et que des perles lacrymales dévalèrent le long de ton visage. Tu pensais que le pire à venir serait un viol de sa part mais tu étais loin d'imaginer cette tempête d coups de fouet le long de tes esquisses et cette cire brûlante te mordant subitement l'épiderme à maintes reprises qui te firent hurler de douleur. Ton amant n'en pouvait plus de cacher ses malsaines lubies, une torture qu'il t'imposa avant de s'adonner à un viol sans remord qui te traumatisa pendant des heures et lorsqu'il le supplice eut une fin, il abandonna ton corps meurtri et tressaillant d'effroi sur le lit pour prendre une douche. Souillé, tu demeuras allongé quelques secondes, souffrant le martyr et encore profondément choqué de la cruauté de celui censé t'aimer. Tu étais définitivement malchanceux en amour pensas-tu et tu te juras de ne plus jamais faire autant confiance à quiconque s'approcherait de toi pour te séduire. Dès lors, une vague de doutes à propos du blond se lustrant le corps te tordit les tripes et tu te dirigeas vers le bureau de la chambre où se trouvait son ordinateur. S'il t'avait caché ses dangereuses tendances, il devait certainement garder d'autres secrets comme son fameux métier par exemple. Tu savais pourtant qu'il y avait peu de chances que tu découvres quelque chose si l'objet électronique était éteint car tu n'avais aucune idée de son mot de passe mais ayant un soupçon d'espoir, tu relevas son écran et tu fus surpris de contaté qu'il avait oublié de l'éteindre et qu'il s'était mis en veille. Tu t'empressas maladroitement de de fouiller ses dossiers, regardant par dessus ton épaule quelques fois avec terreur pour vérifier qu'il était toujours dans la salle de bain. Ta découverte te pétrifia sur place lorsque tu vis de nombreuses vidéos pornographiques de vos ébats qu'il avait osé vendre de manière illégale. Enserrant ton propre corps et à bout, tu te rhabillas en vitesse malgré ton corps encore sale. Tu n'eus pas le temps de chercher la caméra à l'origine de ces méfaits. Tu te contentas d'emporter l'ordinateur avec toi et de t'enfuir sans crier garde pour aller loger dans un hôtel bon marché le plus loin possible de cet endroit. Une fois arrivé dans ta nouvelle chambre, tu pris un bain pour tenter d'apaiser ton corps douloureux puis tu détruisis violemment l'ordinateur, le balançant au sol et frappant à maintes reprises dessus avec tes pieds, la fureur au ventre. Le lendemain, tu n'hésitas pas une seule seconde à porter plainte pour abus sexuel qui donna lieu à une arrestation de ton ex amant et à son procès où tu le revis. Il osa témoigner contre toi et dénoncer une paranoïa de part pourtant inexistente et ce ne fut que lorsque le juge le plaida coupable qu'il perdit toute rationalité et tenta de te violenter en public mais il fut heureusement arrêté à temps par les forces de l'ordre et emmené de force en prison où il croupirait de nombreuses années.

Tu ne refis jamais ta vie avec un autre homme depuis cet effroyable malheur et tu t'attelas entre temps à aller à l'université et faire des études de criminologie, désireux de faire également partie des forces de l'autres pour défendre tout ceux comme toi qui furent comme toi victimes d'une raclure, d'un meurtrier dans le pire des cas. Tu fus comblé lorsque tu fus diplômé et que tu parvins à réussir le concours du premier coup. Tu intégras ainsi la section scientifique de la police et affublas tes courbes de vêtements immaculés et tes paumes de gants bleutés, à la recherche du moindre indice capable de faire sombrer ces immondices osant faire du mal à des innocents ...
Parle nous de toi !
Pseudo
Verdandi

Comment tu as trouvé le forum ?
Recherche sur le rpg yaoi !

 
Un petit commentaire ?
Ah ah ah bazardée, elle est bazardée ~

avatar
Emploi : Médecin.
Voir le profil de l'utilisateur
Can break all your bones while naming them
Lun 1 Jan - 19:22
POLICE SCIENTIFIQUE :plz: :plz:

Welcome à toi ! C'est toujours génial de voir arriver des personnages qui ne sont pas connus parce que ça permet d'en connaître des nouveaux ! GG à toi :roulade:
Bon courage pour ta jolie fiche, n'hésite pas à venir embêter le staff si tu as besoin d'aide ou des questions, on est là pour ça :kiss:




Lun 1 Jan - 19:26
Moooh merci beaucoup toi ::seven7: Sedna est tellement bien comme divinité héhé :seven8:
avatar
Emploi : Médecin.
Voir le profil de l'utilisateur
Can break all your bones while naming them
Lun 1 Jan - 19:27
Je ne connaissais pas du tout je t'avoue ! Merci Google /PAN
Hésite pas à venir faire coucou sur la CB ou sur le Discord hein, on mord pas, ou presque :nomad:




avatar
Emploi : Je suis un gentleman~
Voir le profil de l'utilisateur
Arsenic Lapin
Lun 1 Jan - 19:37
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
J'aime déjà beaucoup ton personnage, j'ai donc hâte d'en savoir plus !


avatar
Emploi : policier - criminel
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Jan - 20:00
BIENVENUUUE <3

OWH

un policier, cher collègue :huhu:
Lun 1 Jan - 21:54
BIENVENUE JOLIE SIRÈNE ! :huhu: :kappa:


★ Nail me to the cross and let me be REBORN ★
"Oh, you can't help that, said the cat: "We're all mad here. I'm mad, you're mad." How do you know I'm mad ?" said Alice "You must be," said the cat "Or you wouldn't have come here."
avatar
Emploi : Lieutenant de police
Voir le profil de l'utilisateur
Hero Of Another Story
Mar 2 Jan - 22:01
Un technicien ! Je vais pouvoir t'exploiter ** (juste professionnellement, bien sûr)

Et ma foi, cette description donne envie d'en savoir plus... Courage pour la suite !


avatar
Emploi : Paysagiste
Voir le profil de l'utilisateur
Fragile petite précieuse
Mer 3 Jan - 18:09
UNE DÉESSE SIRÈNE OMG :roulade:

J'aime beaucoup ta description, vous êtes ma foi fort charmant, heureusement que le Marquis ne traîne pas dans le coin :huhu:

En tout cas, bienvenue à toi et bon courage pour finir :heinhein:


Jeu 4 Jan - 12:17
Arsène > Merciii ! Ce personnage que tu as choisi d'incarner ! *thumbs up*

Electre > MERCI ♥️ On va pouvoir se faire des duos cher collègue :huhu:


Asmodée > MERCI TU ME FLATTES BEAU DEMON :huhu: Ce démon + Sangwoo *drool*

Marcellin > Merci ** Je ne sais pas si Sedna va se laisser faire xD

Magdeleine > Merci cher et élégant Marquis :huhu:
Lun 8 Jan - 16:51
Bonjour,

Je viens prévenir que ma fiche est terminée. Merci pour la lecture ^^
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The Knight The Patriot
Lun 8 Jan - 20:49
Bonsoir !

Alors...avant toute chose bienvenue c'est encore moi : )
Pour commencer j'ai plusieurs points qui me gêne dans ta présentation, notamment le côté trop "parfait" de ton personnage que tu laisses entendre dans ton histoire et ton mental, surdoué, belle, attirante, je veux dire...tous les gens ont des défauts physiques même s'ils les cachent, il n'existe personne de "parfait" et là encore ton personnage semble très très féminin, ce qui ne correspond pas trop au contexte du forum rationalisant que tous les gens sont des hommes. Je n'ai rien contre un androgyne, c'est n'est pas un mal, mais pour le coup, Sedna est trop "parfait dans sa perfection" j'aimerais que tu repenses un petit peu son physique, pour quelque chose de plus réaliste et que tu l'écrives dans "de tête et de corps" qui est là pour les deux, le physique et le mental, nous sommes désolé si ce n'est pas très clair.
Ensuite, j'aimerais que tu diminue un peu les assauts et référence sexuel dans ta fiche, il y en a trop. Trop de viole, trop d'agression, encore une fois, je ne suis pas contre un peu d'épice dans une histoire, mais là c'est trop. D'autant que tu décris "un peu trop" dans ton histoire le passage avec son ancien amant, ça ne me va pas... Les présentations sont ouvertes au publique et nous aimerions au maximum éviter le contenu NSFW. Ensuite, tu oublies la part essentiellement "bonne" de Sedna dans ton histoire, tu oublies de mentionner qu'elle protège les animaux marins et que les chamans venaient brosser sa chevelure à sa place pour calmer sa colère etc . Il y a plusieurs point important dans le contexte de l'histoire de Sedna qui n'ont pas été cité, d'ailleurs son histoire ne parle jamais de violence sexuelle, juste qu'elle était mal traitée par le chaman qu'elle avait épousé -certaine partie de la légende disant simplement qu'elle eut peur de lui car il s'était avéré être un homme oiseau et pas un humain-. Autre point qui ne me convient pas les séquelles, selon ton histoire Sedna à subit plusieurs agressions sexuelle grave mais...n'a aucun soucis avec le contact physique tant qu'il n'y a pas de pénétration ? Ça me parait... un peu étrange. N'importe qui dans sa situation aurait une horreur du contact, rejetterais l'autre parce qu'il se rejetterais lui-même, tu ne peux pas subir de telles agressions violentes de la part de quelqu'un que tu aimes et en qui tu avais confiance et en ressortir sans presque aucune séquelle autre qu'une "peur de la pénétration" et un manque de confiance dans les autres, à mes yeux ça n'a pas de sens, donc si tu veux t'en tenir à cette version de ton histoire j'aimerais que tu prennes plus de position sur les séquelles mentales qui affecte Sedna, le viole est un traumatisme sévère qu'il ne faut pas prendre à la légère. Quoiqu'il en soit j'aimerais que tu reviennes un peu sur ces points pour pouvoirs te valider. :kiroule: N'hésite pas à poser des questions en cas de besoin.
Bon courage.



--


Merci à Echo pour le cadeau !:
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Pour commencer  :: THE INTRODUCTION PRÉSENTATIONS
☾ Good lips ((Sedna))

Sauter vers: