RSS
RSS
Bienvenue !
Bienvenue à Insomnia. Les Auteurs ont été les premiers à fouler le sol de la ville, il y a 50 ans. Sortis de nulle part, ils se sont trouvés soudainement propulsés dans cette ville, avec tous leurs souvenirs intacts. Mais ils ne s'attendaient certainement pas à voir leurs créations revenir à la vie. Ces êtres qu'ils ont inventés avec amour ou haine, ces êtres tout droit sortis de leurs imaginaires, ils ont désormais la possibilité de les rencontrer. Dans cette vie, le Grand Méchant Loup n'est plus le vilain de l'histoire, il se réveille sous forme humaine et doit s'adapter à sa nouvelle vie. Une personnalité étrange, cependant, a fait son apparition. Depuis le début, comme une ombre, un fantôme. Un Maire dont tous connaissent l'appellation, mais que personne n'a jamais vu. Qui est-il ? Pourquoi ne se réveille-t-il qu'en certaines occasions ? Le mystère reste entier, plane sur cette entité capable du meilleur, mais surtout du pire. Nul n'est à l'abris. Mais il est une chose que tous comprennent. Le monde qu'ils avaient connu n'est plus le même.

Ce qu'ils possédaient a disparu. La feuille blanche est désormais entre vos mains, et votre nouvelle existence reste à écrire. À vous de jouer.

nov 19 Est-ce que c'est un avion ? Est-ce que c'est un oiseau ? Non, c'est Magdeleine Robin, notre nouveau modérateur ! Des bisous sur ses jolies joues ~

oct 30 Oh-oh mais qu'est-ce que c'est ♥ ? Serait-ce la mise à jour de Noël qui est arrivée alors qu'elle était pas prévue :huhu: ? Amusez-vous à découvrir toutes les nouveautées !

mai 18 Ouverture du forum ! Nos portes sont grandes ouvertes \o/ !

Créateurs
Créations
Indépendants
John H. Watson
Le Chat Noir
James Moriarty
Magdeleine Robin
Diaporama deux Diaporama trois
18 ♕ Créateurs
18 ♕ Créations
18 ♕ Indépendants

Ad vitam æternam :: Edgar Allan Poe
 :: ACT PLAY :: ARCHIVES FICHES

Invité
Invité
Lun 17 Juil - 17:59

Edgar Allan Poe




Informations

Groupe — Auteur
Date de mort — 7 octobre 1849
Date d'arrivée — Janvier 2017
Métier — Secrétaire du maire
Avatar — Yuichi nakamura as Ravus







Physique
Sous les airs ténébreux que cette nouvelle enveloppe corporelle fournissait au brun, s’est adapté l’esprit ecclésiastique, tragique et illuminé d’Edgar Allan Poe. C’est par ailleurs avec amusement, doublé d’une satisfaction certaine qu’il constate la perpétuité des boucles ébènes qu’on lui adorait autrefois. Une masse capillaire tout de même plus dense et volumineuse qu’auparavant, accompagnée d’un couple de sourcils bien dessinés dans une géométrie qui lui est singulièrement plaisante. Ces derniers supervisent la paire de yeux aux airs fatigués, légèrement tombants, du poète dont les longs cils bruns voilent le regard. Dotés de jolies orbes teintes d’un bleu céleste, leur couleur lui rappellent sans conteste à leur tour, son ancien forme charnelle. Plus bas, se dessine un plus petit nez, légèrement en trompette à la racine stricte et solide. Ses lèvres elles, ont le mérite d’avoir gagné en volupté. Plus pulpeuses, larges et d’un rose gourmand, elles embracent avec légèreté le visage pâle que sa peau peignait tout aussi bien sur l'ensemble de son corps.

Au final, Poe a plutôt le sentiment d’avoir hérité d’un genre de physique plus adapté à son époque, semblable au précédent mais mis au goût du jour. Sa moustache ? Parlons en.  C’est à ce nouveau camarade que l’on doit la disparition de sa bien aimée pilosité sur-buccale et aux flancs de sa mâchoire. Lui, arraché plus tôt que lui aux limbes d’où ils venaient, Charles Baudelaire avait joué un grand rôle dans son intégration et lui avait fait part de ces nouvelles modes qui semblaient exclure ce qu’il considérait comme ses glorieuses virilités capillaires. Après tout, il soutient les dires d’un certain Mautpassant ayant vu le jour un an après sa mort :  “Une lèvre sans moustache est nue comme un corps sans vêtement.”




Mental
Une âme torturée enveloppée de vêtements propre et soigné et assignée d’une élocution distinguée. C’est à peu près ce que l’on a retenu de cet homme rigoureux. Mais s’il tend à s’être démarqué de par son intelligence et son perfectionnisme impeccable, c’est sans exagérations que l’on a pu lui attribuer ces traits aux attributs rudement strictes. Edgar Allan Poe est un « cérébral » à « l’intelligence qui ne dort jamais » comme certains on pu le décrire. Aujourd’hui encore, quand bien même son apparence s’est vue convertie d’une toute nouvelle peau, cette coquille lustrée enferme le même noyau d'intransigeance que l’homme couvait autrefois.

Toutefois, ces années de sommeil semblent avoir éveillé en lui la singularité revêche du ténébreux. Plus autoritaire encore, ce caractère tyrannique qu’il abordait même à l’intention de de ses amis les plus proches refait surface de manière plus prompte, impétueuse que par le passé. Oh Poe, ne serait-ce pas là le résultat d’un châtiment malin ? Cette ombre qui a su ternir ce coeur déjà souillé par tes péchés fanés d’antan. Ça n’est après tout que la récompense d’un homme infidèle, dominateur et avide de reconnaissance.

« J'aime la gloire, j'en raffole ; je l'idolâtre ; je boirais jusqu'à la lie cette glorieuse ivresse ; je voudrais que l'encens monte en mon honneur de chaque colline et de chaque hameau et de chaque ville et de chaque cité sur Terre. »










Histoire
19 janvier 1809.

C’est dans l’est des Etats-Unis, à Boston et plus précisément dans le Massachusetts que commence l’histoire d’Edgar Poe. Une vie dorée par la gloire et la célébrité. Et pourtant, allez dire à cet enfant victime d’une émancipation prématurée qu’il deviendra l’un des grands noms de la littérature en grandissant. En effet, du haut de ses deux ans Poe se voit faire le deuil des décès enchaînés et malencontreux de ses deux parents. Cet épisode amena le jeune garçon en Virginie auprès des Allan, John et Frances, dont il récupèrera le nom, et qui s'occupèrent alors d’inculper au plus petit une éducation aussi stricte que religieuse, largement notable dans ses futurs écrits. Mais très vite, ses rapports avec son nouveau papa adoptif se brouillent. Dettes, jeux d’argents et coûts de scolarités .. ah Poe, à l’époque déjà, tu faiblissais face à la tentation des sept péchés capitaux .. how lame of you..

+ Avarice +

Les portes de l’Université alors fermées par son beau-père, c’est non sans rancune qu’il décide de continuer d’écrire son histoire seul.. et de s’engager dans l’armée. Oh Edgar a su s’illustrer pendant son séjour auprès des forces de l’état en se voyant rapidement gradé au rang de sergent-major, et en gagnant l’amitié de ses supérieurs. Pourtant, il s’ennuie. Ses poèmes sont ignorés, et sa soife de reconnaissance n’est pas assouvie par cette ascension militaire. Lui, ne désire pas se démarquer dans les rangs de l’armée, mais plutôt au sein des intellectuels qui seraient sensibles à ses écrits. Edgar est décidé. Il veut se défaire de ces liens armés, et présente ainsi sa démission à ses supérieurs. C’est sans surprise qu’on la lui refuse, puisqu’il présente un pion bien trop utile dans leur rangs. Pour se faire, il dû attendre la mort de sa tendre belle-mère. En effet, le 28 février 1829, cette dernière décède sans que Poe n’en entende le moindre mot. C’est pourquoi il apprit tardivement ce drame, et ne parvient à se rendre à sa tombe qu’au soir qui suivit son enterrement, le 2 mars de la même année. Le temps d’un instant, lui et son beau-père firent abstraction de leur différents au profit du partage de leur chagrin. Son paternel de coeur accepta finalement, par la suite, de le soutenir dans sa démission et parvient à l’obtenir dès le 4 avril.
Un nouvel épisode de sa vie commence, et pourtant, l’armée lui colle toujours à la peau. Après de nouvelles péripéties tumultueuses en raison du coût de ses études, et de l’avarice d’Allan Richmond qui refuse de débourser un sous pour Poe, le jeune adulte qu’il est devenu se brouille à nouveau et décide de retourner à Baltimore. Fou de rage, et frustré, il rompt totalement ses liens avec sa famille adoptive.

+ Colère +

De nouveau livré à lui même, ou presque, car notre poète ignoré loge chez sa tante Maria Clemm. Ici, il décide de se démener pour trouver un emploi stable.Cependant, à la place, il cumula les échecs, et finit en tant que petit journaliste au Saturday Courrier, où il est par ailleurs, très mal payé. Ça n’est qu’en 1833, qu’il remporte finalement le premier prix  du Baltimore Saturday Visiter, avec son “Manuscrit trouvé dans une bouteille” qui lui apporte une certaine notoriété. Commence alors, sa vaniteuse petite montée en popularité. Enfin.. comme on aurait pu s’y attendre, cette renommée durement obtenue et encore assez mince n’était pas forcément vue d’un bon oeil. En effet, il commence déjà à se faire des ennemis, et les spéculations sur son présumé alcoolisme est grassement démesuré, afin de le discréditer. De quoi offusquer notre très cher auteur, qui porte à la propreté, à l’exactitude et à la finesse de ses écrits une énorme importance - Ses notes retrouvées sont impeccables au possible. La probabilité qu’il ait pu écrire sous l’influence de l’alcool est donc très risible pour ses adeptes. Ainsi, il commença à s’exercer en tant que critique littéraire, où il excelle en tout points. Très vite, la célébrité lui colle à la peau, et quand bien même la misère ne le lâche pas entièrement, il jouit d’une renommée qui ne tarda pas à lui monter à la tête. Prétentieux, et d’une arrogance en extrême ascendance, on ne peut s’empêcher de comprendre pourquoi il ne se faisait pas que des amis..

+ Orgueil +

D’un autre côté, son coeur vacillait facilement entre les femmes qui se sont enchaînées à ses côtés. D’une fidélité douteuse et très beau parleur, il continue pourtant de plaire et de susciter l’admiration et le désir de ces dames. On compte parmis ses conquêtes officielles, son amour d’enfance Sarah Elmira Royster, sa très épouse - alors âgée de 13 ans le jour de leur mariage - Virginia Poe, et Sarah Helen Whitman, nouvelle conjointe qui précède Virginia après sa mort; mais cette dernière le quitta aussitôt qu’elle découvrit ses infidélités et mensonges. Pour cause, Edgar s’était retrouvé plongé dans la tristesse et l’alcoolisme au décès de Virginia, qui ébranla considérablement la droiture du jeune homme.

+ Luxure +

Edgar Allan Poe.

Ta mort résulte probablement de ces excès entre la drogue et l’alcool.. ou peut-être étais-ce là la punition d’un homme qui avait cédé aux plaisirs de la chaire, après avoir trop longtemps baigné dans la vanité. Toujours est-il, que nous sommes en février 2017, et qu’il s’est brutalement réveillé des limbes, dans un nouveau corps, une nouvelle époque, et auprès d’un .. tout nouveau colocataire ? ..





IRL
Ce forum m’a été introduit par mon très cher ami, qui incarne le séduisant Charles Baudelaire ♥ Et je suis ravie qu’il m’ait tiré à ses côtés dans cette folle et plaisante aventure ! Je ne suis ici que depuis quelques semaines, et je m’y plais déjà. Dans mon quotidien, on me retrouvera comme une jeune demoiselle de 19 ans, encore étudiante et en quête d’avenir, et qui entrera l’année prochaine dans une école en cinéma d’animation (attends ça commence à ressembler à un cv là). Plus qu’à ésperer que cette école m’aidera dans ma quête :]
(✿❛◡❛)

Invité
Invité
Lun 17 Juil - 18:16
OLALALA LA
MAIS QU'IL EST BEAU
BJR JE L'ÉPOUSE /////
:kiss: :kiss:
MY HUSBAND HHHHHHHH PUIS KESTURACONTE TU ÉCRIS TRÈS BIEN HONEY IM A PROUD DAD RN

*strokes*
Hes gonna be mine :huhu:
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Les chèvres seraient toutes docteur
Lun 17 Juil - 18:17
OH MON DIEU UNE FICHE :whut:
OH MON DIEU POE A FINI SA FICHE :whut:

TU ES BEAU TU ES MAGNIFIQUE ENCORE BIENVENUE JTM FORT :whut:
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Serial Fisher
Lun 17 Juil - 18:43



Tu y es presque !

C'est pas encore ça !
Je ne peux pas encore te valider pour des petits détails qui me titille
Tu vas certainement me trouver pointilleux :whut: mais le début de ton histoire ne correspond pas à ce que j'ai pus en lire, au contraire de ce que tu expliques, les parents adoptif et notamment John Allan, sont très rationaliste et peu tourner vers la religion, c'est Poe qui de lui-même se tourne vers cet aspect de la littérature qui occupera une grande place dans sa vie ! Ensuite, ton premier paragraphe est bien bien trop rapide :whut: tu passes de la mort de ses parents à l'abandon de l'université forcé en quelques lignes sans citer tout ce qui est arrivé avant ! Ses parents adoptifs élèvent Edgar avec beaucoup de tendresse jusqu'à se premiers écarts, ils partent en Ecosse, etc, de plus ce n'est pas à cause d'Edgar, du moins pas totalement, que John se retrouve endetté mais à cause de l'effondrement du marché du tabac qui causera beaucoup de trouble à la famille Allan et l'ambiance familiale en pâtira, forçant par là les évasions et même la fugue d'Edgar. Bref, j'aimerais en voir plus par tes yeux sur la vie d'Edgar, le reste est très bon et ne me pose aucun soucis mais n'hésite pas à rajouter quelques lignes, quelques détails pour prouver que tu saisis l'essence et la profondeur du personnage, quels choix, quelles actions, quels événements l'ont poussé à devenir LE Edgar Allan Poe ! Une fois ceci fait je te validerais avec plaisir mon beau ténébreux ♥️ :chanwar:


Invité
Invité
Lun 17 Juil - 21:11
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUE :whut:
Poe est cool.
Poe est nice.
TON VISU EST BG.
voilà.
ahem.
avatar
Emploi : Chasser, Fumer, Prier
Voir le profil de l'utilisateur
The last of us...
Lun 17 Juil - 23:43
Bienvenue ! J'aime tellement cet auteur... :]
Bonne chance pour les modifications. ♥♥


«Uncas ăchtóhu wa' ndiotuwauch ne' kí:ken | Uncas Nimble-Deer will fight for the loved one »

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
King of Nightmares
Mar 18 Juil - 10:32
Bienvenue~
J'espère te voir rapidement sur le forum ou dans la bibliothèque
avatar
Emploi : Patron de la boutique de botanique / dessinateur de yaoï.
Voir le profil de l'utilisateur
JE NE MANGE PAS DE GRAÎNES !
Mer 26 Juil - 17:11
Heyooo à toi ~ ♥️
Comme nous n'avons pas de nouvelles j'me permets de venir squatter ici :huhu:
Tu y arrives à faire les petits changements ? Si quoi que ce soit te pose problème n'hésite pas à MP le staff ♥️



Émile Zola




Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: ACT PLAY :: ARCHIVES FICHES
Ad vitam æternam :: Edgar Allan Poe

Sauter vers: