INSOMNIA
« J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse. »

Insomnia :

 :: PREMIER CHAPITRE DU LIVRE :: THE INTRODUCTION • PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES
Lilith ▬ « Première femme et Reine des Enfers »



 
Derniers sujets

Lilith ▬ « Première femme et Reine des Enfers »









♕  Lilith ♕

Origines du Monde
ici depuis 1 ans
Gérante d’un sex shop / réceptionniste de marchandises illégales
Indépendant
France - Hetalia


De tête et de corps.
Pour Lilith, son physique vaut bien plus que son âme. Il lui permet d’attirer les petits insectes égarés dans son filet, comme la lumière d’un réverbère attire les papillons de nuit. Elle se sent comme la lumière, avec ses longs cheveux blonds, fins, ondulant légèrement, surtout les jours humides. Elle en prend soin de sa chevelure, passe des heures à la laver, à faire des masques. Tout ça pour au final les graisser à passer continuellement sa main dedans, pour dégager son visage et surtout ses yeux.
Ah, ses yeux, fins, et allongés, comme s'ils étaient constamment mis-clos. D'un bleu pâle, comme un ciel d'hiver, et tout aussi froid, calculateurs, comme essayant de sonder votre âme. Et c'est bien la seul chose qu'elle aime sur son visage. Elle trouve son nez trop pointu et retroussé, ses sourcils pas assez fins - pourtant, elle se les épile ! - et un front trop grand. Alors elle détourne l'attention vers le bas de son visage, vers ses lèvres qu'elle peint toujours, dans une teinte identique aux siennes certes, mais cela donne un effet un peu plus brillant. Elle ne se rase pas le bas de la mâchoire, ça donne un petit côté séducteur tout à fait craquant apparemment. Et ça contraste avec la douceur de sa peau toujours bien lisse et sans trop d'imperfection (le correcteur de teint, meilleure invention de l'humain !).
Sur le reste du plan physique, elle se décrirait comme un véritable homme. Grand, viril, avec une pilosité assez conséquente, surtout sur le torse, les bras et les jambes. Pourquoi ne les épile-t-elle pas ? Parce que pour beaucoup de cas, cela augmente son sex appeal. Alors elle fait avec, même si c'est un peu disgracieux à son goût.
Son corps est élancé, une silhouette en V, avec de larges épaules et des hanches plutôt étroites, à l'inverse de son physique de femme. Ses muscles sont légèrement apparent, surtout au niveau abdominal et ceux de ses bras. Elle fait attention à bien les entretenir, pour qu'ils ne soient ni trop imposants ni tout plats. Mais là où elle dû faire le plus de travail, c'est sur ses pectoraux. Quel intérêt ? Elle voulait apprendre à les faire bouger après avoir vu un de ses amants le faire.
Bien qu'ayant un corps indéniablement masculin, Lilith arrive néanmoins à le rendre sensuel, mais pas comme avant, bien évidemment. Elle prend toujours des poses mettant bien en évidence son physique, involontairement. Sa démarche est souple, féline, comme celle d'une lionne avançant vers la gazelle, lentement, silencieusement.
Lilith fait attention à la mode, elle suit les tendances, cherche ce qui lui va le mieux. Elle ne veut pas forcément être originale. Mais elle veut qu'on la remarque, qu'on l'envie, qu'on la trouve désirable, « Sexy as fuck ». Elle porte des vêtements plutôt moulant, près du corps, un peu court parfois. Et elle a bien compris qu'il n'y a pas que son corps qui entre en jeu, mais la manière de le mettre en valeur aussi.

On pourrait peut-être le penser, en voyant cet homme voulant à trop pris être le plus parfait, mais Lilith n'est pas superficielle, bien au contraire. Mais pour elle, la beauté est quelque chose de primordial, un symbole. N'associe-t-on jamais la mère des succubes à une femme fatale, définition de la sensualité et de la débauche ? Elle, elle se voit encore ainsi. Tombeuse, charmeuse, joueuse, faisant monter le désir, faisant languir ses amants, tournant autour du pot pour les cuire à point. Elle sourit, séductrice, parlant toujours d'une voix basse et suave, aguicheuse dans n'importe quelle circonstance. Elle joue beaucoup de ses doigts, caressant la main des autres, remontant une mèche de cheveux derrière son oreille, époussetant l'épaule de sa proie, sans jamais la lâcher du regard, toujours garder le contact, qu'importe la manière. Elle porte souvent des chemises, pour la déboutonner au fur et à mesure de la soirée, comme un cadeau que l'on déballe le jour de Noël.
Lilith a besoin du plaisir charnel, constamment. Ca ne lui sort jamais de la tête, elle y pense toujours, prépare son prochain piège, réfléchit à une prochaine proie. Son appétit est sans fin, elle n’est jamais rassasiée, enchaîne les rounds, jusqu’à ce que son partenaire s’épuise. Elle a gardé son petit côté succube. Il semblerait même qui lui en reste quelques pouvoirs. Elle ne peut certes plus s’introduire dans les rêves des autres, mais sa voix chuchotée à l’oreille endormie de son amant ne semble pas être sans effet. Elle aime s’amuser ainsi, à les voir se tortiller et gémir alors qu’elle leur raconte ce qu’elle leur fait subir. Dominatrice cette femme. C’est elle qui mène le jeu. Et avec ce nouveau corps… Encore plus de possibilités de mener la danse ! Mais elle est frustrée notre Lilith, parce qu’elle ne trouve pas assez de partenaires pouvant et voulant subir ses fantasmes. Quel dommage...
Mais hors du terrain de chasse, hors de ses ébats, le sourire est froid, cynique, toujours un brin moqueur, prenant de haut son interlocuteur. Elle est fière Lilith, et le fait savoir à chaque seconde. Elle rappelle à tout moment son statut, sa place dans les Enfers. Et sa langue pique comme le dard d’un scorpion, elle attaque, jamais rien de trop violent, jamais rien de trop vulgaire, mais elle cherche la petite brèche, comme l’eau se faufilant dans la roche, l’érodant tout doucement.
Car Lilith cherche le Mal, elle cherche à faire souffrir, rapidement, ou en faisant durer la torture. Il coule encore dans ses veines, comme une délicieuse drogue, la poussant à chercher les failles de cette société, à s'associer avec les « bonnes » personnes. Car rester trop du bon côté de la ligne l'ennuie. Et elle hait l'ennuie. Plus que Eve. L'ennuie la rend folle, agressive, parce qu'elle n'a rien à faire, elle doit attendre, juste attendre, et Lilith n'est pas patiente. Elle veut tout dans la minute, où l'heure, n'aime pas qu'on fasse traîner les choses, parce qu'en business, si quelqu'un traîne, c'est surement qu'il va chercher à te devancer.
Elle ne pardonne pas non plus facilement. Elle ne doit même pas connaître ce mot. Mais elle sait ce que veut dire « la vengeance est un plat qui se mange froid ». Elle ne répond pas tout de suite, attend quelques jours, puis commencer à riposter, discrètement, de plus en plus fort, jusqu'à ce qu'elle soit repue. Et elle récidive, encore et encore, jusqu'à s'en lasser. Mais elle n'oublie jamais, garde en mémoire toutes les crasses de la plus petite jusqu'à la plus grosse. On peut le dire, elle est très rancunière. Et elle a une très bonne mémoire sélective.
Lilith est avant tout solitaire, indépendante, individualiste. Elle ne veut pas d’aide, n’aide pas si elle n’y trouve pas d’intérêt. Elle a toujours été ainsi. Toujours débrouillarde, comme un symbole de liberté, comme son image de femme libre et insoumise. Demander de l’aide, pour elle, c’est comme se rabaisser un petit peu, elle sent que sa fierté s’effrite un peu. Elle n’ira quémander de l’aide qu’en cas d’extrême urgence, et encore, pas à tout le monde, et les mots lui brûleront la langue.
Mais cette nouvelle vie à un peu changé la démone. En bien, en mal, elle ne sait pas, mais elle découvre de nouvelles sensations, de nouvelles émotions. Elle a redécouvert l'angoisse, massacrant ses ongles manucurés à grands coups de dents. Parce qu'elle se sent plus faible. La perte de ses pouvoirs l'a beaucoup affecté, elle se sent vulnérable, fragile… Humaine. Et même si elle s'est habituée à la situation, elle a l'impression d'être descendue au rang d'une simple mortelle. Elle devient rapidement paranoïaque, imaginant rapidement qu'on lui veuille du mal. Encore une répercussion de son ego, à croire que le monde tourne autour d'elle, que tout le monde la connaît, que chaque potentiel habitant de la ville veulent porter atteinte à sa vie.
Elle est devenue aussi beaucoup plus rêveuse, se perdant facilement dans ses pensées, décrochant parfois complètement d'une conversion et enchaînant sur un sujet totalement différent. Elle ne sait pas si ces changements sont dus à sa réincarnation, ou au nouvel environnement dans lequel elle évolue.

• Petites précisions :

- elle est addicte à la caféine et la nicotine, et doit sûrement tourner à plusieurs cafés et un paquet de cigarette par jour.
- elle donne des surnoms débiles à ceux qu’elle n’aime pas, pour les agacer. Et comme elle apprécie peu de monde…
- elle a tendance à soupirer pour un rien, parfois même quand il n’y a aucune raison pour qu’elle le fasse.

D'où est-ce que tu viens ?
Lilith possède plusieurs visages, plusieurs noms. Elle serait née dans la mythologie mésopotamienne, sous les traits de Lillake, démon caché dans le tronc de l’arbre planté par la déesse Inanna le jour de la création. Gilgamesh parvient à l’effrayer, le faisant s’enfuir dans le désert. Elle peut-être aussi assimilée à Lilitu et Ardat-Lili, deux des trois démons avec Lilu dominant les vents. Elles étaient des sortes de succubes, corps de loup à queue de scorpion, séduisant les hommes. Mais notre Lilith est encore une autre Lilith. Et c’est son histoire que nous allons raconter.

***

Le premier homme est Adam. La première femme est Eve. C'est ce que l'on nous dit; par oubli, ou volontairement ? Qui saurait le dire. Mais c'est faux. Car Elle était là avant.

Dieu créa l’Homme et la Femme. Il créa Adam et Lilith. A la différence d’Eve, Lilith était l’égale d’Adam, conçue à partir de la même argile, et non d’un morceau de son corps. Et elle avait l’impression qu’on oubliait toujours ce point.

Lilith était belle, et elle le savait. Une chevelure flamboyante, des yeux qui reflétaient la forêt, un corps définissant parfaitement le mot « perfection », elle aimait regarder son reflet dans l'eau. Mais sa beauté n'égalait guère son tempérament fougueux. Car Lilith ne voulait pas se soumettre à Adam. Après tout, ils étaient égaux, elle le répétait, sans cesse, et pourtant, il semblait ne jamais l'entendre, s'énervant car elle refusait de se laisser dominer pendant l’acte charnelle, alors que du point de vu de l’homme, la domination était sa place légitime . Pourquoi donc se plier aux intransigeances de cet homme ? Il n'avait pas de droit sur elle, pas plus qu'elle n'en avait sur lui. Et c'est ce qu'elle s'évertuait à lui répéter.

Les disputes étaient nombreuses. Les mêmes sujets qui revenaient en boucle. Adam affirmant qu’il serait le chef de famille, Lilith arguant qu’elle était l’essence même de la Création, qu’elle donnait vie, pas lui, que ce rôle lui était dédié ! Et il n’arrêtait pas de la juger « impure », alors que le sang coulait parfois de son bas ventre pendant plusieurs jours. En plus, lui reprochait aussi son appétit sexuel un peu trop grand. Pour lui, le sexe ne servait qu’à la reproduction, pas pour le plaisir !

Mais ils étaient têtus, et la situation ne fit qu'empirer. Le coeur brisé, car aimant malgré tout cet homme, même s'il voulait faire d'elle ce qu'elle n'était pas, faire d'elle une femme soumise et docile, elle décida de mettre un terme à toute cette histoire. Et elle trouva une solution irréversible.

Elle demanda de l’aide à l’Infernal. Et celui-ci l’écouta.

Des ailes poussèrent dans son dos. Soulagement. Elle allait pouvoir s’enfuir, être libre, vivre sa vie sans qu’on essaie de lui imposer des contraintes. Alors, elle s’échappa de cette prison dorée, fendant les cieux, s’éloignant du Jardin d’Eden, cet Enfers déguisé en Paradis.

Et pendant qu'elle volait vers sa liberté, Adam, désespéré, implora le Créateur de faire revenir sa bien-aimée. Et Lui, ému par sa Création, décida de céder à ses caprices.

Lilith pensait que toute cette histoire n’était désormais que du passé. Elle n’avait pas vraiment imaginé qu’on puisse venir la retrouver. Quelle fut sa surprise en voyant apparaître trois anges ! Ah. Les anges n’avaient jamais été une bonne nouvelle pour elle.

Et pour cause ! Ils lui demandaient de bien vouloir rentrer auprès de son mari. Son mari qui, rappelons-le, faisait la sourde oreille sur leur égalité. Elle refusa. Elle avait pris sa décision. Alors on la menaça. Si elle ne voulait pas rentrer, cent de ses fils mourraient à la naissance. Privé de maternité. Lilith ne pouvait pas le concevoir… Elle se sortait d’un enfer pour en plonger dans un nouveau. Elle ne voulait pas de cette vie. Elle voulait seulement qu’on la respecte… Etait-ce trop demandé ?

Désemparée, elle tenta de se jeter dans la mer. Elle préférait mourir que de vivre dans la souffrance. Les anges, pris de remord, l'arrêtèrent à temps et lui proposèrent à la place un marché. Pour se « venger » de Dieu qui avait voulu la punir si injustement, elle, sa Création, elle aurait tout pouvoir sur les nouveaux-nés quelques jours après leur naissance, 8 pour les garçons - jusqu'à leur circoncision -, et 20 pour les filles et illimités pour les enfants hors-mariages. Mais si jamais elle voyait une des amulettes représentant un des trois anges, elle devrait s'abstenir.

C'était mieux que rien. Prendre la vie des enfants des descendants d'Adam pour compenser la mort des siens lui semblait être un marché équitable. Et surtout une bien belle vengeance !

Lilith était désormais libre et jouissait d'un nouveau pouvoir. Alors elle vagabonda, se délectant de sa prochaine vengeance sur son ancien époux. Elle erra, et plus elle errait, plus elle regrettait son geste. Elle était désormais seule, et sa rébellion n'avait plus rien d'amusement.

Et c'est ainsi qu'ils se rencontrèrent enfin. Son sauveur, le Diable en personne, la trouva alors qu'elle pleurait encore sur le sort qu'elle s'était elle-même infligée, et tomba sous son charme. Lilith résista d'abord à ses avances, son cher Adam occupant encore la place dans son coeur, mais peu à peu, elle s'aperçut qu'ils avaient la même vision des choses sur l'égalité des sexes, qu'ils avaient beaucoup de points en commun, et finalement, elle accepta de devenir son épouse.

C’est ainsi que Lilith la rebelle devint Lilith, Reine des forces du Mal.

Et c’est aussi à ce moment là qu’elle découvrit sa Némésis; Eve.

On l'avait remplacé, simplement. Adam ne pensait-il plus à elle ? Une part de son coeur ne l'oublierai jamais, après tout, ils avaient été créés ensemble. Alors la jalousie la consuma. Elle ne supportait pas l'existence de cette femme si docile et chaste. Tout son contraire. En plus, Adam semblait bien plus l'apprécier qu'elle. Alors qu'elle était beaucoup plus… Fade.

Alors elle incita son époux à pousser Eve dans la décadence. Une vengeance triple; sur cette femme, sur Adam, et sur le Créateur, qui semblait l'avoir complètement renié. Mais Lilith n'arrêta pas sa vengeance, elle en voulait toujours plus, elle murmurait sans cesse ses idées à l'oreille du Malin. Le meurtre d'Abel par son frère était un de ses souhaits et le voir se réaliser avait été un réel triomphe. Elle trouva une autre façon de tourmenter Eve en corrompant ses filles qui s’adonnaient au péché de luxure, les transformant en succubes pour qu’à leur suite elles aillent pervertir les hommes.

Lilith était maintenant connue comme la démone, mère des succubes, et de ses ébats avec Satan étaient nés les principaux démons. Il lui avait donné le pouvoir sur toutes les démones. Ah, mais pas les mâles ? Par frustration, et pour montrer sa désapprobation, elle s'était envoyée en l'air avec tous les démons. Mal lui en pris, car la vengeance de l'Infernal fut bien pire; il coucha avec Eve.

Lilith, pour qui le libertinage était quelque chose de naturel, pu enfin céder à ses pulsions dans sa nouvelle demeure. Personne ne la jugeait, bien au contraire ! Elle pouvait assouvir tous ses désirs. Et les humains n'échappaient pas non plus à son appétit sexuel. Elle venait parfois s'amuser avec les descendants du Premier Couple, s'invitant dans leurs rêves pour les tirer hors du droit chemin, les inciter au plaisir solitaire et ainsi récolter leur si précieuse semence, donnant naissance à de nouveaux démons pouvant remplir les rangs de son époux.

Lilith pouvait l'affirmer, elle était heureuse. Même s'il y avait eu quelques incidents, comme ces anges tombaient du ciel - ça l'avait marqué -, elle n'en était pas moins fière d'elle. Elle était libre, irrésistible et avait une place privilégiée aux côtés de l'entité qui pouvait prétendre être l'antagoniste de son Créateur.

Non, elle ne changerait son existence pour rien au monde.

Et pourtant, quand elle ouvrit à nouveau les yeux, quelqu’un en avait décidé autrement.

***

Son arrivée à Insomnia avait été… Très déconcertant pour elle. Parce qu'elle avait dû subir deux changements majeurs; elle était redevenue humaine, et cela ne lui rappelait pas de bon souvenir, mais, surtout, elle était devenue un homme. Elle qui aimait sa féminité, qui la portait en étendard, se retrouvait dans un corps large et musclé, si différent de ses formes voluptueuses et sensuelles. Paradoxalement, elle se sentait vulnérable sans ses atouts, sans ses armes, perdu dans ce monde qu'elle ne connaissait pas.

Il lui avait fallu du temps pour s'habituer à cette nouvelle vie. Comprendre cette nouvelle société n'était pas le plus difficile. Le pire était de devoir demander de l'aider à d'autre, elle qui avait quasiment tout fait toute seule. La seule exception était le Diable, et encore, qu'en cas d'extrême nécessité. Mais démunie, sans pouvoir, dans un enveloppe charnelle si étrangère à la sienne, elle avait dû mettre de côté sa fierté, du moins, pendant un petit moment.

Elle découvrit de nouvelles choses, comme le besoin de travailler, pour gagner de l'argent, pour vivre. Elle s'était naturellement tournée vers les plaisirs de la chaire, et surtout vers la vente d'accessoires. Marché plutôt rentable d'ailleurs. Elle était une experte dans ce domaine, connaissait tout sur le fonctionnement du corps d'un homme, qu'elle avait très rapidement expérimenté d'ailleurs, une fois le choc passé. Et, seulement deux mois après son arrivée, elle pu enfin ouvrir « Le jardin d'Eden ». Petite référence à son ancienne demeure ~

Mais Lilith avait besoin de ressentir ce frisson du danger, bousculer un peu sa nouvelle vie qui avait vite tendance à rentrer dans un routine un peu lassante. Alors elle pimenta un peu son commerce en utilisant la cave du magasin pour des produits moins légaux, qu'elle faisait transiter du monde extérieur vers Insomnia. Elle se délectait de l'adrénaline qu'elle éprouvait quand elle récupérait la marchandise, ce petit moment de doute, cet espoir de ne pas avoir été vue. Et bien sûr, ce petit trafique lui permettait surtout d'avoir quelques contacts malhonnêtes à l'intérieur de la ville. Parce que c'est ce qu'elle préférait par dessus tout; écouter les commérages et essayer de mettre son grain de sel dans tous les mauvais plans.

Parce que ne l’oubliez pas; Lilith est la Reine des forces du Mal.  
Parle nous de toi !
Pseudo
Serge l’Asperge

Comment tu as trouvé le forum ?
Ahah, c’est un secret !

 
Un petit commentaire ?
J’vous nem ~

avatar
Guillemet ouvrantFemme du MalGuillemet fermant
Citation : Première femme
Emploi : Gérante d'un sex shop / réceptionniste de marchandises illégales
DC : Sergueï Prokofiev
Crédits : France - Hetalia
HETALIA HETALIA HETALIAAAAAAAAAAAA :roulade:

Olalalaaaa la fiche est déjà presque complète tu nous gâtes Lili-chou :haanw:
Bon courage pour la finir, tu connais la maison maintenant donc si t'as des questions, tu sais où venir :huhu:

:kiss:
Séparateur


avatar
Guillemet ouvrantCan break all your bones while naming themGuillemet fermant
Citation : So silent and furtive were his movements, like those of a trained bloodhound picking out a scent, that I could not but think what a terrible criminal he would have made had he turned his energy and sagacity against the law instead of exerting them in its defence.
Emploi : Médecin.
DC : Barbe Bleue ♚ Le Petit Prince ♚ Émile Zola
Crédits : Akari Dezart - Karneval.
FRAAAAAANCE !
Et :huhu: une femme fatale~
Bon courage pour ta fiche !
Séparateur


Fier d'être français :whut::
 
avatar
Guillemet ouvrantArsenic LapinGuillemet fermant
Citation : Il y a certains contes dont le héros est en proie aux aventures les plus extravagantes et s'avise, lors du dénouement, qu'il fut simplement le jouet d'un rêve.
Emploi : Astronaute, c'est évident
DC : Yûichi Minami
Crédits : Ellery Queen - Dahlia



Bieeeenvenue )o)
Encore un BG sur la plaaaace <3
En espérant rp avec toi :huhu:
Séparateur








true side:
 


avatar
Guillemet ouvrantStalkeuse ImpérialeGuillemet fermant
Citation : Peu d'hommes peuvent se vanter d'avoir côtoyé l'amour avec emprise et dextérité, sans en avoir eu les malheureux retours.
Emploi : Musicienne et Poète.
DC : Guy de Maupassant - Don Juan
Crédits : Tonbokiri - Tôken Ranbu
Invité
Bienvenu à toi ~ ♥️
avatar
Guillemet ouvrantInvitéGuillemet fermant
:srs:

(la joueuse te resouhaite la rebienvenue, Lucifer lui est partie bouder comme d'habitude)
Séparateur





Music !:
 
avatar
Guillemet ouvrantDear God, go f⛤ck yourself !Guillemet fermant
I&#39;m da queen.
Citation : Dieu a créé l'homme à son image, vous m'avez crée à la votre, je suis le porteur de lumière, je suis le reflet de votre culpabilité, je n'existe qu'à travers vos travers.
Emploi : Chef du gang "Les Stan's Boys"
Fuck off/you/me !
DC : Don Diego de la Vega - Alexander Hamilton
Crédits : Alex Mercer - Prototype
Invité
BIENVENUE OMD LILITH ET FRANCE JE J'APPROUVE SI FORT JZEHZEKZJEJZ ::seven7: ::seven7: ::seven7:
avatar
Guillemet ouvrantInvitéGuillemet fermant
Merci beaucoup tout le Monde :whut: ♥️
D'ailleurs, j'ai finis ma fiche ! o/
avatar
Guillemet ouvrantFemme du MalGuillemet fermant
Citation : Première femme
Emploi : Gérante d'un sex shop / réceptionniste de marchandises illégales
DC : Sergueï Prokofiev
Crédits : France - Hetalia
Invité
Omfg, déjà Lilith ??? excellent choix wow, avec aph France en plus, je dis oui.
T'écris super bien en plus, bref bienvenue par ici <3
avatar
Guillemet ouvrantInvitéGuillemet fermant

Et c'est la validation !

Bienvenue ma tendre épouse :huhu:
Nous sommes ravi de te voir arriver parmi nous, tu es toujours aussi belle quelques soit ton apparence ma chère et nous sommes très satisfait de ta fiche, regorgeant de détail sur notre vie, sur la tienne, c'est très plaisant. Nous sommes donc très heureux de te valider, en adoration que nous sommes devant tes splendeurs et tes descriptions; ton style nous ravi et nous te souhaitons avec toute notre Infernale affection, la bienvenu parmi nous, en espérant que tu...t'amuses bien à Insomnia :huhu:

Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.

Pour recenser ton avatar, c'est par ici ♥️. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à CET ENDROIT. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier PAR ICI ! Et pour finir, venez recenser d'où vient votre personnage ICI ♥️ !
Séparateur




Spoiler:
 
avatar
Guillemet ouvrantTHE CROWN OF HELL — THE LYING ONEGuillemet fermant
Citation : La plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu'il n'existe pas
Emploi : Pâtissier de luxe
DC : Chat Noir/ Mozart/ Arthur Conan Doyle
Crédits : Mikazuki Munechika from Touken Ranbu
Contenu sponsorisé
Guillemet ouvrantGuillemet fermant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers:  
copyright & crédits
© Copyright : Le thème graphique et codé d'Insomnia appartient à ses créateurs. Le code des sujets et messages a été fait par Cheshire d'Epicode. Un énorme et tout spécial merci à Atols pour avoir réglé de nombreux codes, et sans qui cette mise à jour aurait été un échec. Le code des MPS est celui d'Awful. La liste des membres a été faite par Linus. Le reste du code et du graphisme appatient au staff tout entier d'Insomnia, merci de ne pas y toucher (ou demandez-nous avant, des fois on mord pas, et parfois on arrache pas de jambes). Insomnia est le fruit d'heures et d'heures de travail, nous demandons donc un minimum de respect envers notre travail. Nous tenons également à remercier les membres qui aident lors des mises à jour. Pour voir le restant des crédits, c'est par ici ~
marques pages récents
les chapitres ouverts
CLAUDE FROLLO découvre la ville en arrivant, et ça n'est pas rose. Qui saura le guider dans ce nouveau monde ?
CARRIE recherche des amis pour l'accompagner dans la découverte de la ville ! Foncez !
LE KRAKEN est un jeune poulpe fraîchement débarqué sur les étalages en recherche de compagnon ~
© COPYRIGHT : Tous droits réservés.