RSS
RSS
STAFF
Le Chat Noir
John H. Watson
Toi ?
Toi ?

sep 24 Que de nouveautées ! Le groupe des Créations est de nouveau ouvert, un sondage a été lancé ici et les demandes de rp sont de nouveau ouvertes !

sep 4 Vous l'attendiez ? Le voilà ! La seconde partie du premier évent du forum vient d'ouvrir. Les autorités recommandent de courir si vous voulez survivre ~

sep 1 Par souci d'équilibrage des groupes, les Créations sont de nouveau temporairement fermées ! Privilégiez les Auteurs et les Compositeurs, ils n'attendent que vous ♥

aug 25 Le forum s'habille de rouge et noir pour fêter la première mise à jour du forum !

CRÉDITS

Design graphique créé par @ John
Codage de la PA réalisé par @ John avec l'aide de @ Cynn

Toute reproduction même partielle du codage et du graphisme est formellement interdite.

Bienvenue à Insomnia. Les Auteurs ont été les premiers à fouler le sol de la ville, il y a 50 ans.sortis de nulle part, ils se sont trouvés soudainement propulsés dans cette ville, avec tous leurs souvenirs intacts. Mais ils ne s'attendaient certainement pas à voir leurs créations revenir à la vie. Ces êtres qu'ils ont inventés avec amour ou haine, ces êtres tout droit sortis de leurs imaginaires, ils ont désormais la possibilité de les rencontrer. Dans cette vie, le Grand Méchant Loup n'est plus le vilain de l'histoire, il se réveille sous forme humaine et doit s'adapter à sa nouvelle vie. En ces lieux, Blanche-Neige est revenue après avoir croqué la pomme et est devenue un homme, la plus frêle des demoiselle est désormais un mâle en puissance.Une personnalité étrange, cependant, a fait son apparition. Depuis le début, comme une ombre, un fantôme. Un Maire dont tous connaissent l'appellation, mais que personne n'a jamais vu. Qui est-il ? Pourquoi ne se réveille-t-il qu'en certaines occasions ? Le mystère reste entier, plane sur cette entité capable du meilleur, mais surtout du pire. Nul n'est à l'abris. Mais il est une chose que tous comprennent. Le monde qu'ils avaient connu n'est plus le même. Ce qu'ils possédaient a disparu. La feuille blanche est désormais entre vos mains, et votre nouvelle existence reste à écrire. À vous de jouer.
Auteurs
Créations
Indépendants
Compositeurs
Ariesten
Nevada Godfather
Moonlights
Just Married
Crimson Day
Terrae
Exanthrop
Lost Kingdom
Aurora Millenarius
Lacrimosa
Bienvenue !



 

 :: Le salon de thé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Combien d'sucres dans vot' thé ? [Cyrano et Hansel]

HanselPartout dans ton champ de vision
avatar
Double Compte : /
Date d'inscription : 10/08/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Mer 16 Aoû - 1:33

Combien d'sucres dans vot' thé?

Il était quoi…cinq heure du mat ? Ouais, j’étais d’jà debout. ‘Fin debout, réveillé quoi. J’avais encore super mal dormi. Ça m’arrive souvent ces temps ci, j’crois qu’c’est parce que j’angoisse un peu tout seul dans c’t’appart…

J’veux dire…il est super joli, fonctionnel, et en plus juste au d’sus d’la boutique alors…j’devrais pas m’en faire non ? Ben non justement. Putain et ces tocs qui me reviennent merde ! J’me redresse violemment et pendant que les lattes du pieu couinent et souffrent tant qu’elles peuvent, moi j’m’arrache la tête à grands coups d’ongles. Ça m’gratte, et ça m’gratte et ça m’gratte encore mais putain lâchez moi salop’rie d’insectes ! Trouvez quelqu’un d’autre à emmerder !

…Quelques minutes plus tard et après avoir repris mes esprits, j’ai tendu l’bras vers ma table de nuit pour attraper une p’tite peluche lapin. Elle à une fourrure toute douce, quatre papattes adorables et deux grandes billes colorées remplies de bienveillance. C’est p’tet pitoyable à dire, mais c’ma seule compagnie pour l’instant. Et dieu merci qu’j’ai au moins ça. J’la prends tout doucement dans mes mains, tentant d’me calmer après une crise plutôt violente. Et une fois qu’mes mains ont plus tremblées, j’me suis mis sur l’dos pour poser la peluche sur mon ventre. Elle m’regardait du haut d’sa colline improvisée d’un air de dire « Mais t’en fais pas va, ça passe toujours, tu l’sais ça hein ? Aller Hansel, un peu d’courage ».
Putain, vingt cinq piges et j’en suis là quoi. Bref, j’crois qu’j’ai réussi à m’rendormir parce que j’ai fermé les yeux à 5h34 pour les rouvrir à 6h52…6h52 ?! Eh merde chui en r’tard moi !!

Ben ouais j’ai des préparations à faire c’matin ! Du chocolat à faire fondre et des fruits à couper ! Donc aller, on bouge la r’morque qui nous sert de fion et on s’lève Hansel ! C’partit, routine matinale, essentielle pour démarrer mes journées ici. Ouvrir ma f’nêtre pour profiter de l’air frais de la ville au p’tit matin, et faire pareil dans la chambre d’à coté. Mais elle c’est…spécial, personne y rentre à part moi. C’est la piaule de Gretel si elle arrive ici un jour. J’ai tout préparé pour ma frangine, des draps, des fleures fraiches sur la table de nuit (j’les change tous les deux jours), j’ai même mis quelques peluches sur le lit pour qu’ça soit accueillant. En attendant, c’te porte, elle est fermée et personne fout les pieds d’dans. Généralement j’déjeune pas, j’pas l’temps, faut que j’m’habille, et ça, ça relève de mission impossible. Parce que mettre des chaussettes quand on voit pas ses pieds, ben c’est un putain d’défis ! J’y arrive toujours, c’est l’principal. Pourvu que j’prenne pas encore dix kilos dans les mois qui suivent ! J’bouge jusqu’à la salle de bain histoire de m’coiffer un peu, donner du style aux ch’veux qu’on m’à donné, nettoyer mes piercings et m’passer un coup d’eau fraiche sur la figure. Avant c’corps, j’savais pas qu’on pouvait avoir des joues rondes comme les miennes et un bide aussi imposant. Une fois qu’j’ai mis ma blouse noire, un bandeau pour ret’nir mon fouillis capillaire et lancé d’la musique dans la boutique, j’peux descendre pour commencer à faire chauffer les machines. J’adore faire des playlist longues comme le bras et les diffuser en aléatoire dans l’magasin, aujourd’hui j’ai mis du classique, des opéras, et des concertos pendant des heures…la joie quoi !

Pendant qu’Chérubin chante son amour pour les femmes, j’commence à faire mes préparations pour mes sucettes, des coulis et des mousses. Et pendant huit heures j’passe de l’atelier à la boutique, et inversement. Tenir un commerce tout seul c’pas facile des fois pour un gabarit comme le mien! Mais j’adore c’te boutique, c’est un vieux local qu’j’ai trouvé pour pas cher et qu’j’ai retapé moi-même pour la plupart des trucs. J’voulais qu’il y ait una ambiance, un truc quoi. J’ai misé sur l’bois, ça fait authentique et c’est élégant. Puis faut pas oublier qu’j’étais fils de buch’ron dans mon ancienne vie !Maint’nant c’est un p’tit bijou pleins de couleurs garnit de pots en verres qui brillent au soleil. Dedans y a des dragées, des fruits confits, des pastilles, des sucettes etc. Y a aussi la partie chocolat’rie qu’est pas mal, et tout c’qu’il y a en vitrine est fait à la main, par moi, j’y tiens. Sinon c’est mentir au client, et j’aime pas ça. J’veux voir les gens rev’nir avec le sourire, en sachant qu’ils vont se régaler avec c’que j’ai fais avec amour. Mais j’avais aut’chose à faire aujourd’hui. Ça f’sait un moment qu’j’y pensais et fallait que j’me lance. Alors après l’boulot, j’ai même pas pris l’temps d’me changer qu’j’etais déjà là, canne dans la main pour aller chercher un colloc’. J’savais pas trop comment m’y prendre alors j’ai fais des affichettes avec mon numéro d’téléphone, adresse et qui j’suis brièvement.

Ça f’sait un moment que j’collais des papelards quand j’ai vu un salon d’thé. Un peu crevé d’avoir autant marché, j’me suis posé en terrasse histoire de souffler un coup et prendre un truc à boire. J’ai donc posé mes avis de recherche sur la table en ramassant tout mon gras sur une chaise qui m’paraissais pas farouche pour supporter mon double quintal. Dire que j’étais encore en t’nue d’travail, avec ma blouse noire toute pleine de sucre glace et d’taches de fruits en tout genre. Sans oublier mon foulard bleu nuit d’où sortait une p’tite mèche rebelle. J’pensais aller commander directement à l’intérieur mais j’en ai pas eu l’courage, ça m’demandais trop d’efforts pour c’que j’avais fais aujourd’hui et j’ai juste attendu qu’un serveur passe. C’tait plutôt une technique de feignant, mais pour l’coup j’m’en foutais complet.
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Double Compte : //
Date d'inscription : 09/06/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Jeu 31 Aoû - 21:40
Roxanne est à Insomnia.

Roxanne est ici.

Roxanne est un homme.


Assis derrière son comptoir, Cyrano porte avec calme son mug de café à ses lèvres.

Roxanne est un homme.

La gorgée a du mal à passer. La gorge est serrée. En même temps, apprendre que l’amour de sa vie est vivant, tout près et…

Un homme.

Reconnaissez que cela a de quoi choquer. En tout cas, ce serait se mentir que de dire que Cyrano n’est pas touché par la nouvelle. Il en est surpris. Bouleversé. Abasourdi. Tout remué. Il en reste comme deux ronds de flan. Il en, pardonnez-moi du vulgaire, reste sur le derrière, Cyrano.

Le problème, c’est qu’il faudrait que l’esprit de l’élégant soit un peu mieux contrôlé. Il a d’autres problèmes à régler, le bonhomme. Des problèmes financiers pour la majeur partie, en fait. Son logement est trop cher, son salon ne rapporte pas encore assez pour lui permettre même un appartement moyen. Cyrano est un homme qui a sa fierté, il refuse de s’abaisser aux quartiers pauvres. L’orgueil.

Ce serait donc bon pour lui de s’occuper des clients qui viennent s’il veut faire un bon chiffre d’affaire. Mais là, il est trop préoccupé par ses problèmes sentimentaux, on dirait. Il lui faut donc quelques minutes avant de remarquer – et pourtant, Dieu sait qu’il ne passe pas inaperçu – le bonhomme au ventre plus large que la tête installé sur une chaise – miracle, les pieds ne tremblent même pas ! Il se lève donc et sort d’un pas vif pour rejoindre la terrasse :

- Bonjour monsieur, pardonnez-moi je ne vous avais point remarqué. Sera-ce à boire ou à manger ? Ou bien seront-ce les-

Cyrano fronce alors des sourcils. Son regard s’est perdu sur les affichettes posées sur la table. Ses yeux noisettes retournent rapidement sur le client.

Non…

Non, l’élégant ne veut pas partager un appartement avec le garçon qui lui fait face. Il est encore tout essoufflé, tout rougi, tout… Trop tout en fait. Cyrano est un être aussi ouvert que possible pour son siècle… Qui ne l’était pas franchement. Cyrano, il est peut-être laid, mais il a des principes d’esthétisme assez carrés. Cyrano en même temps, ça lui fait du bien au moral après tous ces canons de la nature, de tomber sur un être humain juste… Humain.

Pourtant, une petite voix lui souffle que même s’il faisait l’effort d’ignorer ses principes absurdes et ringards, le caractère de l’inconnu et le sien ne fileraient pas en harmonie. Quand la voix du portefeuille, elle, le rappelle à l’ordre.

- Excusez cette interruption ainsi que mon indiscrétion mais sont-ce des propositions de colocation ?
Revenir en haut Aller en bas
HanselPartout dans ton champ de vision
avatar
Double Compte : /
Date d'inscription : 10/08/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Ven 1 Sep - 0:59

Combien d'sucres dans vot' thé ?

J’ai bien attendu cinq bonnes minutes avant d’voir un mec (ben ouais obligé, y a pas d’meufs dans l’coin ! C’était Hansel, à bientôt pour autre analyse pertinente de mon environ’ment t !)arriver. Il était tout beau tout classe avec sa barbichette et ses ch’veux longs. En meme temps, c’mieux qu’il soit arrivé qu’maint’nant, ça m’a permis de pas commander à boire en essayant d’reprendre mon souffle comme un gros tas, même si concrè’ment j’en suis un. J’lui ai souris, et puis j’ai vu qu’il avait un truc dans l’regard, il essayait bien d’le cacher le bougre, mais y a rien qui m’échappe à moi ! J’lai grillé ! Comme une merguez ! (C’est super bon les merguez, et désolé si j’en ai blessé certaine par ma phrase précédente…chui pas v’nu ici pour souffrir okay ?). On voyait bien qu’il avait du souci l’bonhomme. J’voulais surtout pas m’en mêler, ça s’rait franch’ment pas poli d’ma part.



‘Fin bref, l’plus impressionnant c’quand même quand il a ouvert la bouche…le mec il f’sait des rime. NAN MAIS DES RIMES QUOI !! LA CLASSE COMPLÈTE ET INTÉGRALE !! Des rimes à l’oral, mais jamais d’mes deux vies j’ai entendu et vu un truc pareil ! Franch’ment sur l’coup, ça m’a de ouf interloqué, et vach’ment impressionné ! Alors bon j’ai un peu viré quelques paillettes de chocolat collées sur ma blouse histoire de pas trop passer pour un bouseux (C’est râpé Hansel, et même si l’râpé c’très bon aussi, tu s’ras toujours un bouseux qui parle mal, déso pas déso mais c’comme ça) et puis j’ai dis un truc genre :



« J’vais vous prendre une grande tasse de lait chaud, avec beaucoup d’sucre s’vous plait »


Aaah le lait chaud, j’ai toujours aimé ça, mais mon truc préféré c’est quand même le lait d’poule…j’me souviens qu’une fois mon père nous en avait fait un jour où on avait encore un peu d’provisions et qu’l’autre dinde avait braillée parce que selon elle s’tait gâcher les œufs pour rien. Mais bon là j’étais grave pas chez moi donc j’allais pas lui d’mander avec ma bouille pleine de piercings :



« Un lait d’poule avec du sucre vanillé et qu’ça saute ! Et puis arrange toi pour qu’ça fasse un peu d’la mousse sur l’dessus sinon c’pas drôle ! »


On va s’contenter du lait, et puis j’m’en f’rai un en arrivant, maint’nan que j’sais faire. Autant vivre tout seul ça m’pèse de ouf, mais j’jure que c’lui qui va v’nir à l’appart il va pas mourir de faim ! Oulaa non ! Comment vous croyez qu’j’entretiens mon physique de BG sinon ? (Oui alors c’pas Beau gosse hein, mais plutôt Baleine Grasse) D’ailleurs en parlant d’ça il avait capté mes papiers alors j’ai répondu ultra franch’ment :


« Ouais ch’cherche un coloc’ par chez moi, et j’espère trouver bientôt en fait. Bon j’vais pas vous faire un résumé d’ma vie mais ça fait un moment que chui tout seul, et au-delà d'l’aspect économique j’adorerai avoir d’la compagnie, voila l’histoire ! »


A l’interieur de moi ça a fait « Wouaw, mais quels talents d’orateur Hansel ! Mais jamais tu va trouver quelqu’un avec des explications comme ça ! Dans aucune dimension tu peux sortir des phrases aussi moches devant un mec qui a tant d’classe ! »


T’façon j’étais sur que vu sa prestance, c’mec là il vivait dans un château, avec une armée de majordomes à son services, et quatre chiens d’chasses pure race pour aller tuer du Bambi tous les dimanches.
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Double Compte : //
Date d'inscription : 09/06/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Sam 7 Oct - 14:02
Malgré la courte absence de Cyrano, le garçon pense à prendre sa commande… Il ne perd pas le Nord, lui au moins ! L’élégant prend rapidement note sur son carnet tout en écoutant la réponse par rapport aux tracts posés sur la table. Imperceptiblement, les lèvres de l’homme se pincent. Il a conscience de ce qu’il va devoir faire… Et il déteste cela, bien évidemment.

- Je reviens avec votre commande, Monsieur.

Il tourne les talons, n’adoptant une mine renfrognée qu’une fois le dos tourné. A l’intérieur, il attrape un mug simple, bleu à pois blancs, dans lequel il verse du lait. Il ajoute le sucre, s’apprête à reposer le paquet avant de s’arrêter dans son élan. Un soupir, et deux cuillères à café sont rajoutées. Beaucoup de sucre, a-t-il dit… Cela m’aurait étonné. Ne sois pas méchant, Cyrano, le garçon n’a rien fait. Lui proposer d’être son colocataire… Vraiment ? Les épaules s’affaissent un instant. Café. Fais donc cela, puis va causer.

C’est deux tasses en main que Cyrano ressort sur la terrasse, sa mine renfrognée ayant finalement laissée place à l’air professionnel qu’il adopte chaque fois qu’il travaille au salon de thé. Il dépose le lait devant le garçon avant de mettre l’autre tasse en face.

- Puis-je m’installer ? Si vous l’acceptez, j’aimerais que nous discutions un peu. Au fait, si je n’ai pas assez sucré votre lait, n’hésitez pas à me demander d’en rajouter.

Après être certain de ne pas déranger, l’élégant fait glisser une chaise face à son client. Il s’assoit et boit une gorgée de café tout en attrapant l’un des tracts qu’il parcoure rapidement de son regard.

- Je vous avoue avoir certains soucis financiers m’obligeant à déménager. Je ne suis certainement pas le candidat idéal, mais peut-être pourrions-nous envisager cette colocation ? Vous pouvez bien évidemment tout de suite me dire non, cela serait absolument normal. Après tout, nous ne connaissons rien l’un de l’autre, la décision est donc vôtre.

Réalisant tout à coup l’impolitesse dont il fait preuve en parlant sans regarder son interlocuteur, bien trop concentré sur la lecture du tract, Cyrano lève rapidement ses yeux noisettes sur le garçon. Il lui offre son mince sourire caractéristique avant de tendre la main au-dessus de la table :

- Quel impoli je fais. Je ne me suis pas même présenté. Mon nom est Cyrano, Cyrano de Bergerac.
Revenir en haut Aller en bas
HanselPartout dans ton champ de vision
avatar
Double Compte : /
Date d'inscription : 10/08/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Sam 7 Oct - 21:16

Combien d’sucres dans vot’ thé ?

Bon, l’mec y prend ma commande et il r’vient avec LE GRAAL dans les maaaains !! Rajoutez une musique victorieuse derrière et quelques explosions pour faire joli. Si on était dans une vidéo, j’aurai sur’ment fais un montage mal branlé avec un détourage dégueulasse d’la tasse sur fond qui brille et un titre putaclique genre « IL MAMENE MA COMMENDE ET SA TOURNE BIEN EXPLIKACION ». ‘Fin bref, v’la que j’le vois prends une aut’chaise et taper l’bout d’gras avec moi.



Oh bordel comment j’me sentais fière ! Mister Géunchato en personne s’installe pour papoter avec le bouseux du coin ! J’adore, et putain qu’c’est trop bon l’lait chaud, rha, j’pourrais m’en faire peter l’bide (Ouais ‘fin vu comment il est gras, faudrait un bon pack de six quoi)! Moi, con comme j’suis, j’me met à boire…et m’brule la langue comme un débile…nan mais Hansel ! La tasse, elle fume ! Tu peux bien en déduire qu’c’est chaud !! Mais quel con c’mec mais…tu m’fatigue en fait, voila. C’est l’terme : tu, me, fa-tigue.



Aller avance, au point où t’en est tu peux pas tomber plus bas mon gros. Entre deux mimiques torturées dont j’ai l’secret et après mon fail cuisant d’buvage de lait (Oui ça s’dit pas mais…chut okay ?) J’lui dis en souriant d’toutes mes dents :



« Y en a juste comme y faut du sucre, merci bien m’sieur ! »
 
Et à c’moment là, Dieu merci j’tais assis parce que sinon j’en s’rais tombé par terre, genre tremblement d’terre dans tout Insomnia, ‘fin tu vois l’bordel quoi. L’mec me dit oklm qu’il a des soucis niveau sous ! (C’dur à dire ça en plus…des soucis niveau sous…). Nan mais arrêtez moi je rêve ! Lui ? Avec son p’tit doigt l’vé quand il boit et ses rimes d’la morkitu ? Wooh c’trop beau pour etr’ vrai…lui ? Mon peut-être-futur coloc’ ? Rha j’pourrais l’serrer dans mes bras si j’avais pas d’ret’nue ! Mais j’aurais trop peur d’le tuer, tu penses, avec son gabarie il s’trouv’rai noyer dans mes bras…brrrr j’ose pas imaginer c’que ça fait d’mourir noyé dans du gras…
En plus il m’tends la main avec son nom qu’est tell’ment classe, qu’la classe elle-même s’est assise pour prendre des notes. J’te jure c’est vrai !


Fallait pas m’le dire deux fois j’te jure. D’une main, j’ai posé l’mug sur mon ventre (c’mon s’per pouvoir secret ça, faire tenir des trucs sur mon ventre),lui empoigne la mimine avec toute mon assurance(sans renverser mon lait)…et m’ramasse complet’ment en donnant JUSTE mon nom. Si y a un seul connard dans toute la ville qui sait pas s’présenter c’bien moi hein ! Cimer la roulette de la réincarnation ! P’tain j’vous jure…


« Moi c’est Hansel…tout court, ‘fin, "tout court" c’pas mon nom hein, j’pas vraiment d’nom alors j’m’en suis bricolé un, mais il est pas aussi classe qu’le votre m’sieur d’Bergerac. Du coup, c’est Hansel Woodwild, ouais ça claque pas trop mais bon, j’ai fais c’que j’ai pu en arrivant. »


J’ai rougit conn’ment, comme un gosse qu’on vient d’chopper en train d’dessiner au feut’ sur un mur tout blanc. Et puis après deux s’condes où j’me maudissais interieur’ment, j’ai enchainé un peu gêné :



« S’cusez moi j’parle beaucoup j’avoue…mais si vous pouvez supporter mon débit d’parole infernal, vous êtes bien sûr l’bienv’nue chez moi ! »


J’tais réellement heureux en fait. Heureux qu’on m’propose spontanément, comme ça. Comme dans les mangas, ou ces sites chelous où les gens incarnent des persos fictifs et écrivent des histoires avec…le RP j’crois. Bref, j’espère que j’l’avais convaincu avec mon speech. J’m’y voyais d’jà c’est ouf. P’têt que j’le connaissais que d’puis dix minutes, mais il avait l’air tout sympa c’mec ! Empoignant d’nouveau ma tasse à moitié pleine, j’l’ai finie d’un trait, l’rose aux joues et un sourire enfantin sur l’visage.
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Double Compte : //
Date d'inscription : 09/06/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Mar 10 Oct - 22:20
blackened feathers falling down
you will wear your independence like a crown
Leurs mains se serrent, poigne distinguée et retenue du côté de Cyrano, plus empressée et nerveuse du côté de… Hansel tout court ? L’élégant hausse un sourcil, un mince sourire en coin étirant ses lèvres, preuve de son amusement léger.

- Woodwild Hansel, ma réjouissance est réelle.


Le garçon est paniqué comme pas deux. Certes, il y a une grande différence entre notre homme et lui. Pourtant, Cyrano ne juge pas. Il aurait pu, en arrivant, mais il est un peu seul en ce moment. Alors il n’est pas en position de se croire au-dessus. Mettre un peu son orgueil de côté n’est d’ailleurs pas un mal, bien au contraire.

- Ne soyez donc pas désolé. Je peux paraître pompeux, il ne faut pas que cela vous émeut. Edmond Rostand m’ayant créé, cette manière de parler n’est pas mienne, je la considère plutôt sienne.

L’amertume file d’entre les lèvres de Cyrano comme un serpent venimeux. Il ne se trouve plus authentique. Il se trouve faux. Si faux que cela le rendrait dingue. Heureusement, il sait garder son sang-froid et prendre sur lui. Il continue de se tenir droit, le menton haut et l’air fier. Même s’il trouve que son auteur s’est un peu trop amusé avec lui, a joué de sa situation. Car il lui avait fait dire « Non merci » au protecteur puissant, au patron. Car il lui avait fait revendiquer son libre arbitre, de ne pas être enchainé. Car il l’a rendu impossible à dominer tout en le dominant. Maintenant, Cyrano aimerait pouvoir dire « Non merci » à la vérité, mais il parait que vérité est mère de liberté… Alors il ne le peut. Un haussement d’épaules et il reprend la parole :

- J’ai supporté beaucoup de choses, votre parole me parait tout à fait soutenable. De plus il faut qu’au moins l’un de nous cause sinon la colocation risque fort d’être peu supportable.

Il se moque gentiment de lui-même, notre Cyrano. Conscient de pouvoir être morose et soudain moins bavard, il se dit que la présence d’Hansel aura au moins le mérite de le secouer, le forcer à retrouver sa vivacité et ses belles tirades… Mêmes si elles n’étaient pas miennes.

- J’aimerais néanmoins si possible jeter un œil à l’appartement…. Ainsi qu’au loyer s’il vous plait. Je peux après la fermeture avoir un moment, peut-être pourrions en profiter ?
Feat Hansel best futur coloc ever <3
Revenir en haut Aller en bas
HanselPartout dans ton champ de vision
avatar
Double Compte : /
Date d'inscription : 10/08/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Voir le profil de l'utilisateur




Jeu 12 Oct - 23:01

Combien d’sucres dans vot’ thé ?

Ooooh alors lui aussi c’tait une création ! Wouaw, même si ça l’aire d’le gêner, il a quand même hérité du truc l’plus fumé du monde. Moi aussi j’veux faire des rimes et des alexandrins !...quoique nan, nan j’vois l’truc et ça rends moche, laisse tomber.



« Affrontant par le fer, ce fils qui le défiait,

Dont on m’a dit d’ailleurs que c’est un enculé »


Voila, bon, on arrête d’imaginer des trucs et puis on répond Hansel, aller !



« Ah, les créations…vie d’merde hein ? J’vous avoue qu’si j’avais mon créateur en face j’lui pos’rai bien des questions aussi. Puis vous en faites pas pour l’coté guindé, ça peut que m’apporter du bon d’me raffiner un peu ! »


R’posant ma tasse sur la table et ramassant mes pap’lards, j’me suis d’un coup rendu compte qu’il allait falloir faire l’trajet inverse pour tous les décoller ! Nan mais la fin d’aprem full pourrave quoi ! ça m’a grave fait chier à l’interieur, mais l’pauvre Cyrano il y était pour rien t’vois.



« Ouais bien sur qu’vous pouvez v’nir, chui dans l’quartier, c’est la chocolat’rie qui fait l’angle un peu plus loin. Ben l’appart il est juste au d’sus. J’laiss’rai la porte ouverte, mais si vous voulez d’jà amm’ner vos affaires pour la nuit pour tester y a pas d’soucis non plus. »


Sur ce, on s’laisse avec une poignée d’main trop mignonne et j’repars dans mon antre avec le sourire aux lèvres. P’tain d’la coloc’ quoi. Ah ça va m’faire du bien de ouf ça, j’le sens.



D’retour au premier étage d’ma boutique, j’vérifie tout, range toutes les boites de pans’ments qui peuvent trainer et change les draps d’mon lit. Parce que si Cyrano d’vient vraiment mon coloc’, il est HORS de question qu’il passe  dans la chambre de Gretel. Chui très strict là d’sus. Personne ne fout les pieds là bas. Pas même le maire. Dieu merci mon canap’ est réversible ET il supporte mon poids (miraaaacle). Sinon on allait d'voir coucher tous les deux dans l'même pieux, et chui pas sûr d’être prêt voyez ?



Donc ni une, ni deux, me v’la en train d’déplier mon canap’ et changer les draps d’mon pieux. Ma piaule elle est trop confortable. D’taille moyenne, d’dans y a une grande bibliothèque pleine à craquer d’bouquins, une armoire avec une grande vitre, une p’tite table avec une chaise et l’lit. Sur les murs ? Des s’per grands posters de tableaux d’Fuco Ueda ou des Mark Ryden. C’définitiv’ment mes peintres préf’. Et j’pense que tout est prêt. Des draps noirs charbon et des coussins d’couleurs à la tête du lit, au milieu d’ma chambre impeccablement rangée. Oh putain le con : J’ai oublié d’me changer. Bon ben r’tour à la chambre où j’prends un t-shirt propre et un pantalon. J’tant ma blouse sale et l’reste dans l’bac à linge, et une fois changé, j’me fait une mini queue d’cheval, laissant juste une ou deux mèches longues sur l’devant.



Bah voila ça change un homme tout ça ! V’la un Hansel tout beau tout propre pour accueillir Cyrano d’Bergerac en personne !
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I N S O M N I A  :: Le salon de thé-
Sauter vers: