« Il est des choses qu'il vaut mieux entreprendre que refuser, quand bien même la fin risque d'être sombre. »
J. R. R. Tolkien
Insomnia
"L’essentiel est qu’on dise sans crainte d’erreur : Arsène Lupin a fait cela." [Terminé ?]
RSS
RSS

"L’essentiel est qu’on dise sans crainte d’erreur : Arsène Lupin a fait cela." [Terminé ?]
Jeu 23 Nov - 1:07
avatar
Arsenic Lapin
Arsenic Lapin


 
Origines
   
Groupe : Créations

Date de mort :1941

Date d'arrivée : Il y a une semaine

Métier: Simple cambrioleur touche à tout...(surtout ce qui n'est pas à lui)

Avatar : OC de Dahlia
     



Caractère / Physique
   
Arsène avait oublié à quoi il ressemblait. C’est pourquoi il prit le temps d’observer son apparence, et ne comptait pas se grimer de sitôt. Il avait gardé son corps grand et fin, bien que musclé même si ça ne se voyait pas au premier abord. Son visage était jeune. Des yeux bleus/gris, des cheveux noirs tombant sur le côté droit de son visage toujours souriant. Niveau vêtements, Arsène aime les costumes, et il n’est pas prêt à les quitter, et ne le sera sans doute jamais.  

Son caractère ? Il n’a pas beaucoup changé... Il est toujours ce mélange enfant/adulte, un taquin manipulateur, un séducteur briseur de cœur. Arsène, c’est cette ambiguïté.
Il n’en demeure pas moins sage, sauf s’il s’agit de ses sentiments envers une dame…ou un damoiseau, en l’occurrence. Arsène ne va pas tarder à comprendre que les mœurs ont bien changé, et qu’il est maintenant possible d’aimer quelqu’un du même sexe. (du moins, cela l’était aussi à son époque, mais ce n’était bien vue. Et puis, Arsène n’y aurait jamais pensé, il préfèr(ait ?)e les femmes).
   
Cependant, même s’il n’est là que depuis quelques jours, il est important de noter que depuis son arrivée à Insomnia, il retrouve la joie qu’il avait perdu tout au long de sa triste vie. Il retrouve également goût au vol (voir à la prestidigitation, Arsène a des doigts magiques dirait-on, et puis, il est théâtrale !), son jeune corps prêt à ressentir l’adrénaline que lui procure son art et la satisfaction de voir un bel objet en sa possession. Et puis, il pourra sûrement aider des personnes dans le besoin ?
Arsène aime aider, Arsène aime jouer les robins des bois, Arsène est chevaleresque, Arsène est un gentleman.
Bien que ces valeurs soit « passé de mode », il ne les abandonnera pas pour autant !

Histoire
   

Raoul d’Andrézy, Maxime Bermond, Michel Beaumont, Louis Valméras… Des noms différents, des apparences différentes, une façon de parler, de bouger, de vivre différente. Et pourtant, derrière tous ces alias se cache une personne, qui en a oublié sa véritable apparence : Arsène Lupin.

 Arsène Raoul Lupin, qui naquit en 1874 d’une mère bourgeoise, Henriette d’Andrésy, et d’un père simple professeur de gymnastique, d’escrime et de boxe. La famille de sa mère la renie, s’opposant au mariage. Alors, quand elle découvre que Théophraste Lupin est un escroc, elle le quitte et devient servante chez son cousin. Son père, selon Arsène, mourra en prison.  
Le garçon, à qui ces conditions de vie ne plaisait guère, décida  de se venger. Et quelle vengeance : à l’âge de six ans, il vole le collier de la reine Marie Antoinette.
On ne retrouve pas le coupable, sa mère est accusée, on la renvoie. Lupin s’en veut. Quelque jours plus après, sa mère reçoit de l’argent liquide. Elle ne saura jamais qui a fait cela.
Elle décèdera six ans plus tard, laissant un jeune Arsène alors âgé de douze ans.
C’est une proche de la famille, Victoire, sa chère Victoire, celle qui le surnommait « mon petit », qui va rester à ses côtés toute sa vie. Elle deviendra une vraie mère pour lui.
Il commence à prendre la même direction que son père et veut devenir escroc. Pour cela, il fait des études classiques, puis de droit et de médecine (plus précisément de dermatologie). Il s’intéresse également à la prestidigitation et l’illusion. Niveau sport, il fait une nouvelle fois honneur à Lupin père et pratique les mêmes sports que lui, devenant même professeur de savate et de Jujitsu.

Commence à présent la vie romantique d’Arsène Lupin. Une vie catastrophique, pleine de rencontres mais surtout de pertes. Que ce soit d’enfants ou d’amours.
Sa première liaison en 1893 donnera naissance à une fille, Geneviève, qui sera élevée par sa mère. Arsène confiera l’éducation de la petite à Victoire en 1901.
Un an après, Lupin a vingt ans. Il est jeune, assez naïf et facile à manipuler. Il  prend pour la première fois le nom de Raoul d’Andrésy, le nom de sa mère, espérant que le père de Clarisse d’Etigues (une fille de bonne famille) accepte qu’il épouse cette dernière. Il n’accepte pas. Durant la même période, il fait la connaissance d’une mystérieuse femme, vraisemblablement immortelle, qu’il a sauvé de la noyade : la comtesse de Cagliostro.  Elle l’impressionne, il la trouve captivante, il abandonne Clarisse pour être avec elle. Tous deux forment un couple de cambrioleur pendant quatre mois.
Bien qu’elle l’ai initié à l’art d’outrepasser les lois, il l’a trouve cruelle, il la quitte, il fuit. Mais pas sans lui avoir volé une partie du « trésor des Abbayes ». S’il avait su ce que lui préparait Joséphine…
Ayant maintenant une certaine richesse, il demande à nouveau la main de Clarisse. Le père accepte. Ils vécurent cinq heureuse années ensemble, malgré la perte d’un enfant.
Madame d’Andrésy, mourra en donnant naissance à Jean, leur deuxième enfant. Arsène est effondré. Et comme si cela ne suffisait pas, le lendemain, la Cagliostro réapparait dans sa vie, tel un diable venant chercher votre âme après un contrat. Il perd sûrement un morceau de la sienne, puisqu’elle lui enlève son fils. Il le cherchera longtemps.
En vain.  
Seul et désespéré, il se consacre dorénavant à la cambriole. Il devient « le » Arsène Lupin, gentleman cambrioleur. Il a une renommée nationale. Il en est fière (l’est toujours !). Il croisera pour la première fois la route de Ganimard, qui l’arrêta et l’envoya en prison. Depuis la maison de Santé, il continuera à organiser des crimes : rien ni personne n’arrête Lupin, sauf si c’est lui qui l’a décidé. Et puisque c’est Lupin qui décide du lieu où il veut être : il s’évade de prison.
Il fait la rencontre de Maurice Leblanc. Il a besoin de publicité. Il se met à lui raconter sa vie, ses exploits. Maurice écrit, il devient son biographe. Maurice et lui deviennent proches. Il est sûrement le seul ami qu’il est eut…

Puis vint sa rencontre avec Herlock Sholmes. Une rencontre qui aboutira à un drame, comme bien d’autres rencontre de la vie d’Arsène. Il deviendra son rival, lui qui peut voir sa véritable apparence, au-delà du masque. Il ne le pardonnera jamais de ce qu’il a fait lors de l’affaire de l’aiguille creuse. Comment  pardonner celui qui a tué madame Lupin ? Sa tendre Raymonde…morte dans ses bras, tuée d’une balle, tiré par le détective. Alors qu’elle lui était destiné.
Comme il aurait aimé tué Sholmes, il a failli réussir à le tuer, la rage l’animant tout entier. On l’a retenu.
Dans cette affaire, il fit également la connaissance du jeune Isidore Beautrelet, jeune, mais d’une intelligence ! Et quelle fougue ! Il n’aurait jamais pensé qu’il tienne aussi longtemps, qu’il trouve sa cachette, bien qu'il ai eu un petit coup de pouce de Lupin à de nombreuses reprises. Brave type ce Lupin…
On n’entend plus parler de lui pendant quatre ans. Du moins, il agit sous d’autres noms, il résout des crimes, il se fait passer pour un prince à de multiple reprises.
Jusqu’au jour où on découvrit un cadavre, celui de monsieur Kesselbach, avec une carte signé Lupin. Il fera alors son grand retour, prêt à affronter un redoutable ennemi : Louis de Malreich. Ce qui suivit, fût des enchainements de circonstances plus sombres les uns que les autres. Un Arsène poussé à bout. Un Arsène sombre. Un Arsène effrayant. Un Arsène blessait, meurtri.  Meurtres. Il y en a eu. Violence. Tous violents. Cet adversaire, cet être opposé à lui. Lui qui ne veut pas tuer. Jamais tuer. Non. Il a tué. De ses propres mains. Madame Kesselbach, ce monstre, cette folle, qu’il aimait. Il l’a tué. Il devait être fou. Fou de douleur, fou de chagrin, fou à lié. Peu importe. C’est sûrement aussi la folie qui l’emmena au bord du précipice. La falaise. L’appel du vide. Un monologue à la Lupin. Bravo Lupin. Théâtrale. Toujours. Toute tragédie à une mort pour sa fin. La fin d’Arsène Lupin. Adieu. C’est le grand final.
Il saute.    

Néanmoins, il survit. La mer l’a rejeté. Il s’engage dans la légion étrangère. Cependant, plus d’Arsène Lupin, il est mort disent les journaux. Et les journaux ont toujours raison, n’est-ce pas ? C’est Don Luis Perenna qui s’engage.

1923, Arsène sort de sa retraite après avoir résolu une affaire. Il annonce tout aux journaux. Arsène est vivant ! Scandait-on. Ah…Il l’était. Mais sûrement plus autant qu’avant...

Un an plus tard, la vie lui réserve une dernière surprise de taille. Jean revient, un Jean…adulte. Ce n’est pas Jean Lupin. C’est Félicien Charles, que la Cagliostro a éduqué, elle a fait de lui un cambrioleur, elle voulait qu’il s’oppose à Arsène. Cette maudite créature…Prête à lui faire du mal même morte. Son fils est cependant accusé à tort d’un meurtre. Il veut l’aider. Félicien s’oppose. Il parvient quand même à le sauver et…C’est tout. Félicien Charles, resta Félicien Charles. Et non Jean d’Andrésy, ou Jean Lupin... Et pour cause : il ne su jamais la vérité.
Arsène Lupin vécu encore, et comme tout être vivant à un moment ou un autre : mourra.



Puis…je me suis réveillé. Dans une autre ville, dans un autre corps. Cela fait quelque semaine que je suis ici, à Insomnia. Je suis Arsène Lupin…Sans l’être véritablement. J’ai appris la vérité, j’en suis déboussolé : je ne suis qu’une création. Cela ne m’étonne guère dans un sens : qui pourrait avoir une telle vie, aussi terrible fût-elle, sans une intervention divine de quelque sorte ?
Détrompez vous, je ne met pas mon auteur sur un pied d’estale. Non…  Je le déteste, presque autant que je l’aime. Et puis, nous avions été proche, il me semble. Ou du moins, le Maurice Leblanc qui m’accompagnait, mon cher ami que j’espère revoir, était proche de moi.
Moi qui pensait être assez narcissique sur certain point, mon auteur n’est pas mal en son genre, je dois dire. S’écrire soi-même…
Je ne suis pas son « fils » pour rien. Fils ? Arsène Lupin avec des parents ? Peut-être pas ! Pourrais-je le pardonner de m’avoir fait vivre et revivre ?
Je ne suis pas le seul dans ce cas.
Quand je suis arrivé à Insomnia, je fût amusé de constater que Sholmes et Wilson n’était que des sortes de parodies de créations (comme moi) d’un certain sir Conan Doyle. Je me souvint même d’un temps, assez vaguement, où ces messieurs portaient les noms des fameux détectives et médecins... J’espère que ce Sherlock ne serait pas comme mon rival. Diable, j’espère ne pas avoir de rival !
Enfin, il est temps pour un gentleman tel que moi de découvrir toutes ces nouvelles technologie.
Ne sachant que faire d’autre, pour le moment, je vais reprendre mes cambriolages… Nous verrons ce que l’avenir me réserve !
 

 
Et toi, dans tout ça ?
Âge : 18 ans et 11 mois (plus ou moins)

Comment tu as trouvé le forum ? Grâce à un partenariat (PK)

Un petit commentaire ? Le forum est magnifique, l'idée est magique, l'ambiance est formidable, et la yaoi c'est le bien.


Jeu 23 Nov - 1:21
Invité
Invité
BIENVENUE DE MANIERE OFFICIELLE 8D

(ça ne fait que la troisième fois que je te le dis. *toussote*)

Bon courage pour ta fiche, en tout cas, hâte de lire tout ça ! :3 ♥️
Jeu 23 Nov - 2:32
avatar
Emploi : Balayeur au théâtre
Dessine moi un mouton !
Dessine moi un mouton !
Ooooooooh PK ! Tu leur enverra des bisous ils sont adorables :sparkle:
Welcome officiellement parmi nous ! C'est un réel plaisir et en prime, le personnage plait vraiment beaucoup ! Un grand classique de la littérature que tu nous prends là \o/ !
Bon courage pour ta jolie fiche et n'hésite pas à venir embêter le staff si tu as des questions, on est là pour ça après tout :tothestars:




Jeu 23 Nov - 6:42
Invité
Invité
Oooh PK? Mais qui es-tu (j'y suis aussi ;D) En tout cas bienvenue par ici ! Excellent choix, hâte de voir le gentleman cambrioleur en action :huhu:
Jeu 23 Nov - 14:52
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous ! o/
Jeu 23 Nov - 14:58
avatar
Arsenic Lapin
Arsenic Lapin
Je vous remercie pour l'accueil et les encouragements ! :v4:


Jeu 23 Nov - 21:51
Invité
Invité
ARSÈNEEEE :whut: Coucou toi :huhu:

Bienvenue officielle du coup et courage pour ta fiche :sparkle:
Ven 24 Nov - 4:20
avatar
Arsenic Lapin
Arsenic Lapin
Coucouuuu :huhu: et merci !
Mer 29 Nov - 15:09
avatar
The Knight The Patriot
The Knight The Patriot

Et c'est la validation !

Bienvenue mon cher :huhu:

Je suis ravi de vous voir parmi nous ! Une très bonne fiche pleine de joli détails rien de mieux pour me rendre heureux ! Il y a presque tout et c'est très bien rendu, on ressent parfaitement les sentiments du personnage, on comprend sa colère, sa peine et ses douleurs. Un bel escroc au grand coeur que la vie n'a pas aidé c'est très romanesque et j'aime beaucoup ! En tout cas je n'ai rien à redire sur la fiche, du bon travail et le respect de l'oeuvre originel est là ! De fait c'est avec plaisir que je te valide, bienvenu parmi nous et amuse toi bien sur Insomnia.

Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.

Pour recenser ton avatar, c'est par ici ♥️. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à CET ENDROIT. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier PAR ICI ! Et pour finir, venez recenser d'où vient votre personnage ICI ♥️ !



--


Merci à Echo pour le cadeau !:
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Pour commencer  :: THE INTRODUCTION • PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES
"L’essentiel est qu’on dise sans crainte d’erreur : Arsène Lupin a fait cela." [Terminé ?]

Sauter vers: