RSS
RSS
Bienvenue !
Bienvenue à Insomnia. Les Auteurs ont été les premiers à fouler le sol de la ville, il y a 50 ans. Sortis de nulle part, ils se sont trouvés soudainement propulsés dans cette ville, avec tous leurs souvenirs intacts. Mais ils ne s'attendaient certainement pas à voir leurs créations revenir à la vie. Ces êtres qu'ils ont inventés avec amour ou haine, ces êtres tout droit sortis de leurs imaginaires, ils ont désormais la possibilité de les rencontrer. Dans cette vie, le Grand Méchant Loup n'est plus le vilain de l'histoire, il se réveille sous forme humaine et doit s'adapter à sa nouvelle vie. Une personnalité étrange, cependant, a fait son apparition. Depuis le début, comme une ombre, un fantôme. Un Maire dont tous connaissent l'appellation, mais que personne n'a jamais vu. Qui est-il ? Pourquoi ne se réveille-t-il qu'en certaines occasions ? Le mystère reste entier, plane sur cette entité capable du meilleur, mais surtout du pire. Nul n'est à l'abris. Mais il est une chose que tous comprennent. Le monde qu'ils avaient connu n'est plus le même.

Ce qu'ils possédaient a disparu. La feuille blanche est désormais entre vos mains, et votre nouvelle existence reste à écrire. À vous de jouer.

nov 19 Est-ce que c'est un avion ? Est-ce que c'est un oiseau ? Non, c'est Magdeleine Robin, notre nouveau modérateur ! Des bisous sur ses jolies joues ~

oct 30 Oh-oh mais qu'est-ce que c'est ♥ ? Serait-ce la mise à jour de Noël qui est arrivée alors qu'elle était pas prévue :huhu: ? Amusez-vous à découvrir toutes les nouveautées !

mai 18 Ouverture du forum ! Nos portes sont grandes ouvertes \o/ !

Créateurs
Créations
Indépendants
John H. Watson
Le Chat Noir
James Moriarty
Magdeleine Robin
Diaporama deux Diaporama trois
18 ♕ Créateurs
18 ♕ Créations
18 ♕ Indépendants

Rêverie au clair de lune - Claude Debussy
 :: Pour commencer  :: THE INTRODUCTION PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES

Dim 9 Juil - 18:52

Claude DEBUSSY




Informations

Groupe — Compositeurs
Date de mort — 22 Mars 1918
Date d'arrivée — 19 Novembre 2015
Métier — Pianiste
Avatar — Chuuya Nakahara - Bungou Stray Dogs





 

Physique
Claude a eu la chance d'arriver à Insomnia dans un corps âgé de vingt-deux ans. Il possède des cheveux roux ondulés qu'il a laissés pousser jusqu'à ses épaules, et vous le croiserez rarement dans la rue sans son habituel chapeau posé sur la tête. Il a des yeux bleus dans lesquels vous penserez voir une légère étincelle briller si vous avez la chance – ou le malheur, cela dépend – d'être l'objet de l'un de ses sourires charmeurs. Il porte un long manteau noir qui est le plus souvent nonchalamment jeté sur ses épaules, un veston gris sur une chemise blanche, cela agrémenté d'un pantalon ainsi que de chaussures de ville noires. Il aime porter un ruban noir par dessus sa chemise, ainsi qu'un collier ras-de-cou simple de la même couleur, et ne se sépare jamais de la montre à gousset argentée qu'il garde en permanence dans sa poche.

Sans être frêle, il est plutôt mince, et possède une musculature assez discrète. Il fait très attention à ses mains, et porte parfois des gants noirs et fins en hiver afin de les protéger du froid, ceci dans le but de ne pas entacher la qualité de son jeu au piano. Rarement dehors très longtemps, il vit plutôt la nuit, en partie à cause de ses représentations de piano qui ont rarement lieu en journée, et aussi à cause du fait qu'il est un parfait insomniaque pour qui réussir à s'endormir avant cinq heures du matin est un combat qu'il faut livrer quotidiennement – et il faut avouer qu'il est souvent perdant, c'est pourquoi il n'est pas rare de le voir sortir de son appartement à midi, l'air agacé et les cheveux en bataille. Il retrouve cependant rapidement sa bonne humeur et arbore en général une expression calme et détendue.  




Mental
Depuis son enfance, Claude n'a jamais été très enclin à respecter les règlements. Il se débrouille toujours pour trouver un moyen de les contourner et n'en fait en général qu'à sa tête. Il est quelqu'un d'intelligent et de sociable qui apprécie de discuter avec toutes sortes de personnes, dans toutes sortes de contextes. Cependant, il aime tout autant s'enfermer seul dans une pièce pour jouer du piano, et il n'apprécie guère d'être dérangé pendant ces moments-là.

Plutôt charmeur, il n'est pas rare de le voir faire des avances à une personne lui ayant particulièrement plu : de son vivant, il n'était jamais très constant et enchaînait les conquêtes, et il a fini par se découvrir une attirance pour les hommes aussi bien que pour les femmes. Depuis qu'il est arrivé à Insomnia, il a tenté de perdre cette manie d'être si volatile en ce qui concerne ses conquêtes amoureuses, ayant eu nombre de problèmes à cause de cela de son vivant, mais s'il a fait des progrès, il lui reste encore du chemin à faire. Cependant, lorsqu'il tombe réellement amoureux, c'est un amour profond et sincère.

A l'opposé, il est on ne peut plus sérieux quand il s'agit de pratiquer le piano. Sa manière de jouer lui ressemble, ni scolaire, ni rigide, mais tantôt rapide et agressive, à l'image d'une tempête se déchaînant, tantôt légère et aérienne, évoquant la liberté, ou même parfois plus profonde et douce, mais ces moments-là sont plus rares.

En général, Claude est quelqu'un de vif – si tant est que l'on puisse encore utiliser ce mot dans sa situation – et de jovial. Il cède rarement à la mélancolie et si par malheur cela lui arrive, il ne le montre pas et préfère s'enfermer pour jouer du piano jusqu'à ce qu'il se sente mieux. Il est en général affectueux avec ceux qu'il apprécie et fait son possible pour les soutenir en cas de besoin.

A Insomnia, Claude s'efforce de se faire une place, tout en tentant de trouver des réponses aux questions qui tournent parfois dans sa tête : pourquoi lui, musicien décédé depuis des années, se retrouve-t-il dans un autre monde rempli de littéraires, quelle est sa place en ces lieux, et qu'est-il sensé y faire ?










Histoire
L'heure est déjà très avancée dans la nuit. Pourtant, Claude est toujours debout devant sa fenêtre, incapable de se décider à aller se coucher. Il préfère écouter les bruits alentours, qui parviennent jusqu'à ses oreilles comme une douce mélodie. Le léger bruissement de la pluie qui commence à tomber. Les murmures d'une douce conversation entre les deux amants dans la rue en contrebas. La rumeur des passants qui marchent d'un pas rapide, et parfois le claquement sec d'une paire de talons. Aussi loin qu'il se rappelle, il a toujours aimé écouter. Cela lui permet de mieux réfléchir, de mieux observer, et d'en apprendre plus sur les personnes qui l'entourent. Parfois même, il en apprend un peu plus à propos de lui-même.

D'après ce qu'il sait, il est né un 22 août 1862, dans la ville de Saint Germain en Laye, dans une famille modeste. Dans son enfance, son père, ancien militaire, tenait une boutique vendant des céramiques et des poteries, aidé par sa mère ; mais ils furent bientôt forcés de fermer boutique, car les clients étaient venus à manquer. A partir de ce moment-là, il se souvient que son père avait été malchanceux, passant d'un travail à un autre sans jamais pouvoir rester très longtemps à un même poste, forcé de garder une situation instable. Ç’avait été la raison pour laquelle sa mère, alors enceinte de son second frère Alfred, les avait emmenés, lui, sa sœur Adèle et son autre frère Emmanuel, habiter dans la ville de Cannes, loin de leur père resté à Paris où la guerre éclata quelques mois plus tard.

D'ailleurs, il se souvient avoir plongé dans le vaste monde de la musique quelque part pendant cette période-là, quand sa tante Clémentine, persuadée qu'il possédait des capacités pour la musique, lui avait déniché son premier professeur de piano, Jean Cerutti, un modeste violoniste italien de quarante-deux ans qui n'avait absolument rien vu de spécial en son humble personne.

Et pendant que Claude s'employait à apprendre les rudiments du piano, son père, pris au beau milieu de l'insurrection de la Commune, s'était engagé dans la garde nationale. Il avait été promu capitaine puis avait pris la tête d'un bataillon, mais par malchance, il avait été emprisonné par les troupes de Mac-Mahon quelques temps après, et après maints interrogatoires et un procès, le conseil de guerre l'avait condamné à quatre ans de prison. Si l'absence de celui-ci, à laquelle Claude s'était habitué, ne le touchait pas plus que d'habitude, l'idée de son père derrière les barreaux suffit à l'empêcher de s'endormir pendant de nombreuses nuits.

Mais dans son malheur, il avait quand même eu un peu de chance. Après un an d'incarcération, la peine de quatre ans d'emprisonnement de son père s'était retrouvée changée en quatre ans de suspension des droits civiques et familiaux, ce qui avait provoqué le retour de sa famille à Paris où ils avaient loué un petit deux-pièces rue Pigalle, dans lequel ils avaient vécu pendant plusieurs années.  Dans les prisons communales, son père s'était lié d'amitié avec Charles de Sivry, un musicien autodidacte, qui, en entendant parler de Claude, avait proposé de confier l'apprentissage du piano de ce dernier à sa mère, Madame Antoinette-Flore Mauté de Fleurville, excellente pianiste qui, d'après ses dires, aurait été une élève de Frédéric Chopin. Elle avait été une professeure attentionnée, prenant ses leçons très à cœur tout en étant convaincue des talents du jeune Debussy. Il en gardait un très bon souvenir, et évoquait parfois une « petite femme grosse  qui l'avait précipité dans le Bach et en jouait comme jamais maintenant» avec un sourire léger. Plus tard, Claude avait été capable d'entrer au Conservatoire de Paris grâce à la qualité de ses leçons – et le soutien d'un membre des comités d'examen, que son père, sorti de prison, avait réussi à convaincre d'appuyer sa candidature, par des moyens dont il ignorait toujours la nature.

Au moment où il était entré au Conservatoire, sa vie avait pris un tour décisif : il était déterminé à progresser toujours plus dans la pratique de l'instrument qu'il aimait tant, le piano, et tout aussi déterminé à devenir un musicien de renom. Il avait alors passé plus de dix ans au Conservatoire de Paris, où il avait d'abord appris le piano et le solfège. Il était vu comme un élève intelligent et talentueux, et c'était sûrement pour cette raison que Claude, qui n'accordait que peu d'importance aux règles en général, et qui arrivait très souvent en retard, parvenait toujours à s'en tirer d'une manière ou d'une autre – sauf auprès de sa mère, qui n'hésitait pas à le priver de dîner à chaque fois qu'il faisait un écart.

Autant vous dire que ça arrivait très souvent.

Mais malgré ses écarts de conduite, son parcours avait été parsemé de plusieurs sortes de prix et de concerts qui avaient globalement été bien accueillis, sauf peut-être par ses professeurs, qui critiquaient le fait que, s'il était doué dans la pratique de l'instrument, il était en revanche très en retard sur la théorie. A seize ans, il était entré dans une classe d'harmonie où il avait passé le plus clair de son temps à dormir, trouvant ce cours particulièrement ennuyeux et ridicule. Il avait l'habitude de jouer comme il l'entendait, et être forcé à jouer d'une manière scolaire et rigide ne lui avait que très moyennement plu. Son professeur avait qualifié sa manière de faire de « peu orthodoxe, mais bien ingénieuse », ce qui ne l'avait pas empêché pour autant de priver son élève de toute récompense dans sa matière, puisqu'il ne faisait jamais les choses comme on les lui demandait. Il n'avait obtenu aucun prix cette année-là, et son nom avait été rayé de la classe l'année suivante. Il avait ensuite choisi d'intégrer la classe d'accompagnement au piano, où il s'était révélé être bien plus doué.

Pour faire oublier son échec dans la classe d'harmonie, Marmontel avait envoyé Claude en tant que pianiste durant l'été chez une riche veuve russe, Nadejda von Meck. Elle était une grande voyageuse, et Claude n'avait eu aucune difficulté à s'attacher à elle et à ses enfants. Jusqu'en septembre, il avait voyagé avec eux partout à travers le pays. Elle avait été celle qui avait permis à ses premières compositions de voir le jour, et sa fille, Sonia, avait été son premier amour, bien que la demande en mariage qu'il lui fit fut refusée. Ce séjour lui avait donné le courage de commencer à composer, cependant, et il trouva enfin le courage de s'inscrire dans un cours de composition au Conservatoire à la rentrée. Au même moment, ayant besoin de revenus plus stables, il s'était fait embaucher comme accompagnateur pour des cours de chant, fréquentés en grande partie par des femmes. C'était à ces cours qu'il était tombé amoureux de Marie Vasnier, une femme de trente-deux ans, mariée et mère de deux enfants. Elle avait été l'objet de nombreuses compositions, alors que Claude repartait pour un autre voyage en compagnie de la famille Von Meck en Russie.

Cependant, sa vie amoureuse était loin d'être terminée à cette époque : quelques années plus tard, il avait donné sa démission au Conservatoire et s'était installé dans le quartier de Saint Lazare avec Gabrielle Dupont, avec qui il était resté plus de dix ans avant de la quitter pour se marier avec une autre femme, Marie-Rosalie Texier. Et quatre ans plus tard, il avait rencontré Emma Bardac, la fille d'un banquier, de qui il s'était épris, délaissant son épouse, qui avait alors tenté de se suicider d'une balle dans la poitrine. Elle avait échoué, mais Claude, n'ayant plus de sentiments pour elle, avait demandé et obtenu le divorce en 1905. La même année, il avait eu une fille avec Emma, qu'il avait appelée Claude-Emma Debussy, et qu'il surnommait Chouchou. Il lui avait même dédié une de ses compositions, Children's Corner. Puis, en 1908, il s'était marié avec Emma, avec qui il était resté jusqu'à la fin de sa vie.

En revanche, si sa carrière était, Dieu merci, loin d'être aussi chaotique que sa vie amoureuse, son habitude de n'en faire qu'à sa tête lui avait coûté plusieurs échecs qui avaient bien failli nuire définitivement à sa réputation de pianiste. Il se souvint notamment d'une période où il avait dû, pour obtenir l'autorisation de Maeterlinck d'utiliser son livret, promettre à celui-ci que sa compagne, Georgette Leblanc, chanterait le rôle de Mélisande. Mais Claude n'avait pas tenu promesse, avait confié le rôle à une autre, et Maeterlinck avait failli le provoquer en duel. Ce dernier avait ensuite fait tout son possible pour ruiner la réputation de Claude, sabotant des partitions ou distribuant des tracts ridiculisant ses prestations – mais ça n'avait pas été suffisant, car ce dernier, s'en sortant toujours par son talent ou par une pirouette inattendue, avait quand même réussi à se construire une réputation internationale, réalisant son rêve.  

Oui, il avait eu une vie que beaucoup d'autres auraient sûrement envié, malgré les légères fausses notes dont elle était parsemée, se dit-il avec un léger sourire où transparaissait un peu d'arrogance. Puis il repensa à la suite de son histoire, et son sourire se transforma en grimace embarrassée : il avait eu une belle vie, certes, mais sa fin l'avait été beaucoup moins. Vers 1910, il se souvenait que la faculté de médecine lui avait diagnostiqué un cancer. Avec la technologie de l'époque, cela signifiait clairement et simplement que sa fin était proche. Sauf qu'il se sentait toujours mal à l'aise en repensant à la façon dont il était mort. Certes, mourir d'un cancer, ça arrivait. Un cancer des poumons, un cancer de la peau, par exemple. Lui, non. Il avait fallu qu'il meure d'un cancer… Du rectum.

Il se passa une main sur le visage, partagé entre l'agacement et l'embarras. Personne ne devait être mis au courant une chose pareille.

En revanche, sa dernière tournée en Russie avait été belle, malgré la souffrance que lui avait causé le voyage, au point de lui mettre les larmes aux yeux pendant les entractes de ses représentations. Cela n'avait en aucun point entaché la qualité de celles-ci, cependant, et il en gardait un excellent souvenir.

Peu de temps après, il était mort des suites de son cancer, et s'était retrouvé dans ce monde dont il ne connaissait rien. Il avait fini par se trouver un endroit où vivre et une occupation, la même que de son vivant, dont il se trouvait pleinement satisfait.

Sortant de ses pensées, il revint au présent. Il cherche encore sa place en ce nouveau monde et la raison pour laquelle il a eu droit à cette seconde existence, et il avance pas à pas dans cette voie.

Satisfait, il envoie un sourire énigmatique à un homme qui, depuis la rue, semble l'observer, puis délaisse la fenêtre afin de répondre à Morphée qui l'appelle.





IRL
Je suis une étudiante qui s'intéresse beaucoup à la musique et à la culture Japonaise, et j'ai trouvé ce forum via ce cher Saint Ex qui a éveillé mon intérêt à force de m'en parler :3 J'ai très peu d'expérience dans le rp, le seul forum que j'ai fait ayant coulé très rapidement après mon inscription, donc il va falloir être patients avec moi ! ~
Au plaisir d'écrire bientôt avec vous ♥



avatar
Emploi : Patron de la boutique de botanique / dessinateur de yaoï.
Voir le profil de l'utilisateur
JE NE MANGE PAS DE GRAÎNES !
Dim 9 Juil - 20:00
OH-MON-DIEU :whut:
Je suis une grande grande fan de la musique de Debussy et j'avoue avoir un peu hurlé en voyant l'inscription :whut:
ET EN PLUS TU ARRIVES AVEC UNE FICHE FINIE QUE DEMANDE LE PEUPLE :whut: :whut:

Bienvenue à toi en tout cas \o/ !
Si tu hésites encore sur ta fiche et que tu as la moindre question n'hésite pas, le staff est là pour toi mon Bichon :sparkle:

Et ton avatar.... :huhu:



Émile Zola




Dim 9 Juil - 20:17
Merci beaucoup ! ;w;
Oui, j'aime beaucoup sa musique aussi, elle est tellement jolie *_*
Et un deuxième merci pour l'avatar ! J'avoue avoir eu un peu de mal à trouver un personnage qui correspondait à mes attentes niveau physique :dodoplz:
Invité
Invité
Dim 9 Juil - 20:19
BIENVENUE :whut:
c'est trop la joie de te voir parmi nous jpp.
j'adore ton visuel, il est grave cool :huhu:
En attendant, j'espère que tu te plaira bien parmi nous ♥️
Dim 9 Juil - 20:22
Merci beaucoup ! :3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The Knight Patriot
Dim 9 Juil - 22:02
WALLAH PROMIS JE TE VALIDE DEMAIN MAIS CE SOIR JE SUIS KO. BONNE NUIT :whut:



Invité
Invité
Dim 9 Juil - 22:11
DEBUSSY PTN JE DIS OUI !

Très bon choix de visu (c'est bien de mixer la littérature et la musique, on aime ça :huhu: )

J'ai lu ta fiche un peu en diagonale et j'ai juste adoré de ce que j'ai lu. Bref bref bienvenue par ici ♥️
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
The Knight Patriot
Lun 10 Juil - 17:31



Tu y es presque !

C'est pas encore ça !
Bonjour !!
Je ne peux pas te valider pour une raison,
la fin de ton histoire va trop vite, tu passes en effet de ses études dans la musique à son histoire de livret puis sa mort...mais beaucoup d'artiste de l'époque, Debussy à voyagé, fait plein de rencontre, est tombé amoureux, etc, je trouve que tu passes beaucoup d'élément sous silence ce qui est quelques parts dommage pour la conception que tu peux te faire de ton personnage,
toi ou quelqu'un lisant ta fiche, je sais que résumé la vie de quelqu'un ayant existé est très compliqué, j'ai moi-même eu beaucoup de mal à être concise dans les fiches de Mozart ou Doyle mais j'aimerais en savoir plus sur la suite et la fin de sa vie !
Une fois ceci fait, je te validerais avec plaisirs :chanwar:



Invité
Invité
Lun 10 Juil - 22:52
BIENVEEEEEEEEEEEEEEEEENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUEEEEEEEEEEEEE !!! :kopain: :music:
J'arrive après coup très cher je suis navré, mais je viens quand même tout d'abord te dire qu'on fera un groupe d'insomniaques ici à Insomnia un jour - le nom de ce lieu est presque ironique... - et que Sherlock te soutiens tout à faire -enfin non en vue du personnage mais moi je te soutiens donc voilà. Son caractère est très sympa, la partie que où tu as décris sa manière de jouer est très agréable, on sent qu'il n'est pas coincé dans cette idée de la musique classique très carrée mais qu'il y va avec ses émotions et emporte tout telle une tempête. Sinon, oui faut pas respecter les lois yakoi, sois libre mon enfant :dramaqueen: :fabulous:
Bon j'avoue tout en tombant sur ta fiche j'en ai profité pour aller écouter ses mélodies car je suis faible. *tousse*

Alors voilà, bon courage pour les toutes petites notifications que tu dois faire ♥️ Au plaisir de te revoir sur la cb et/ou en rp :zen3:

Et une fiche toute faite ? Mais que demande le peuple ! Un sac de cookies pour toi est disponible à la sortie de ce topic //MEURS
avatar
Emploi : Chasser, Fumer, Prier
Voir le profil de l'utilisateur
The last of us...
Mar 11 Juil - 7:16
Bienvenue ici ! ♥︎
Ehe, on a tous commencé le rp quelque part, ne t'en fais pas ! :3


«Uncas ăchtóhu wa' ndiotuwauch ne' kí:ken | Uncas Nimble-Deer will fight for the loved one »

Invité
Invité
Mar 11 Juil - 13:11
Bienvenue Debussy ! Comme beaucoup, rien que te voir débarquer m'a envoyé réécouter ses musiques, et faut absolument qu'on trouve un truc à faire ensemble. Un bon petit lien de type je suis ta fangirl, surtout que t'as un avatar qui encourage à ça

En tout cas, je trouve ça super sympa qu'il cherche à comprendre ce qu'il fait ici alors que c'est peuplé de littéraires. Allez, j'organise une soirée mondaine auteur VS compositeur pour qu'on refasse le monde à ce sujet.
Ven 21 Juil - 21:16
Edité ! :3
Merci pour vos gentils commentaires ;w; ♥︎
J'espère que c'est pas trop long du coup, j'ai rajouté pas mal de trucs haha.
Dites-moi si il manque quelque chose ! ~
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Serial Fisher
Ven 21 Juil - 21:29

Et c'est la validation !

Bienvenue !
Très bonne fiche, très jolie plume ! Je suis ravis de te valider et de te dire bienvenue parmi nous ! En espérant que les choses se passe bien pour notre petit compositeur et qu'il réussira à trouver le sommeil dans cette ville qui ne dort jamais ♥ Amuse toi bien à Insomnia

Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.

Pour recenser ton avatar, c'est par ici ♥. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à CET ENDROIT. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier PAR ICI ! Et pour finir, venez recenser d'où vient votre personnage ICI ♥ !


Ven 21 Juil - 21:34
Merci beaucoup ! ♥
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Pour commencer  :: THE INTRODUCTION PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES
Rêverie au clair de lune - Claude Debussy

Sauter vers: