RSS
RSS
Bienvenue !
Bienvenue à Insomnia. Les Auteurs ont été les premiers à fouler le sol de la ville, il y a 50 ans. Sortis de nulle part, ils se sont trouvés soudainement propulsés dans cette ville, avec tous leurs souvenirs intacts. Mais ils ne s'attendaient certainement pas à voir leurs créations revenir à la vie. Ces êtres qu'ils ont inventés avec amour ou haine, ces êtres tout droit sortis de leurs imaginaires, ils ont désormais la possibilité de les rencontrer. Dans cette vie, le Grand Méchant Loup n'est plus le vilain de l'histoire, il se réveille sous forme humaine et doit s'adapter à sa nouvelle vie. Une personnalité étrange, cependant, a fait son apparition. Depuis le début, comme une ombre, un fantôme. Un Maire dont tous connaissent l'appellation, mais que personne n'a jamais vu. Qui est-il ? Pourquoi ne se réveille-t-il qu'en certaines occasions ? Le mystère reste entier, plane sur cette entité capable du meilleur, mais surtout du pire. Nul n'est à l'abris. Mais il est une chose que tous comprennent. Le monde qu'ils avaient connu n'est plus le même.

Ce qu'ils possédaient a disparu. La feuille blanche est désormais entre vos mains, et votre nouvelle existence reste à écrire. À vous de jouer.

nov 19 Est-ce que c'est un avion ? Est-ce que c'est un oiseau ? Non, c'est Magdeleine Robin, notre nouveau modérateur ! Des bisous sur ses jolies joues ~

oct 30 Oh-oh mais qu'est-ce que c'est ♥ ? Serait-ce la mise à jour de Noël qui est arrivée alors qu'elle était pas prévue :huhu: ? Amusez-vous à découvrir toutes les nouveautées !

mai 18 Ouverture du forum ! Nos portes sont grandes ouvertes \o/ !

Créateurs
Créations
Indépendants
John H. Watson
Le Chat Noir
James Moriarty
Magdeleine Robin
Diaporama deux Diaporama trois
18 ♕ Créateurs
18 ♕ Créations
18 ♕ Indépendants

Le monde marche ! Pourquoi ne tournerait-il pas ? Rimbaud
 :: ACT PLAY :: ARCHIVES FICHES

Invité
Invité
Lun 26 Juin - 23:09

Arthur Rimbaud*




Informations *

Groupe — Auteur
Date de mort — 10 novembre 1891
Date d'arrivée — Environ deux ans
Métier — Gérant d'une galerie d'art (Art's Rainbow)-Modèle-Artiste-Militant (Il tient une galerie d'art où il organise des happening, vernissage, concert, exposition etc.... il est aussi modèle -photographie-dessin-nu- il écrit, joue du piano, et milite pour toutes les causes possibles !)
Avatar — Superkokia







Physique *

Corpulence : Rimbaud a toujours était mince et élancé, sa musculature est fine est marquée par sa minceur qui peut s’approcher de la maigreur dans ses périodes les plus sombres. Mais c’est un homme de bonne constitution qui peut manger autant qu’il veut ne prendra jamais plus de poids qu’il n’en faudrait !
Taille : Il est au dessus de la moyenne, mais sa taille fine le fait paraître plus petit qu’il ne l’est. Presque le mètre quatre-vingt il a cette allure un peu dégingandé de par sa taille et de sa corpulence. Il n’est pas du genre strict avec son corps et ne se force pas à se tenir droit ou raide, d’ailleurs il est plutôt souple !
Poids : Comme dit plus haut il est mince, atteignant avec mal la soixante-dizaine de kilos c’est très rare qu’il en fasse plus… il tourne plus facilement autour des soixante-cinq voir des soixante et pour son mètre soixante-dix-neuf ça lui donne un côté malade car ses os ressortent à travers sa peau.
Yeux : D’un bleu clair qui pourrait être beau voir magnifique ils portent un voile qui atténue la brillance vibrante qu’ils devraient avoir. Mais ce côté flou donne un intérêt tout particulier à son regard qui devient envoûtant. Comme si on cherchait désespérément le soleil de l’autre côté des nuages… d’ailleurs ils virent au gris quand il fait sombre et le voile se lève quand les larmes viennent…
Cheveux : Une tignasse, celle dense et fourni qui fait des vague sur sa tête, qui poussent trop vite, qui ont une couleur reflétant les blés doré par le soleil d’été. En pagaille le matin, le midi et le soir, il lui arrive souvent de secouer la tête pour dégager une main qui s’y promène ou s’aérer la tête car clairement sa touffe lui tient plus que chaud !
Carnation : Une peau laiteuse parsemée de taches rosées… une peau de bébé qui pourtant ne brûle pas au soleil… Il a plus cette couleur caramélisée, quand le sucre commence à peine à prendre avant de brunir. Douce et agréable elle devient presque translucide quand il maigrit trop ne laissant voir que cette peau pâle sur ses os.
Cicatrice : Il a une profonde cicatrice tout autour de sa cuisse droite, comme si sa jambe avait été coupée. Mais elle l'a été dans sa vie antérieure ! Des fois il se surprend à toucher la fine ligne brillante comme s’il avait mal. Il a une autre cicatrice au poignet gauche en forme d'étoile... A chaque fois qu'il la regarde il pense à Verlaine.




Mental *

Bienveillant, depuis très jeune il a toujours fait attention au monde qui l’entoure et aux personnes. Il a toujours une attention pour autrui même si dès fois il ne fait pas les choses dans l’ordre. Il n’hésite jamais à sortir son dernier sous de sa poche pour donner à plus pauvre que lui et souvent il décrira cette misère qui le met en colère !
Intuitif, il a un instinct, pas toujours bon mais il le suit toujours allant au bout des choses, n’ayant pas peur de ce qui se cache de l’autre côté. C’est un combattant qui ne sait ni avec quoi combattre ni contre qui mais il se laisse aller aux sensations et à sa vision décalée du monde qui sont comme la plus belle des armures.
Stimulant, il sait éveiller la curiosité, il sait se mettre en avant sans pour autant le faire, le monde gravite autour de lui sans qu’il n’ait rien demandé en particulier ! Il sait donner envie aux autres de se dépasser, de le connaître, de voir plus loin que le bout de leur nez… Il peut entraîner la foule, les esprits et les corps à le suivre, il inspire dans sa façon d’être et de voir la vie sous des couleurs qui n’existent pas !
Observateur, il pose son regard sur tout, du plus logique à la plus ténue des situations. S’il a des yeux c’est pour voir mais surtout pour comprendre. L’observation est une source inépuisable d’apprentissage et c’est en mimant qu’on fait ses propres expériences. S’il a toujours été intelligent en classe, sa véritable performance n’est pas les bonnes notes qu’il a récolté mais bien les expériences qu’il a fait grâce à ce qu’il a vu et vécu !
Excessif, il ne connaît pas le dicton que toute bonne chose à une fin. Arthur va trop long, souvent,il en fait toujours trop, que ça soit dans un esprit qui se veut amusant que dans une colère terrible. Il peut se mettre dans des états pas possibles et entraîner dans sa chute tous ceux qui n’auront pas la force de lui dire non ou de se mettre à distance…
Provocateur, voir très souvent vulgaire, il est comme ça pas parce qu’il aime qu’on le regard, mais qu’il veut marquer les esprits, les façonner à sa vision, qu’il veut être percutant et perturbant ! Il ne veut pas laisser le peuple vivre avec ses oeillères et il peut utiliser tous les moyens qui sont en son pouvoir pour leur montrer ce qu’il veut faire comprendre… que ça soit ses mots, son corps, sa vie… il peut tout mettre en jeu !
Indomptable, qui osera lui mettre une laisse se verra mordu à la cuisse. Ce n’est pas une compagnie que l’on peut s’octroyer et enfermer dans une cage. Rimbaud va là où il veut, quand il le veut, et avec qui il veut. Plus vous essaierez de l’attraper plus il vous échappera… c’est un jeu constant du chat et de la souris ! Il vous fera danser au gré de ses envies mais il n’est pas à l’abris de trouver meilleur danseur que lui !
Révolté, il a toujours besoin d’une cause, de quelque chose qui va échauffer son esprit, le prendre aux tripes et lui donner cette envie foudroyante d’hurler. Que ça soit sa propre vie car au final ses sentiments peuvent le tourmenter et sa sensibilité être tellement à fleur de peau qu’il s’en gratterait jusqu’au sang. Autant l’injustice et le mal qui l’entoure lui donne des ailes et des couilles pour hurler et cracher à la face du monde ce qu’il pense.










Histoire *
La vie de Rimbaud a été courte mais pourtant riche en aventures voir surtout en mésaventures ! Né le 20 octobre 1954 dans les Ardennes en France il a un frère et deux soeurs. Isabelle la plus jeune lui sera attachée et fidèle jusqu’à la fin car c’est elle qui sera à son chevet jusqu’à ce qu’il rende son dernier souffle. Sa mère sera une femme blessé par son mari qui après l’avoir mise enceinte plusieurs fois disparaîtra dans l’armée pour ne jamais revenir. Elle se déclare comme veuve pour pouvoir s’occuper de ses enfants d’une poigne de fer, surtout de ses fils ne voulant pas qu’ils deviennent comme leur père !

Très tôt Arthur démontre une intelligence libérée des diktats de l’époque. Ses notes sont excellentes surtout en français, latin et autres langues. Ses écrits sont remarqués et un de ses professeurs de son collège dira même de lui : “Intelligent, tant que vous voudrez, mais il a des yeux et un sourire qui ne plaisantent pas. Il finira mal : en tout cas, rien d’ordinaire ne germe dans cette tête, ce sera le génie du Mal ou celui du Bien. C’est durant ces années d’études qu’il fera la rencontre d’Ernest Delahaye qui sera jusqu’à la fin son plus fidèle ami et qui l’aidera à de nombreuses reprises. Raflant tous les premiers prix et concours académiques il démontre à l’âge de treize ans qu’il n’est pas un simple enfant des campagnes.

C’est à l’âge de quinze ans qu’il cherche à se faire publier dans une revue qui après des refus finit par publier “Les Étrennes des Orphelins” mais ce n’est pas ce que Rimbaud souhaite le plus. Il dira d’ailleurs plus tard à Verlaine que la publication n’est que pour les bourgeois et que tout ce qu’il veut lui c’est écrire. La création le passionne bien plus que la renommée. Il se lie d’amitié avec son nouveau professeur tout juste âgé de 22 ans qui va être sensible au jeune garçon et l’aider face à sa mère pour aller au bout de ses rêves. Il essuie de nouveaux échecs pour la publication de ses poèmes mais cela ne fait rien, Rimbaud n’est pas du genre à baisser les bras. Seulement la situation en France se complique et le professeur Izambard s’en va laissant Arthur blasé qui tourne en rond et qui lui écrira même : “Ma ville est supérieurement idiote entre toutes les petites villes de Province.”

Fuyant Charlesville qui déplore, il se rend à Paris, premier essaie infructueux son billet n’est pas valable et il se retrouve incarcéré, Izambard paiera pour lui et le prendra sous son aile pendant plusieurs semaines. Bien entendu le retour chez lui est loin d’être chaleureux… il fugue de nouveau jusqu’en Belgique mais la Mother comme il l’appelle le fait ramener par la police ! Rien de bien traumatisant au contraire ça ne fait que enflammer son désir et il fait une nouvelle tentative pour Paris. Mais en étant fauché il ne fait que errer dans les rues une quinzaine de jours avant de rentrer chez lui à pieds. Mais un événement va lui faire pousser des ailes !

La commune du 18 mars va lui insuffler un souffle de patriotisme et un désir de rébellion ! Il va écrire sur ce qu’il ressent et sur sa vision du monde qui l’entoure. Les parisiens se révoltent et il en prend part ne pouvant accepter qu’on leur retire leurs droits ! Mais ce qui aurait pu se limiter à ses poèmes comme “Chant de Guerre Parisien” ou “Paris se repeuple” prend des proportions plus scandaleuse. Il boit, il est violent, devient anarchiste et n’a pas peur de provoquer par sa tenue. C’est un militant qui n’a pas de barrière. Il en va même jusqu’à demander à son ami de détruire ses anciens poèmes qu’il trouve dépassé, qui ne sont plus du tout dans l’état d’esprit qu’il a aujourd’hui. Il voit le monde d’un oeil critique et il ne s’épargne pas non plus… il ne sera plus un mouton dans ses poèmes.

Il écrit à Verlaine et lui transmet quelques poèmes ce dernier est séduit et il lui répondra : “Venez, chère grande âme, on vous appelle, on vous attend”. Ainsi Rimbaud par à Paris, ce n’est pas une fugue c’est un commencement pour lui ! Dans sa poche il apporte l’une de ses oeuvres emblématiques “La bateau ivre” et c’est à cette instant que tout commence pour lui ! Verlaine est sous le charme, il délaisse sa jeune femme enceinte qui déplore la venue de Rimbaud, une personne grossière, vulgaire, à l’apparence provocante et aux manières rustres. Rimbaud est reconnu pour ses oeuvres dans le cercle des poètes mais on lui tourne très vite le dos pour son comportement excessif… Mais Verlaine ne peut s’y résoudre il le suivra tombant dans ses travers.

Ils écument les bars, boivent de l’absinthe, fument de l’opium, et continuent ce carnage. La violence de Verlaine sur sa femme met une distance qu’il cherchera à retrouver, il se résout à quitter Verlaine et à retourner dans le droit chemin. Mais comment résister à une passion même si elle est destructrice ? Rimbaud le cherche à nouveau et l’entraîne avec lui… il lui dira en des mots perdus qu’il sera sa muse, celui qui l’aidera à retrouver sa flamme de poète et en échange Verlaine subviendra à ses besoins financiers. Leur relation fait scandale mais ça ne les empêche pas d’en rajouter et de partir ensemble à Bruxelles s’enfonçant toujours plus dans la déchéance d’un amour compliqué aux chaînes indestructibles.

Les séparations et retrouvailles sont multiples, Verlaine passe par des moments d’euphorie puis de déprime en se noyant dans l’alcool sa femme voulant le divorce, Rimbaud lui est toujours à l’écoute de ses propres désirs et vogue d’un endroit à l’autre mais revenant toujours à bon port auprès de Verlaine. Le couple Infernal se fait exclure de la communauté Londonienne où ils sont installés… leurs disputent sont de plus en plus nombreuses, après les poings ils finissent même par utiliser des armes ! Ca se termine violemment, de façon atroce et déchirante comme ça a commencé… Rimbaud rejoint une nouvelle fois Verlaine qui menace de se suicider et pourtant, fidèle à lui même il souhaite repartir à Paris. Dans un geste désespéré Verlaine pointe l’arme sur son intime et tire à deux reprises. Une balle atteindra Rimbaud au poignet.

Rimbaud ayant peur, suite à de nouvelles menaces de Verlaine, prend la fuite après s’être fait soigné à l’hôpital. C’est à ce moment que l’histoire des poètes maudits prendra fin… chacun ayant marqué la vie de l’autre. C’est aussi pendant cette période de leur vies à deux qu’ils ont écrit leurs plus belles oeuvres. Rimbaud aura commencé par les “Illuminations” et après son départ définitif il s'enfermera pour terminer à l’abris dans son grenier “Une saison en enfer” qui résume parfaitement ces quelques années. Il ira même déposer une copie de son livre à Verlaine en prison mais il ne rencontrera que hostilité et reproche pour la déchéance du poète. C’est à ce moment que sa vie d’auteur prend fin, même s’il écrira tout au long de sa courte vie, il est arrivé au sommet pour redescendre doucement le flan à pied.

Et c’est en marchant le plus clair de sa vie qu’il va en venir à visiter toute l’Europe ! Parlant déjà français, anglais et italien, il va apprendre l’espagnol et l’arabe ainsi que les patois des contrées d’Asie et d’Afrique. Il va passer du poète à l’aventurier, devenir marin, militaire, marchand, voir même trafiquant d’armes. Il ne restera jamais sans rien faire, sa peau laiteuse se tannera comme n’importe quel homme d’Orient. Seulement cette vie qui l’a attiré, éloigné de ce qu’il était, il le regrettera… dans une lettre à sa famille il avouera sa lassitude face aux paysages, aux langues, à la fatigue, aux aventures épuisantes. Il regrette de ne pas avoir de femme et surtout de ne pas avoir de fils à qui il aurait pu transmettre toutes ses connaissances pour l’élever à un rang supérieur dans la société. Alors qu’il se traîne dans le sable et survit, on parle de lui à Paris.

Verlaine ne l’a pas abandonné, après sa sortie de prison ils se sont revu une fois et il s’occupe de publier les oeuvres qu’ils ont créé… loin de l'effervescence Rimbaud ne jouira pas directement de la renommée que Verlaine lui apporte. Ce dernier dira même à Isabelle qu’il est un poète oublié alors que son frère lui a trouvé son public dans la jeunesse des esprits qui le comprenne. C’est l’avenir ! Et pourtant sa vie va se terminer de façon misérables. Depuis le début de ses voyages il sera à plusieurs reprises alités pour de fortes fièvres, viendra finalement les douleurs à la jambes jusqu’au moment de non retour où il tirera définitivement un traits sur l’homme qu’il était et celui qu’il aurait pu être s’il était rentré plus tôt. Il finira par mourir à Marseille, une jambe en moins, le corps ne pouvant plus bouger, il est comme il l’a écrit dans une lettre à sa soeur quelques temps avant “un tronçon immobile”. Mais ce qu’il faut retenir de lui, l’image la plus parlante se reflète au travers d’un poème de son amant maudit tout autant que lui :

A Arthur Rimbaud,
MORTEL, ange ET démon, autant dire : Rimbaud,
Tu mérites la prime place en ce mien livre,
Bien que tel beau grimaud t’ait traité de ribaud
Imberbe, et de monstre en herbe, et de potache ivre.

La prime place encore au temple de Mémoire
Tous les flots de l’encens, tous les accords du luth !
Et ton nom resplendissant chantera la gloire,
Parce que tu m’aimas ainsi qu’il le fallut.

Les femmes te verront grand jeune homme très fort,
Très beau d’une beauté paysanne et rusée,
Avec une attitude indolemment osée ;

L’histoire t’a sculpté triomphant de la mort,
Poète tout puissant et vainqueur de la vie,
Tes pieds blancs posés sur les têtes de L’Envie.

Paul Verlaine, première publication le 24 août 1899 dans “Le Chat Noir”

Et comme si c’était une prédiction, comme si Verlaine avait jeté sur ce poème un envoûtement… Rimbaud est là, se tenant droit sur ses deux jambes, ayant un visage qui ressemble à ce qu’il avait été à une époque et qu’il pensait avoir perdu à jamais. Il était vivant… triomphant de la mort ! Une nouvelle chance de reprendre sa vie au moment qu’il désire à l’instant qu’il a regretté dans ses dernières années. Mais le peut-il vraiment ? Un nouveau monde, une nouvelle époque, un lieu étranger et pourtant si familier, des questions révolues et des nouvelles qui se ressemblent tant. Au final rien ne s’invente, tout se renouvelle ! Il est libre de choisir son avenir, de comprendre ses erreurs, et de se plonger dans ses passions.

C’est d’ailleurs ce qu’il lui a prit le plus de temps après avoir assimilé qu’il n’était pas mort… il a écrit son autobiographie, d’un oeil toujours aussi critique et acéré il a fait le bilan de tout, pesé le pour et le contre, jeté ce qui avait à jeter et gardé ce qui était essentielle pour sa survie. Il voulait repartir mais pas à zéro seulement sur des bonnes bases, sélectionner le meilleur de son passé pour l’intégrer à son présent. Verlaine n’était plus, mais peut-être qu’il sera un jour à nouveau ?! Les possibilités sont tellements riches ici qu’il ne sait que choisir mais comme toujours il ne restera pas là à regarder le monde tourner… il marche avec lui tournant à l’infini ♥





IRL *
Rpgiste depuis une dizaine d’année maintenant je me retrouve ici grâce aux bruits de couloirs XD J’aime beaucoup l’originalité du forum sans parler qu’il est très beau ♥ Je ne serais pas le plus gros posteur mais je suis régulier dans mes réponses et rp ^^



avatar
Emploi : Médecin.
Voir le profil de l'utilisateur
Can break all your bones while naming them
Lun 26 Juin - 23:32
"Grâce aux bruits de couloirs" ? :huhu:

Bienvenue une fois encore, Rainbow o/ ! Très très heureux d'avoir un auteur qui rejoint nos rangs, on t'aime déjà très très fort :kiss:

Bon courage pour ta petite fiche, j'espère avoir correctement répondu à tes questions jusque-là mais n'hésite surtout pas si tu en as d'autres \o/ !

Ton personnage promet en tout cas, hâte d'en voir un peu plus :huhu:


« don't worry about me »
©️Myuu.BANG!


©️Dad
Invité
Invité
Mar 27 Juin - 5:41
OH OUI <3 <3 <3

Bienvenue par ici, hâte de voir le ptit Arthur en action :loveu:
avatar
Emploi : Chasser, Fumer, Prier
Voir le profil de l'utilisateur
The last of us...
Mar 27 Juin - 9:22
Bonjour et bienvenu parmi nous ! :)
Ton personnage est trop chou, j'ai hâte de pouvoir en lire un peu plus !


«Uncas ăchtóhu wa' ndiotuwauch ne' kí:ken | Uncas Nimble-Deer will fight for the loved one »

Invité
Invité
Mar 27 Juin - 13:01
Bienvenue Rimbaud :hey: J'ai hâte de voir pour quoi ton personnage va militer, rien que voir le terme m'a rendu particulièrement curieuse.

En tout cas c'est cool de voir quelqu'un rejoindre le gang des auteurs, je me sens un peu seul même si c'est génial de régner sur le groupe :huhu: Bon courage pour la fifiche ♥️
Invité
Invité
Mar 27 Juin - 14:37
Aaaaaaaaaaah jpp.
Superkokia. j'aime cet artiste de fou.
j'aime du coup ton visu.
bref sinon.... UN AUTEUR OUIIIIIIII !!!!
tu es beau !!
ton perso est cute
& BIENVENUE ♥
Invité
Invité
Mar 27 Juin - 15:17
Merci à tous pour votre accueil !!
Waaaah je ne pensais pas qu'avec son caractère Rimbaud soit qualifié de "cute" ou de "chou" mais c'est très agréable ♥

Pour ce qui est de militer tout dépend des causes controversées qu'il pourrait y avoir sur Insomnia ^^ Je développerais ça au fil des rps ! Si quelqu'un veut militer avec lui c'est avec plaisir ^^

En tout cas ma fiche est terminée ! Désolé si l'histoire fait très "biographie"... mais je voulais en dire le plus possible sans rentrer dans les détails ou je n'aurais jamais terminé ! J'espère en tout cas avoir fait les choses correctement et que ça vous conviendra ! Coeur sur vous ♥
avatar
Emploi : Fantôme à plein temps.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dark-and-cold.com
THE CROWN OF INSOMNIA — THE TELLING ONE
Mar 27 Juin - 18:33
Gn, à parler de militer tu me donnes envie de recréer mon Zola juste pour t'embarquer dans l'amour des fleurs et la défense de la nature XD //SBAF//

Chat Noir passera te valider dès qu'elle sera dans le coin o/ ! Bravo pour avoir rapidement fait ta fiche :huhu:


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Serial Fisher
Mar 27 Juin - 19:31

Et c'est la validation !

Bienvenue !

Huhu Verlaine qui parle de toi en moi :huhu: je suis partout !! Plus sérieusement, j'adore Rimbaud, c'est certainement l'un de mes poète préféré alors je t'attendais au tournant et je n'ai pas été déçu ! Tu as une plume très jolie, tout est bien détaillé sans en faire trop, l'histoire avec Verlaine est bien racontée sans tomber dans le mélodramatique, bref j'adore, bref je te valide en espérant que tu sauras retrouver ton Verlaine...moins violent peut-être ? Ou bien tu aimes ça qui ça :huhu: bonne chance à toi et amuse toi bien à Insomnia.

Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.

Pour recenser ton avatar, c'est par ici ♥️. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à CET ENDROIT. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier PAR ICI ! Et pour finir, venez recenser d'où vient votre personnage ICI ♥️ !


Invité
Invité
Lun 3 Juil - 14:10
Un personnage que j'adore qui plus est avec une fiche super, que dire de plus...
Welcome
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: ACT PLAY :: ARCHIVES FICHES
Le monde marche ! Pourquoi ne tournerait-il pas ? Rimbaud

Sauter vers: