« Il est des choses qu'il vaut mieux entreprendre que refuser, quand bien même la fin risque d'être sombre. »
J. R. R. Tolkien
Insomnia
Don't worry, be salty || Carabosse
RSS
RSS

Mar 5 Sep - 19:01
avatar
Emploi : Te juger
Hater professionnel
Hater professionnel


 
Origines
   
Groupe : Indépendants

Date de mort : Il est mort vieux, très vieux.

Date d'arrivée : Quatre mois plus tôt...

Métier : Agent d'entretien et balayeur de rue

Avatar : Sirius Black || Harry Potter
     



Caractère / Physique
   

La fée Carabosse était si laide qu'on la traitait de fée maléfique. Elle avait toujours été moche, en fait. Les miroirs la détestaient et elle les haïssait en retour. Repoussante et solitaire, en plus de ça. Dénigrée par ses sœurs, méprisée par la plupart des gens, son existence régulièrement oubliée par la population qui avait passé tellement de temps à la désigner par toutes sortes de sobriquets, qu'elle s'était isolée une très grande partie de sa vie. En fait, elle était tellement discrète qu'elle ne sortait que très rarement de sa tour aux allures maudites à l'extérieur, pourtant coquette si on prenait la peine d'y entrer. Mais qui oserait poser ne serait-ce qu'un orteil dans l'antre d'une méchante marraine ? Elle laissa juste perdurer la légende de ses apparitions foireuses qui eurent des conséquences désastreuses, lui forgeant une réputation complètement diabolique qui lui échappait totalement. Pourtant, elle était juste atteinte de phobie sociale et était d'une maladresse hors du commun. Elle paniquait très facilement, et réagissait de manière plutôt inattendue et exagérée...

Si ce trait de caractère a un peu évolué après ces cent ans de disparition à se repentir de ses bêtises (par exemple, maudire une princesse devant plus de cinquante témoins oculaires), il demeure encore très présent dans sa nouvelle vie. Passer de elle à il ne change pas forcément les racines d'une personne. Prenez-le au dépourvu, et vous enclencherez une réaction inattendue, son répertoire étant assez large. Avant, il n'était pas comme ça, pas aussi libéré. Il se taisait et disparaissait timidement du monde. Il aurait voulu s'enterrer six pieds sous terre et ne jamais revenir. Mais après des centaines d'années de vie puis un passage au bout du tunnel éblouissant, il avait décidé que trop, c'était trop. S'il a plutôt l'air blasé du punk à chien aux cernes immenses, la plupart du temps, voire même pas si désagréable avec des airs un peu réservés, ce n'est qu'une façade. Tant de colère et de haine accumulés l'ont rendu extrêmement amer, et il hait littéralement tous le monde. Souvent, il vous tue cinquante fois dans sa tête, sous une jolie couche de peinture. Ça l'a rendu hypocrite et mesquin. En fait, ce n'est pas lui qui est méchant de base, mais les gens qui l'ont rendu méchant. Parce que non, ce n'est pas de sa faute. Ce n'est pas lui, les gens n'avaient qu'à essayer de le comprendre quand il en était encore temps. Maintenant, c'était beaucoup trop tard. Si une personne tentait de l'approcher plus qu'il ne le faudrait, elle se ferait cribler d'épines de ronces. Il est passé d'un caractère doux et timide à un caractère détestable. Pour être plus précis, il est devenu la sorcière diabolique que les rumeurs décrivaient, mais garde le masque de la femme qu'il était réellement autrefois.

Malgré ses cernes très prononcées, il reste un homme assez attirant, comme beaucoup de monde en ces lieux. En fait, son charme nouveau est une raison qui l'a poussé à un narcissisme des plus insupportables. Maintenant, il était beau, c'était sa revanche contre tous ces pécores qui l'avaient jugé par son apparence déplorable qui relevait à présent d'un passé honteux qu'il est préférable de ne pas évoquer devant son nez parfait. Non, parce que si vous l'écoutez, il est parfait. Cette belle chevelure noire bien entretenue, cette peau blanche, merveilleuse et douce, cette barbe tout aussi bien coupée que sa crinière sombre. Ne parlons pas de ces belles lèvres désirables, de ce regard ténébreux et perçant, de ce sourire charmeur qui, il en était sûr, était irrésistible. Puis ce corps tout en finesse, ces jolies mains d'homme, et ces fesses, ces petites tâches de rousseur disséminées sur son visage masculin, oh my... Vous l'aurez compris, il n'a jamais été aussi bien dans son corps que dans cette nouvelle vie, et il s'est réconcilié avec les miroirs. Peut-être un peu trop. Fait peu étonnant, sa vanité accepte très bien les compliments, mais répond très mal aux critiques. Si on devait en faire, on pourrait ajouter qu'il est bien trop maigrichon, a les veines saillantes, et met beaucoup trop de parfum. Dites-lui d'arrêter d'asphyxier les passants. Par pitié.

Carabosse, c'est un peu celui qui fait sa crise d'adolescence très en retard. Il est passé de la grand mère aigrie par la vie comme un pruneau salé au punk qui écoute du rock ou du métal à fond en ignorant très royalement les plaintes de ses voisins. Il a la tenue sombre qui va avec, les accessoires, également. Un peu révolté de la vie, il n'hésite pas à faire des gestes obscènes dans le plus grand des calmes, pour ensuite se faire casser la figure parce qu'il a la force d'un lama atrophié. Réminiscences de son  passif féminin, il a tendance à se comporter comme une vieille mémé, avec l'aspect un peu hautain et sec en plus. Surtout, n'oubliez pas votre petite laine quand il fait froid dehors, ça le stresserait vraiment. Et si vous avez le malheur d'être invité à manger chez lui, vous risquez de faire une overdose de nourriture. Enfin, ça ne risque pas d'arriver, il n'aime personne, de toute manière. D'ailleurs, vous seriez très surpris par la décoration de sa chambre. Encore faudrait-il que vous puissiez y entrer, car elle recèle un si terrible secret que si quiconque le découvrait, il serait capable de meurtre pour faire taire à jamais le moindre témoin. A noter aussi qu'elle a toujours eu un faible pour la chimie et les potions étranges. Ça lui est resté.

Si plein de rage qu'il fut, Carabosse n'a pas perdu de la douceur, de la timidité et de la maladresse sociale extrême qui le caractérisaient par le passé, traits de personnalité que personne n'avait jamais tenté de connaître autrefois. Elle est simplement cachée sous cent-vingt tonnes de haine et de sel de larmes, une sorte de folie due à l'isolement qu'elle a subi pendant beaucoup trop d'années ainsi que le manque de chaleur humaine dans sa vie. En réalité, il n'est pas un monstre de méchanceté. Il est juste monstrueusement triste et seul. Cependant, il est tellement enfoui dedans qu'il est difficile de creuser tout ça pour le constater soi-même, car il a décidé de ne plus être la personne faible qu'il était autrefois.

Mais qu'est-ce que la force, véritablement ?

Il a tendance à croire qu'elle est faite de violence, qu'elle est implacable, dure et brute, et qu'elle fait partie des ingrédients pour ne pas se faire écraser par les autres. Qu'elle est une griffe acérée de dragon, qu'elle est la corne empoisonnée capable d'embrocher, d'annihiler toute menace à l'horizon.

Beaucoup de gens lui diront qu'il se trompe lourdement.
Encore faudrait-il qu'il daigne les écouter.

• Précisions & petits détails •

♦️ Plus il sent la colère monter en lui, plus ses yeux deviennent graduellement rouge sang. Plus il est triste, plus ils deviennent translucides. Il paraît que ça le rend effrayant, et ça le complexe beaucoup, il considère ça comme une malédiction car il refuse qu'on perce ses émotions à jour. Ce sont des stigmates de son pouvoir originel.
♦️ Il prend des cours de méditation, mais ce n'est pas très efficace, alors il va se défouler dans des tournois et des cours de boxe, même s'il est vraiment nul dans ce qu'il fait.
♦️ Malgré les apparences, il aime la lecture, bien qu'il lise beaucoup moins depuis qu'il est sur Insomnia. Quand on a passé des centaines d'années planqué dans une tour, on n'a plus vraiment envie de s'enfermer avec un bon roman, et autant vous dire qu'il en a lu beaucoup par le passé. Beaucoup de romans à l'eau de rose, d'ailleurs.  
♦️ Il rêvait au prince charmant, même s'il ne l'avouera jamais devant qui que ce soit. Il aura toutefois tendance à les mépriser à mort, même si un très léger espoir perdure chez lui.
♦️ Il pouvait se transformer en dragon, autrefois. Ça lui manque beaucoup.
♦️ Il passe son temps à bitcher sur vous intérieurement. A vous juger fortement, aussi.
♦️ Il hait son boulot, et il déteste encore plus nettoyer vos toilettes et balayer devant vos portes.
♦️ Le reste à découvrir par la suite j'imagine ~

Histoire
   


Dans la plupart des contes, les fées marraines sont des êtres légendaires au grand cœur, souvent vues comme bienveillantes et jolies.
Elles guident les princesses vers leur prince, elles bénissent les nourrissons à leur naissance pour que ces derniers aient la chance de vivre une vie pleine, longue et heureuse.
Moi, je ne suis pas belle, et je suis vieille.
Moi, je maudis et je ne suis pas bienveillante.
Moi, je disparais dans ma tour, mais je ne suis pas une princesse captive.
Et pourtant, je suis bien une fée.
J'étends mes ailes de dragon, je m'envole, et j'emporte le chaos avec moi.
Il me poursuit jusqu'au moindre de mes pas, comme une ombre terrifiante.
Et pourtant, je suis bien une fée.
On dit que je suis malfaisante.
J'apparais et disparais après mes méfaits accomplis.
On me surnomme même Maléfique.
Tout comme je réponds au sobriquet Carabosse.


Ça fait peur, hein ?
Ah ! Comme si on m'avait laissé le choix !

Mon histoire, elle ne commence pas par "Il était une fois". En fait, on peut dire que je suis un peu comme une guest star dans tous les récits où j'ai eu le malheur d'apparaître pour aller y foutre le feu. Ben ouais, il faut bien qu'un méchant vienne tout casser, sinon c'est pas drôle, hein. Sauf qu'en fait, on a tendance à oublier que parfois, on a juste pas envie d'être méchant ou on ne l'est même pas, ou pire, on déforme nos intentions en gardant le point de vue d'un de ces fichus justiciers prêts à tout pour sauver la veuve et l'orphelin. Pitié, quoi... Quand la princesse est moche, y a jamais plus personne, faites pas les hypocrites. Moi, j'ai toujours été laide, et on a passé toute ma vie à me cataloguer de sorcière malfaisante, juste parce que je ne réponds pas aux critères de beauté de la féerie, à cause de certains malheureux accidents et aussi parce que mes pouvoirs les faisaient tous faire dans leur pantalon, ces stupides paysans et ces nobles craintifs et maniérés. Je passais mon temps à me cacher dans ma tour, et personne n'est jamais venu voir si j'étais toujours en vie. Non, moi, j'ai toujours été seule. Désespérément seule, et je faisais peur, en plus de ça.

D'abord, on a commencé à chanter mes méfaits, puis après, on a commencé à raconter n'importe quoi sur mes autres rares apparitions. Non parce que, lisez n'importe quel conte dans lequel j'apparais, tous le monde s'en fout de ma pitoyable vie, ils préfèrent bousiller la mienne en me crachant à la tronche. Même pas une petite ligne pour donner des précisions sur ce que je deviens, et ça, à chaque fois. A chaque. foutue. fois. Moi, je vais vous le dire, ce que je suis devenu, et pourquoi j'ai fait tout ça.

C'était de la maladresse pure.

Comment ça, je me trouve des excuses ? C'est la vérité ! J'avais cette peur des gens, et je ne savais pas contrôler mes pouvoirs magiques. C'est si dur à comprendre ou vous êtes juste tous aussi stupides que cette idiote de princesse ? Bon, okay, j'ai plongé un village entier dans un coma de cent ans et créé un mur de ronces mortelles. Si vous saviez à quel point je l'ai mal vécu, vous feriez moins les malins. Ce n'est pas comme si j'avais essayé de réparer cette petite erreur, hein. J'ai vraiment essayé. Mais je vous l'ai déjà dit, je ne contrôlais pas mon don. Je vous jure, j'ai vraiment pas fait exprès. Mais bon, de toute façon, personne ne me croit jamais, hein, parce que je suis méchant, j'ai une sale tête, et nyanyanya, et je...

*Ainsi se termine le témoignage d'un méchant pour BadTV, sponsorisé par Coca-Cara !*

Carabosse, Maléfique, vieille sorcière, la plus maléfique des fées marraines... Tant de sobriquets pour définir une seule et même personne.

Carabosse, il les envoie tous au diable avec des gestes obscènes. La vieille fée timide et recluse, c'est du passé ! Il paraîtrait que les méchants avaient leur place en enfer auprès de ce type à cornes. Au pire, elle, quand elle était une femme au cœur fragile et sensible, elle n'avait rien demandé. Ou plutôt il, puisque maintenant, elle était devenue un homme par une mystérieuse magie incompréhensible. Enfin, au moins, le karma avait été sympa et elle avait quitté son enveloppe corporelle de vieille marâtre laide contre celle d'un bel éphèbe. Mais quelle pâle consolation, comparé à tout ce qu'elle avait prit dans la tête, juste parce qu'elle avait le malheur d'être vieille, laide, et de s'être fait oublier dans sa tour pendant cinquante années entières, pour ensuite en ressortir quelques rares fois, tenter d'être sympa et puis se replanquer de nouveau parce qu'il était encore devenue une hors-la-loi. En fait, on l'avait tellement oubliée que personne ne savait jamais ce qu'il advenait d'elle, dans tous les contes où elle avait le malheur de planter ses interventions. Quoi ? Elle avait voulu tuer la princesse ? Mais puisqu'elle vous disait qu'elle avait juste paniqué ! Elle avait entendu parler de cette fête, et avait mis un mois à se préparer psychologiquement. Certes, on l'avait encore quasiment effacée de la mémoire collective,et apparemment elle était tellement invisible qu'ils croyaient même qu'il était mort dans sa tour lointaine, ou qu'un de ses sorts avait tellement foiré qu'elle avait fini par claquer avec. Dans tous les cas, le résultat était plus ou moins le même. Ils auraient quand même pu aller vérifier, tout de même. Alors, quand elle était apparu maladroitement à cette fête après s'être préparé (elle avait mis sa plus jolie robe et son parfum le plus exquis !), elle n'avait plus su comment agir en découvrant qu'ils n'avaient même pas pensé à lui réserver ne serait-ce qu'une petite place au banquet, ni ne la laisseraient approcher de l'adorable demoiselle dans le berceau. Et comme toute personne anxieuse recluse trop longtemps se retrouvant soudainement sous le feu des projecteurs, elle avait paniqué et s'était mise à maudire la gamine, de sa voix rauque de grand-mère presque centenaire, avant de fuir dans un nuage de fumée violette. Autant vous dire que quand elle avait disparu de la circulation, elle avait passé des années à se morfondre sur ses propres paroles. Le pire, c'était qu'elle était puissante, mais incapable de défaire son sort. Heureusement que l'une de ses collègues fée était parvenu à sauver un peu les pots cassés.

Du haut de la fenêtre de sa tour maudite et mélancolique qui effrayait tant la population, elle avait passé son temps à observer l'environnement changer progressivement. Elle avait vu de ses propres yeux catastrophés, les villages et le château s'endormir pour une durée de cent longues années.

Plus les ronces se faisaient dense, plus son coeur s'enfonçait dans la folie et s'armait de colère envers le monde entier.

Cent longues années de méditation et de d'auto torture, tout ça dans la plus grande des solitudes car elle s'était promis de ne plus jamais intervenir. Plus jamais d'accident. Plus jamais de malédiction, hormis celle qui lui collait à la peau depuis sa naissance.

Quand le village et le château s'éveillèrent enfin, elle s'endormit pour ne plus jamais se réveiller.

Du moins, c'était ce qu'elle croyait, car elle avait réouvert les yeux.
Ses premiers gestes dans cette nouvelle vie furent d'hurler et pleurer, roulé en boule.

 
Et toi, dans tout ça ?
Âge : J'ai la durée de vie moyenne d'un élan et d'un serpent à sonnette

Comment tu as trouvé le forum ? Je me suis crashé ici il y a quelques mois, et je retrouve plus mon chemin donc j'ai décidé de rester :huhu:

Un petit commentaire ? Ne faites pas des bosses à Carabosse. c'est tout pour moi


Mar 5 Sep - 19:10
avatar
Emploi : Botaniste - dessinateur de yaoï.
JE NE MANGE PAS DE GRAÎNES !
JE NE MANGE PAS DE GRAÎNES !
OMG TELLEMENT DE BOGOSSITUDE EN TOI :whut:
Welcome Cara' même si t'es déjà là en scred' on t'as tous reconnu Mônsieur l'aviateur :srs:

BON COURAGE POUR FINIR TA FICHE :whut:


Jeu 7 Sep - 12:25
avatar
Emploi : Te juger
Hater professionnel
Hater professionnel
efzfezibfozeubfuezb MERCI JTM :kiss:

Quel aviateur ? Jevoispasdequituparles :whut:

J'AI TERMINE JE CROIS :whut:




Jeu 7 Sep - 14:14
avatar
The Knight The Patriot
The Knight The Patriot

Et c'est la validation !

Bienvenue !
J'aime bien ta version des choses ! cette idée que loin d'être vraiment mauvaise, la fée carabosse était juste très maladroite avec les gens. Pauvre petit chat de se retrouver de nouveau en vie après avoir autant voulu disparaître ! Mais ne t'en fais pas ! Je suis certain que tu te feras plein de copain ici ! Tu n'es pas le seul à regretter cette nouvelle vie et pas le seul à fuir les populations donc tu n'as pas l'habitude ! En tout cas histoire sympa, mental intéressant j'espère que tu t'amuseras bien parmi nous et que tu trouveras quelqu'un qui te comprend ! Bienvenu à Insomnia !

Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.

Pour recenser ton avatar, c'est par ici ♥. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à CET ENDROIT. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier PAR ICI ! Et pour finir, venez recenser d'où vient votre personnage ICI ♥ !



--


Merci à Echo pour le cadeau !:
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Pour commencer  :: THE INTRODUCTION • PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES
Don't worry, be salty || Carabosse

Sauter vers: