RSS
RSS
Bienvenue !
Bienvenue à Insomnia. Les Auteurs ont été les premiers à fouler le sol de la ville, il y a 50 ans. Sortis de nulle part, ils se sont trouvés soudainement propulsés dans cette ville, avec tous leurs souvenirs intacts. Mais ils ne s'attendaient certainement pas à voir leurs créations revenir à la vie. Ces êtres qu'ils ont inventés avec amour ou haine, ces êtres tout droit sortis de leurs imaginaires, ils ont désormais la possibilité de les rencontrer. Dans cette vie, le Grand Méchant Loup n'est plus le vilain de l'histoire, il se réveille sous forme humaine et doit s'adapter à sa nouvelle vie. Une personnalité étrange, cependant, a fait son apparition. Depuis le début, comme une ombre, un fantôme. Un Maire dont tous connaissent l'appellation, mais que personne n'a jamais vu. Qui est-il ? Pourquoi ne se réveille-t-il qu'en certaines occasions ? Le mystère reste entier, plane sur cette entité capable du meilleur, mais surtout du pire. Nul n'est à l'abris. Mais il est une chose que tous comprennent. Le monde qu'ils avaient connu n'est plus le même.

Ce qu'ils possédaient a disparu. La feuille blanche est désormais entre vos mains, et votre nouvelle existence reste à écrire. À vous de jouer.

nov 19 Est-ce que c'est un avion ? Est-ce que c'est un oiseau ? Non, c'est Magdeleine Robin, notre nouveau modérateur ! Des bisous sur ses jolies joues ~

oct 30 Oh-oh mais qu'est-ce que c'est ♥ ? Serait-ce la mise à jour de Noël qui est arrivée alors qu'elle était pas prévue :huhu: ? Amusez-vous à découvrir toutes les nouveautées !

mai 18 Ouverture du forum ! Nos portes sont grandes ouvertes \o/ !

Créateurs
Créations
Indépendants
John H. Watson
Le Chat Noir
James Moriarty
Magdeleine Robin
Diaporama deux Diaporama trois
18 ♕ Créateurs
18 ♕ Créations
18 ♕ Indépendants

I want more - Oliver Twist
 :: Pour commencer  :: THE INTRODUCTION PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES

avatar
Emploi : Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 4:25

Oliver Twist★♛★



Informations

Groupe — Créations
Oeuvre originale — Oliver Twist - Charles Dickens
Date de publication — 1837
Date d'arrivée — 2 semaines
Métier — Serveur dans un restaurant fast-food
Avatar — Yuri Plisetsky - Yuri!!! on Ice







Physique


Oliver Twist est un orphelin. Oliver est un pâle et chétif enfant de 9 ans avec une petite taille. C'est un enfant misérable qu'on dit sans un avenir prometteur. Il a une silhouette mince aux proportions frêles : les restrictions alimentaires ont forgé son corps tel qu'il est. Ses mains ont des doigts entaillés et mouchetés de taches rougeâtres –ce sont des signes distinctifs des gens en carence alimentaire-et possèdent des ongles brisés. Son corps et son visage ont des ecchymoses à cause de nombreuses corrections qu'il a subies pour corriger son aptitude rebelle. Il n'y a rien d'extraordinaire dans cet enfant semblable à tant d'autres délaissés par les adultes et qui n’espèrent que le voir rendre son dernier souffle. Pourtant, derrière cette image peu favorable de lui, Oliver a toujours été un garçon un peu futé et rapide pour apprendre. Il est très curieux et soucieux des autres. Ces qualités vont lui causer plusieurs problèmes, mais on pourrait affirmer que ce sont ces quelques aventures qui l'ont rendu si particulier... En dépit, de son destin tracé par sa naissance ainsi que de sa piètre condition sociétaire dans un monde cruel et de toutes les horreurs qu'il a subies depuis son enfance, ces facteurs n'ont jamais su ternir l'éclat candide dans ses yeux.

D'emblée, Oliver a conservé une certaine constance de son passé dans l’image qu’il projette encore aujourd’hui. Il ressemble beaucoup à cet orphelin qu'il a été. Tout d’abord, on n’arrive pas à définir vraiment son âge : il ne parait pas ni jeune et ni vieux comme s’il avait perdu cette faculté d'avoir pu arrêter son véritable âge en arrivant à Insomnia. Cependant, on peut estimer qu’il a la jeune vingtaine, donc qu'il est à peine sorti de l'adolescence. Par la suite, le jeune homme a un air fragile qui émane de sa personne, ce qui lui déplaît un peu, mais il essaie de considérer ceci comme un avantage, car elle attire la sympathie des gens.

Sa peau est pâle, cependant Oliver essaie de la faire brunir sous les rayons du soleil quand il va dehors. Son corps possède une musculature fine et svelte qui n’est pas déplaisante pour le regard. Ses épaules sont à peine plus larges que celles d’un adolescent et il donne parfois l'illusion d’avoir les courbes séduisantes d’une jeune fille quand il se plait à se déhancher sur les différents rythmes de musique qu'il écoute. De plus, cette impression de délicatesse est renforcée par son visage androgyne. Il possède des traits ciselés avec une certaine perfection qui fait ressembler son minois à l’un de ces visages de poupées de porcelaine. Oliver a également sous une épaisse forêt de cils noirs de magnifiques yeux verts qui brillent par les émotions qui l'assaillent. De temps à autre, il se plait à mettre en valeur ses yeux en poudrant ses paupières de fard noir ou par un simple coup de crayon noir sous les paupières. Cet enfant possède une chevelure blonde qui est coupée asymétriquement avec une frange qui descend sur ses épaules. Dépendant de ses humeurs et de sa coquetterie -car oui, il en a un peu- il les coiffe en faisant des tresses ou des queues de cheval. De temps en temps, il lui arrive de la laisser libre et de laisser le vent la décoiffer parce que ça l'amuse.

Pour ce qui est de ses vêtements, le blondinet revêt ce qu'il aime. Il n'est nullement impressionné, voire même influencé par la culture élitiste de la mode. Tant que les vêtements qu'il a choisis lui plaisent. Avec son maigre salaire, il a un style vestimentaire qui est assez simple : ce qui lui convient amplement, parce qu'il n'est pas quelqu'un qui aime accumuler les richesses matérielles. Cependant, il sera toujours un peu coquet dans la vie de tous les jours en arborant de petits accessoires comme des bracelets ou des foulards qu'il agence avec ses tenues. Habituellement, on le voit avec des jeans ou des pantalons propres avec des t-shirts, des débardeurs, des vestes ou des manteaux aux couleurs unies, à motifs, sombres ou claires selon les changements de saisons.





Mental

Ces aventures où la misère et sa naïveté le suivaient comme son ombre ne l'ont jamais quitté. Oliver Twist n'a jamais changé même en se réveillant sur Insomnia. Même à Insomnia, sa vie ne semble guère différente de celle qu’il a connue : Oli est encore cette délicate figure enfantine dévorée par un monde cruel dont il ne comprend pas complètement les rouages.

Où Oliver apprendra ce qu’est le vrai monde...

On prédit qu’il va perdre un jour son cœur d’enfant et son innocence à Insomnia. C'est une ville où il sera enchaîné et où il ne pourra pas aspirer au bonheur. Parce que l'enfant aura l'obligation sociale de travailler pour plaire aux plus riches dans cette cité. C'est une ville où il va devoir grandir à l’aide de blessure infligée sur son amour propre et de sacrifices pour devenir un bon citoyen aveugle comme tous ceux qui ont trouvé refuge ici. C'est une ville qui offre mille possibilités et mille dangers.  

Et pourtant… Oliver continue toujours à être celui qu’il a toujours été, repoussant les prédictions à son égard. Même perdu à Insomnia, le jeune garçon n’est pas indifférent au charme qu'elle propose et veut s’y adapter graduellement. Toujours optimiste, il préfère voir son arrivée dans cette ville comme une chance de changer et de grandir à son rythme sans souffrir par des réprimandes. Cette ville qui lui permettra de découvrir qui il est réellement sans être sous la surveillance (ou la plume) de quelqu’un.

D’emblée, le jeune homme sait se montrer assidu au travail et il aime socialiser avec les gens sur n’importe quel sujet qui est à portée de ses connaissances. Il faut savoir qu'il n’a pas eu une bonne éducation et il avouera candidement qu’il ne connait pas tout. Ce qui renvoie l’image qu’il manque d'intelligence aux yeux de bien des personnes, mais au contraire, ça ne le rebute pas. Ce désavantage le motive à se dépasser et Oli sait qu’il va devoir travailler beaucoup pour approfondir ce qu’il ne connait pas.

Où Oliver apprend que la vie n est pas si différente…

Oliver est désorienté entre ce qu'il doit être et ce qu'il a toujours été : un enfant. Il vacille entre le rôle d'adulte qu'il se doit de prendre pour se conformer à la société et ses rêves : on ressent cette aura mystérieuse qui l’entoure et qui semble inspirer chaque parcelle de l’être qu’il est. Oliver désire réaliser une vie simple, il ne veut jamais s’arrêter de courir pour atteindre ce qui le fait vibrer de bonheur. On peut dire qu'il est un adepte du carpe diem. Chaque petite victoire du quotidien le rend heureux. Le blondinet voit dans les gestes les plus anodins ceux qui le font voir la vie dans toutes ses couleurs. Que ce soit de simples actions comme se promener sous un soleil radieux, avoir un souper entre ses amis, à s’éclater dans les rues en chantant à tue-tête les dernières chansons qui l'inspire ou manger –car oui, il est un ventre sur pattes et sa gourmandise va le perdre un jour- ou même danser sur les tables du restaurant quand personne ne le surveille. Il aime la vie même si elle lui a été mauvaise, parce qu’il sait que s’apitoyer sur son ancienne vie ne le rendra pas meilleur et puis il devrait ne pas profiter de cette nouvelle chance. Oliver l’entend la vivre comme il la veut. Avec ses hauts et ses bas, la vivre chaque jour comme si c’était le dernier... Parce que la vie est trop courte et doit être vécue pleinement.

Où Oliver apprendra que tout a un prix...

Le blondinet possède toujours sa naïveté, sa gentillesse et son grand cœur d'antan. Il pense que tous les humains doivent cacher en eux une once de bonté et de douceur malgré les actions mauvaises qu’on leur attribue. C’est peut-être pour cette raison qu’il a tendance à pardonner facilement : parce qu’il aurait tant aimé qu’on fait ainsi avec ses propres bévues au lieu de lui administrer une correction pour quelque chose qu’il pensait juste. L'acte du pardon. C'est comme une pensée magique qu'il se répète constamment, parce que pour lui cet acte permet d'apaiser le cœur et les pensées de tous ceux qu'il croise. Le croit-il vraiment ? Oui dans un certain sens. Même s'il sait que pardonner n'efface pas toutes les actions qu'on commet et que certains ne pourront jamais accepter cette compassion.

Sa plus grande faiblesse est d'accorder sa confiance à autrui aisément. Il a beau faire des efforts pour ne pas paraître idiot et écouter ses voix intérieures quand quelque chose lui dit que ça sent le poisson... Ça ne l'empêche pas de rester crédule. On peut facilement lui raconter l’histoire la plus clichée du monde et il saura y répondre avec un sourire compatissant et une oreille attentive, cherchant à consoler son interlocuteur avec ce qu'il a appris à imiter au fil de ses aventures.

Il semble voir chaque personne de manière unique et surtout l'intérêt qu'il leur porte croît au fur et à mesure qu'il côtoie ces individus. Le blondinet a la capacité de se mettre dans les souliers des autres : il a cette manie de vouloir penser comme ceux qu'il croise pour mieux les comprendre. Cette trop grande compassion lui a attiré des ennuis et il ne semble pas avoir trouvé un moyen de se distancier complètement des gens qui l'entourent. Il va sans dire qu'Oliver est une personne influençable. Le garçon serait capable de prendre le blâme d'autrui pour camoufler une faute et lui permettre de sauver les apparences. Oli pense beaucoup au bien-être et au bonheur de son entourage avant le sien.

Il n'est donc pas rare que dès les premiers instants qu'on le voit que l'on comprenne aisément qu'Oliver semble être le type de personne prête à donner sa chemise pour aider les autres. En somme à se donner corps et âme pour venir aider ceux qui croisent son chemin. Il sait se montrer compréhensif avec les problèmes et les tâches qu'on lui confie : en réalité, il est très fier de pouvoir rendre service même si ce n'est que pour prêter une épaule où l'on peut pleurer. Tout ceci est offert avec moult sourires et des paroles réconfortantes. Cependant, il ne faut pas croire qu'il est la parfaite poire ! Oh que non ! Oh que oui ! Pauvre Oliver... On ne change pas si facilement ce qu'on est.

C’est sûr qu’il comprend que des gens n’auront pas envie de le voir parce qu'il respire la bonne humeur… Ou bien que pour obtenir les faveurs de certains (des services de protection, de renseignements ou autre), il sait qu'il va devoir se plier aux exigences de ces derniers, ce qui ne l’empêchera jamais d’essayer pour avancer vers les objectifs qu'il se donne.

De ce fait, sa dévotion envers son entourage cache une réalité plus sombre qu'il n'ose pas dénoncer. Il ne peut pas rester seul trop longtemps : il déteste la solitude et rester enfermé dans une pièce est un vrai calvaire pour lui. Ceci étant dit Oliver est capable de rester seul avec un bon livre ou de la musique pendant quelques heures dans une pièce. Cependant, s'il passe plus de trois jours à être seul, à se morfondre, à faire les cent pas dans une pièce, il va facilement en perdre la raison. Ça le rend vulnérable et angoissé, c'est pour ces raisons que le jeune homme passe le plus clair de son temps à l'extérieur.

Où Oliver devra apprendre à exprimer ce qu’il est…

Après avoir abordé tout ceci… On peut dire que le blondinet est une personne très transparente. Vraiment ? Oui, il le semble. Cependant, il lui arrive de ne pas avouer correctement tous les sentiments qu’il ressent. La plupart du temps, il suffit d’un simple coup d’œil sur sa personne pour comprendre ce qu’il ressent. Que ce soit des larmes, des ongles rongés ou même des cheveux en désordre, ce sont tous des indices significatifs des émotions qu’il éprouve. Oliver ne perçoit pas entièrement que sa posture ou ses tics nerveux en disent plus long que ses silences. Par exemple, il peut se tordre les mains quand il ressent qu'il a effectué une gaffe ou même redire deux ou trois fois les mêmes phrases qu'il a déjà prononcées s'il croit que son interlocuteur lui fait la sourde oreille.

Il reste candide, mais il a commencé par avoir un brin de fierté qui l'empêche de parler ouvertement de ses problèmes à ceux qui le côtoient. Dès qu'on le questionne ou qu'on lui fera remarquer qu'il a pleuré ou qu'il a l'air d'un zombie, il répondra surement que tout va bien, qu'il a la situation en main pour ne pas briser l'image si sympathique qu'on a de lui. Ou bien, s'il vous aime, il vous répondra surement qu'il a mal dormi ou vous dira une confidence. En fait, ça dépend de l'humeur qu'il a et du niveau de confiance qu'il possède envers son interlocuteur.

Parce que quelque part, il estime qu’il n'a pas besoin de l'aide de tout le monde pour réussir dans sa nouvelle vie. En fait, il peut refuser de prendre la main qu’on lui tend parce qu'il veut réussir par ses propres moyens. De temps à autre, Oliver peut créer une dispute ou deux si l'on se montre trop insistant : il ne désire pas qu'on lui dicte sa vie comme par le passé. Le blondin peut sembler ignorer ce type de personne, parce qu'il veut être conseillé et ne pas être entravé dans sa liberté de vivre, par ces personnes qui ressemblent à celles qui lui ont fait si mal dans son passé. De plus, prendre ces décisions lui est parfois douloureux : parce que le blondinet aimerait simplement accepter toutes les offres et les mains qu'on lui propose pour l'aider... Le garçon sait qu'il doit choisir avec attention ces dernières pour ne pas regretter ses actions. Oliver a conscience que ces choix sont importants et il y pensera souvent avant de prendre une décision définitive. Parce qu'en réalité, il désire montrer qu'il a grandi depuis sa création... Et ce même s'il sait qu'au plus profond de lui-même qu'il restera toujours un petit garçon qui a besoin d'aimer et d'être aimé.

Et il restera toujours ce petit Oliver Twist qui a tant à découvrir et à partager.  











Histoire


La misère et la beauté du monde...
Elle allume une chandelle dans son cœur qui le guide dans les noirceurs...


Sa mère épuisée par un long voyage fut trouvée dans une ruelle. Transie par le froid et sur le point d'accoucher, elle fut admise dans un établissement pour les mendiants où elle donne naissance à un bébé. La pauvre mère n'a jamais eu droit au bonheur et elle espérait qu'il peut grandir dans de meilleures conditions. Elle meurt quelques minutes après lui avoir déposé un baiser sur son front. Ce bébé est Oliver Twist.

Oliver est élevé par une vieille femme, Mme Mann. La paroisse l'a désignée comme étant l'éducatrice des enfants orphelins. Du moins, jusqu'au moment où la paroisse trouve un lien de parenté avec ceux-ci et que les petiots étaient envoyés vers leur famille respective. La pension de Mme Mann est une maison où l'amour ne régnait que par des sévices corporels ou des morts accidentels. D'ailleurs, si le moindre commentaire était émis par un des enfants, ce dernier était battu puis séquestré dans une pièce sombre. Oliver ne fait pas exception à cette règle et se retrouve souvent enfermé avec ses compagnons dans une pièce.

Oliver Twist y grandit jusqu'à ses neuf ans : malgré la rondelette somme que la paroisse avait déboursée pour lui retrouver un proche, elle décide qu'il va retourner au dépôt de mendicité, car c'était tout ce qu'elle pouvait faire pour lui.

Le petit orphelin retourne à l'hospice. On y affame les petits et on les bat lorsque nécessaire : aucun enfant n'a le droit à plus qu'une louche de gruau clair qui est distribué 3 fois par jour. De plus, on exige que les enfants travaillent dans les champs à côté de l'hospice. Oliver semble s'habituer à cette condition difficile comme ses compagnons. Cependant, un soir, le destin du garçon va changer. La faim est l'ennemi de l'homme : un des enfants se plaignit d'avoir faim. Révoltés par la faim, les garçons discutent d'une solution. Oliver est tiré au sort pour s'acquitter de cette mission. Le soir venu, l'orphelin se souciant du bien-être de ses compagnons s'approche du cuisiner et demande d'une voix claire : « S'il vous plait, Monsieur, j'en veux encore. »

Une émeute aurait pu voir le jour, mais la peur tenait les enfants et les adultes pétrifiés. On enferme l'enfant rebelle dans un cachot pour le punir de se révolter contre l'autorité et les lois établies. Oliver ne voit pas où il s'était trompé. Il ne comprend pas sa punition : il a agi justement. On lui inflige des corrections devant les autres enfants, pour montrer qu'il n'est pas un '' bon exemple '' et que son comportement rebelle ne doit pas les influencer. Cependant, il se console, car on le nourrit et on lui offre un toit même s'il doit subir quelques sévices corporels.

Pendant son séjour, l'administration se penche sur son dossier. Les administrateurs firent imprimer une parution où quiconque désirant prendre Oliver sera récompensé de 5 livres sterling.

Les journées s'allongent, le pauvre petit commence à avoir peur de sa cellule : il passe ses journées à se morfondre, à devenir ahuri par le silence et les coups qu'on lui distribue. C'est ainsi qu'il accepte de devenir l'apprenti du propriétaire des pompes funéraires, M. Sowerberry. En fait, il aurait accepté n'importe quoi pour se sortir de là et il n'avait plus de force pour faire valoir ses pensées.

La mort et la vie poussent sur la même branche de l'arbre...
Il suffit de croquer ses fruits pour comprendre son existence...


Cet apprentissage ne permit pas au garçon de devenir bon et sage comme il avait promis à M. Bumble lors de sa mutation. La mort lui fait peur et il n'aime pas se retrouver seul avec les cercueils dans la boutique. Ils lui rappellent sa propre solitude et il semble voir des fantômes partout quand ses yeux se posent sur eux. Cette émotion ne le décourage pas de se montrer fort. Oliver apprend à se tenir debout, à subir les railleries de l'entourage de M. Sowerberry (Mme Sowerberry, la domestique, Charlotte et un autre apprenti du nom de Noé) et à rester digne lorsqu'il accompagne les cortèges funéraires.

Pendant plusieurs mois, il se résigne à son sort. Peut-être était-ce trop pour lui. Noé le provoque sur sa naissance en insinuant que sa mère avait mérité sa mort. Porté par la colère et son envie de protéger l'honneur de sa mère, le jeune garçon se bagarre avec lui. Alertées par les cris, Mme Sowerberry et Charlotte accourent et enferment l'enfant dans une remise après l'avoir battu. Oliver aveuglé par sa rage frappe la porte pour la défoncer, ses efforts sont vain. Lorsqu'on le fit sortir, son maître fut obligé malgré son amour pour son apprenti de le battre. La rumeur court rapidement les rues que le petit apprenti a voulu tuer la famille Sowerberry.

Oliver est blessé et est déçu par l'aptitude son maître. Il a enduré toutes ces maltraitances pour se faire valoir qu'il est une bonne personne et qu'il n'est pas un faible. Malgré sa fierté, elle ne l'empêche pas de pleurer toutes les larmes qu'il avait refoulées sur son lit lorsqu'il se retrouve seul et loin des regards. L'aube se pointa son nez et le garçon prit la ferme décision de fuir pour trouver un meilleur avenir. À Londres, il va se faire un nom et personne n'ira le chercher dans la métropole. Son baluchon sur l'épaule, le garçon s'enfuit.

C'est avec les traits défigurés par le manque de sommeil et la faim qu'il rencontre Jack Dawkins, dit le rusé matois. Ce dernier lui présente un dénommé Fagin : un ami à Londres qui l'héberge en échange de quelques services de la part du jeune homme. Oliver y rencontre deux autres de ses amis : Charles Bates et Nancy. Le garçon ne se doute pas d'un instant que cette rencontre va changer sa vie pour le bien et pour le pire.

Le silence est roi...
Les rêveries se font emporter par le vent...


Le garçon est heureux dans la demeure de Faqin avec ses nouveaux amis. Il les voit de temps à autre faire des exercices sous l’œil vigilant du vieil homme qui leur transmet son savoir-faire. Il ne comprend pas le véritable objectif derrière ces séances et ne semble pas vraiment s'en préoccuper.

Jusqu'au jour où il apprit que Charles et le rusé matois sont des voleurs. Ses compagnons fouillent les poches d'un noble et distrait gentilhomme qui lit devant une librairie et ils s'enfuient sans rien demander en retour. Oliver est terrorisé par la découverte du métier qu'exercent ses compagnons, il ne pense pas à s'enfuir avec eux tant ça le choque. Quand l'homme remarque la disparition de son mouchoir, le garçon prit les jambes à son cou, mais il est trop tard.. Cette même journée, on l'accuse d'un vol qu'il n'a pas commis sur un certain M. Brownlow. Après une longue fuite dans les rues, on le fit venir devant un magistrat. Après l'abandon de l'accusation portée contre lui par ce gentilhomme qui doute de sa culpabilité, Oliver affaibli par une grave fièvre fut recueilli et soigné par ce dernier. Lors de sa convalescence dans la demeure de cet homme, le garçon fut perturbé par un tableau d'une jeune femme qui lui ressemble physiquement. Ce qui lui cause un malaise qu'on soigne au bout de quelques jours. L'orphelin était redevable envers M. Brownlow. Oliver désire servir cette personne, car il se sent bien à ses côtés et veut lui démontrer qu'il n'est pas le voleur.

Malheureusement, le petit garçon ne put profiter de cette nouvelle vie heureuse. Il revient d'une commission pour le compte de son nouvel ami quand la bande à Fagin vient l'enlever en pleine nuit. Apeuré et déstabilisé par cet enlèvement, Oliver reste silencieux dans la nouvelle demeure délabrée où il est enfermé. Il se plie aux quatre volontés de ses geôliers qui le surveillent et se moquent de lui. Mais dans son cœur, il n'y a pas un seul jour où il ne pense pas à ses nouveaux amis et où il rêve de pouvoir les revoir. C'est ce qui lui permet de rester en vie malgré ce qu'il doit subir.

Quelques semaines plus tard, Oliver est emmené dans un village loin de Londres. Dans ce lieu éloigné, il fut contraint de commettre un cambriolage sous la menace d'un pistolet. Cette opération ne se déroule pas comme l'avaient souhaité ses supérieurs. L'enfant est atteint par un tir au bras, par des serviteurs qui se sont éveillés en entendant du bruit à l'extérieur de la maison. Le garçon s'évanouit et il fut entraîné par ses compagnons qui le laissèrent pour mort dans un fossé, car il n'est devenu qu'un fardeau pour eux dans leur course pour échapper à leurs poursuivants.

Le lendemain, l'orphelin réussit à trouver de l'aide pour soigner sa blessure chez les mêmes personnes qu'il était censé dérober. Fatigué, affaibli par la longue marche qu'il a du faire pour se rendre jusqu'à ce village, il est souffrant d'un nouvel accès de fièvre. La famille qui le recueillit se prénomme les Maylie. Oliver leur explique tout ce qui lui est arrivé jusqu'à l'incident de la veille malgré sa fièvre pour leur prouver qu'il ne leur a jamais voulu du mal. Ils sont émus par son histoire et décident de l'aider. Mme Maylie le considère comme un de ses enfants, Rose Maylie, sa jeune fille est considérée comme une sœur par le petit Oliver. Ils l'éduquent, lui apprend à lire, à écrire, à prier. Il est entouré d'amour : le jeune garçon passe plusieurs mois à être heureux dans cette nouvelle famille. Cependant, il n'a guère oublié son passé et des images de tourmente le saisit quelques fois, Oli est rassuré par la présence réconfortante des Maylie qui veuille le protéger. Tout comme il se l'est promis envers M. Brownlow, Oliver les sert avec fierté. Puis, grâce à leur aide, l'orphelin réussit à retrouver son vieil ami après son retour d'un voyage en Inde. Ces retrouvailles réjouissent l'enfant.

Oliver passe de paisibles jours en leur compagnie à Londres dans un hôtel, ne se doutant pas des recherches de ses amis pour retrouver un héritage qui lui est destiné et pouvoir arrêter les activités des êtres qui en voulaient à Oliver grâce à des révélations de Nancy. Cette dernière meurt le lendemain tuée par son amant. La plupart des membres de la guilde de voleurs de Fagin sont morts.

L'amour est un sentiment véritable...
Vaste comme le ciel...


M. Brownlow et les Maylie organisent un voyage dans le village natal de leur petit protégé. Oliver ne se doutant de rien, il semble se remémorer de bons souvenirs et les décrient à ses amis avec un enthousiasme qui n'est partagé que par Rose. Les autres adultes semblent nerveux, l'orphelin ne sait pas comment réagir en les voyant pleurer ou évasif à son égard, alors il agit comme à son habitude avec eux.

La journée même de son arrivée, tout le monde est convié à une réunion. C'est au cours de ce huit-clos qu'Oliver apprend ses origines. Le petit garçon fut réuni avec son frère, un certain Monks qui explique à l'assistance, comment il a comploté contre  son propre frère pour le tuer avec l'aide de Fagin pour hériter du magot qui devait lui étre destiné. Son père Edward Leeford était un des amis d'enfance de M. Brownlow, tandis que sa mère, Agnes Fleming est l'une de ses deux filles. Il a également perdu de vue sa deuxième fille qui ne se révèle n'être nul autre que Rose Maylie.

Oliver se fait révéler ce plan machiavélique, l'histoire déchirante de ses parents et la vengeance d'un frère qu'il n'a jamais connus. Ce dernier est attristé et à la fois heureux par les révélations qu'on vient de lui dire. Il sait qu'il est entre de bonnes mains malgré l'horreur de ces secrets. Ses amis ayant tout fait pour le protéger, malgré de nombreux sacrifices. Ils ont rendu justice à leur jeune protégé et aux gens qui sont morts pour les aider dans leur cause.

Dès qu'on lui apprit que Fagin était condamné. Oliver demande à son grand-père de le revoir ou plutôt c'était l'inverse. Oliver ne se doute pas que c'est un plan pour effrayer le vieil homme. Pour lui, il s'agit d'une visite de courtoisie. Sous l'initiative de son ami ou plutôt les menaces polies de M. Brownlow, le jeune garçon recueille l'emplacement des derniers papiers dissimulés pour sa succession de la bouche de Fagin qui leur révèle ceci dans un dernier moment de lucidité. Hystérique ce dernier essaie de blesser Oliver. Cette rencontre et la folie qui a atteint cet homme fait trembler le garçon.

Quelques mois après ces aventures, M. Brownlow devient le père adoptif d'Oliver Twist. Sur les conseils de ce dernier, le jeune garçon allait recevoir la moitié de la somme de son héritage et lègue l'autre moitié à son frère aîné pour qu'il se rachète une meilleure vie. Monks meurt quelques mois plus tard dans un pays étranger. Oliver quant à lui fut bien heureux de rester auprès de son père et s'éduque sous son oeil attentif. On peut dire que c'est une fin heureuse.

Cependant... Cette fin ne fut pas celle qu'il attendait.

Oliver Twist se retrouve sur Insomnia sans comprendre ce qu'il lui arrive. Dès les premiers jours, il essaie de savoir où il est, de se renseigner et errer dans les rues. S'il se sent intimidé et désorienté par cet endroit, Oliver éprouve de la curiosité à son égard. Même si la perte de plusieurs êtres chers lui font mal, le garçon se dit qu'il va devoir réussir sa vie sans eux.

Une semaine après son arrivée, il se déniche un travail en tant que serveur dans un restaurant de restauration rapide: il peut enfin dire adieu à ses nombreuses heures où il fouillait les poubelles ou demandait quelques pièces pour se nourrir. C'est avec le sourire et appréhension qu'il entreprend cette nouvelle aventure qui lui est encore inconnue.
Après toutes ses aventures, celle-ci serait une autre à ajouter à son carnet.






IRL
Je suis une étudiante qui travaille à temps partiel. J’ai déjà connu l’ancienne version de Dark et Cold (j'étais Loki) et dès que j’ai appris qu’il avait ouvert à nouveau, j’ai voulu m’y inscrire. Petite histoire courte, je vous aime et j’espère avoir beaucoup de fou rires et d’agréables moments avec vous tous. ♥ PS : Je cherche un colocataire pour ce petit bout de chou.



Invité
Invité
Mar 11 Juil - 5:04
OWI Oliver Twist j'avais trop hâte de le voir débarquer, d'abord parce que Oliver Twist quoi et en plus avec Yuri Plisetsky  :whut:  jpp quoi. J'aime trop trop comment t'écris. Et juste. Son caractère il est trop?? Je l'adore, je vais sans doute venir quémander un lien wesh parce que. Voilà. Je vais m'arranger tu vas voir /PAN/

Dans tous les cas, bienvenue par iciiii ♥️
avatar
Emploi : Chasser, Fumer, Prier
Voir le profil de l'utilisateur
The last of us...
Mar 11 Juil - 7:19
Bienvenue ! ♥︎

Encore un Visage-Pâle, tss.

Amuse-toi bien, je suis curieux de voir tes rps ! :3 ♥︎


«Uncas ăchtóhu wa' ndiotuwauch ne' kí:ken | Uncas Nimble-Deer will fight for the loved one »

avatar
Emploi : Fantôme à plein temps.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dark-and-cold.com
THE CROWN OF INSOMNIA — THE TELLING ONE
Mar 11 Juil - 10:44
Alors là, il est plus que pâle ce petit :huhu:

Bienvenue ici parmi nous petit Oliver :huhu:
Bon courage pour ta jolie fiche et si tu as des question, nous avons une section question ainsi qu'un staff qui est là pour ça :huhu:


Invité
Invité
Mar 11 Juil - 13:26
FISTOOOOOOOOOOOOOOOOOOON :maiswtf:

Je m'y attendais pas, je suis tellement la joie que tu aies choisi ce cutie ;; Tu écris toujours aussi bien en plus, même si honte à moi, JE NE T'AVAIS PAS RECONNU AU DÉPART. En vrai, tu as hésité avec tellement de personnages cool que j'ai crié plusieurs fois en mode "OMG ELLE A PRIS MACHIN" "AH TRUC MAINTENANT" "ET OLIVER LA ???!!! JPP JE MEURS"

J'ai trop hâte de te voir rp, et de qui aura la chance d'être ton colocataire mon chou. Désolé, pour le moment papa Charles est un papa indigne, mais Y'A PAS INTÉRÊT À CE QUE QUELQU'UN T’EMBÊTE EUKAY, PARCE QUE LÀ CA VA BARDER :tuhw: Bon courage pour la fin de ta fiche ♥️
Invité
Invité
Mar 11 Juil - 13:56
BIENVENUE !!
bon moi j'avoue que j'aime pas spécialement Yuri, je suis pas une fan de YOI #pastaper mais j'avoue que pour le coup, je trouve que ça va plutôt bien à Oliver du coup wala.
BREF. Amour sur toi.
Invité
Invité
Mar 11 Juil - 14:20
OLIVEEEEEEEEER ! :huehue: :gratte:
Je l'ai déjà dit sur la CB mais BIENVENUE PARMI NOUS IWNDIDKDKD !
J'aime beaucoup son physique qui colle bien à son caractère cherchant le bien dans les gens et pardonnant tout en étant aussi encore cet enfant fragile. Yuri le représente bien pour le coup, je rejoins Babamour là dessus ! Enfin Oliver est tout en douceur, on le câlinerait bien c:

Je te souhaite un bon courage pour l'histoire, n'hésite pas si tu as des questions toussa !
avatar
Emploi : Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 14:34

Je suis sans voix. Ça fais chaud au cœur de se sentir considérée comme un membre d'une grande famille et que dire des gentils commentaires. Merci énormément. J'espère pouvoir avoir la chance de pouvoir discuter ou de rp (de vous lire également) avec chacun d'entre vous. ~

Narcisse : C'est quand tu veux pour le lien, je serai ravie d'en avoir un avec toi.
Papa Charles : Père indigne va, ton petit fiston va te pardonner, tu le sais bien. Merci de la protection.
Invité
Invité
Mar 11 Juil - 23:25
Welcome à toi jeune Oliver!

J'ai vraiment adoré la façon dont tu décris le personnage dans la partie du mental. :clapclap:

J'espère que tu te plaira sous les traits de ce perso, et hâte de te lire pour la suite =D
avatar
Emploi : Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 0:42
Merci beaucoup Oscar ~

J'informe que j'ai terminé cette fiche.

Bonne lecture ~
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Serial Fisher
Mar 18 Juil - 1:24



Tu y es presque !

C'est pas encore ça !
Je ne peux malheureusement pas ta valide pour plusieurs raisons.
J'aimerais sincèrement que tu te relise, tu fais beaucoup de faute d'inattention notamment des oublies de mot qui rendent la lecture difficile, ensuite choisit un temps de conjugaison et tiens-y toi. Tu ne peux pas passer de l'imparfait, au présent, à l'imparfait, ça rend la compréhension du récit difficile, haché, bref c'est difficile à lire. J'aimerais donc que tu te relises surtout au niveau de la conjugaison.
Ensuite, il me semble que tu insistes beaucoup sur le côté "pleurnichard" d'Oliver, alors même que le jeune homme est plutôt une force de la nature la première fois qu'il pleurera ce sera suite à l'incident avec Noah et monsieur Sowerberry, ensuite, j'aimerais savoir d'où viennent les rumeurs qu'il est "lié au diable" il me semble bien qu'Oliver se voit mener une petite rébellion des enfants, qui au passage était forcé de travailler à l'atelier à côté de l’hospice  et que pour soulager la faim de ses compagnons il demande plus de nourriture qu'il n'y a pas et fomente une rébellion pour voler le pain des cuisiniers. Il est alors, jeté au cachot. C'est de là que vienne les histoires de "diable".
Ensuite, petit détail, Jack Dawkins est connu sous le nom de The Artful Dodger (« Rusé matois »), pas renard. Oliver ne sera pas témoin des vols de ses amis, et la première fois qu'il le sera, ce sera avec Mr Brownlow, il n'aura donc aucune idée jusque là de ce que faisais ses amis et sera pris la main dans le sac à la suite du vol bien qu'il n'est rien fait puisque sous le choc, il s'enfuira de la scène avec un temps de retard. Pour la suite ça me paraît bon, même si ton explication est parfois un peu fouillis surtout à la fin, tu ne parles pas du tableau de la mère, du lien de l'homme qui adoptera Oliver avec cette dernière, certainement à cause des problèmes de changement de temps !
Une fois ces modifications faîte je serais ravi de te valider.


avatar
Emploi : Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 18:06
J'ai apporté les modifications, dont le rajout des passages manquants et la correction des fautes (en espérant les avoir toutes corrigés). Donc voilà. ^^
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Serial Fisher
Mar 18 Juil - 18:57

Et c'est la validation !

Bienvenue !
Je n'ai rien d'autre à ajouter alors bienvenue parmi nous et amuse toi bien sur Insomnia !

Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.

Pour recenser ton avatar, c'est par ici ♥. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à CET ENDROIT. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier PAR ICI ! Et pour finir, venez recenser d'où vient votre personnage ICI ♥ !


avatar
Emploi : Serveur
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 19:27
Merci beaucoup ~
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Pour commencer  :: THE INTRODUCTION PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES
I want more - Oliver Twist

Sauter vers: