INSOMNIA
« J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse. »

Insomnia :

 :: PREMIER CHAPITRE DU LIVRE :: THE INTRODUCTION • PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES
Nine whole lifes ahead of me ~ TEURMINEY



 
Derniers sujets

Nine whole lifes ahead of me ~ TEURMINEY


Le Chat Noir
Indépendant

Antiquité Égyptienne
Il y a 3 ans
Fouteur de merde
Pauvre
Une malédiction qui colle à la peau, aucun contrôle dessus à part le sérum
Nicolas Brown, Gangsta

 C'est chaton.

Histoire
▶️Le Chat est né il y a ...très très longtemps, tellement longtemps que peu se souvienne exactement quand est né sa légende. Comme toutes les légendes, il est né d'un rien, d'un détail, d'une attention particulière. Un craquement dans la nuit fait naître un gigantesque monstre et bien un pelage sombre fait naître le diable. Son souvenir le plus ancien, du moins celui dont il se souvient, ce sont les Egyptiens de l'antiquité qui le lui ont donné. Le Chat était un chat, il l'a toujours été, il aurait dû être adulé par eux, adoré et vénéré comme leur déesse, comme les autres chats apportant la chaleur du foyer et protégeant de la vermine. Mais pas lui, non Le Chat était haït, chassé, détester. Personne ne voulait du Chat, parce qu'il était noir, maléfique, et portait en lui le Diable et la maladie. Il était l’Éthiopien noir, il était le mal et la croyance voulait qu'il apporta le mal partout où il allait. Alors on le chassait, on le persécutait, personne ne voulait d'un chat noir. Le Chat était seul, isolé de force à cause de la couleur de son pelage, il ne compta pas le nombre de coup qu'il prit, à vrai dire il ne savait pas compter. Le Chat était un chat, même si maudit.

Mais sa légende traversa les âges, tirées à bras le corps par la transmission naturelle qui se faisait d'une mère à sa fille, d'un père à son fils. Ils entendirent tous parler dans leurs vie, du chat noir.
Le moyen-âge était une époque obscure, Le Chat la regardait de loin, apeuré, caché dans les ruelles les plus crasseuses et puante, les déchets de la société et les déjection humaine jonchant son passage. Le Chat détesta le Moyen-âge, les humains étaient aveuglés par leurs croyances, leurs superstitions, ils ne voyaient rien d'autre, ils avaient peur. Alors Le Chat devint le symbole du démon, ajouté au diable ce furent les sorcières, brûlée vives, et les impurs qui le gardaient comme animal de compagnie. Le simple fait d'avoir à vos côtés un chat au pelage noir était signe du démon, Le Chat devint un être possédé, après avoir été par habité leurs diables, il était désormais hanté de leurs démons. Ils les entendaient en lui, il était devenu bien plus maléfique qu'avant. Il était ce que sa légende faisait de lui. Il était maléfique, mauvais, il apportait la mort et la maladie. Il était Le Chat Noir. Suppôt de l’Éthiopien Noir, le diable.

Ainsi que le rapporta,Monsieur le diacre qui le vit ce soir là au chevet d'un homme agonisant, l'entourant des milles ombres, de milles chats noirs, mais il n'y avait que lui, il était là, il était partout, et le diable surgit de lui, attiré par ses miaulements, attiré par le Mal. L'homme mourut, nul ne sut jamais si la légende eut été un jour vrai, ou si ce n'était que les inventions décousus d'un Diacre un peu perdu. Mais sa légende gonfla, qu'importe qu'elle soit vrai ou non. Tout ce qui comptait ce fut qu'elle existe, même si pour cela il devait être le mauvais chat. Il était possédé par leurs chuchotements de couloirs, il était le suppôt du diable, son adorateur. Il traînait près de ceux qui était destiné à l'enfer, attendant patiemment l'heure qui sonna le glas de leur mort, pour appeler à lui son maître. Il était Le Chat Noir.

Puis de simple suppôt, il redevint à nouveau le diable, il en était l'incarnation terrestre, il était le démon ravageur dévorant toute vie. Le pont entre l'Homme et le diable. Les hommes le craignait, le chassait, le frappait par terreur. Mais Le Chat n'avait pas peur d'eux, il était juste malheureux. Il était le mal. Il aurait voulu connaître un peu d'amour de la part de ses mains qui le chassait, le frappait et ses bouches qui le torturait d'insulte et de cris d'effrois. Le Chat passa cette partit sombre de sa vie, il voulait survivre après tout, sa légende en faisait une créature diabolique, qu'il en soit ainsi. Après tout, il était Le Chat.

Son histoire s'étirait encore et encore, le transformant faisant tantôt de lui un ange, puis un démon. Mais personne n'aimait Le Chat, idolâtré souvent pour les vertus de son cœur, ou bien de ses pattes, il fallait tout de même le tuer. Le Chat traversa les époques, parfois il fut surpris à être aimé, sa légende était plus douce dans certain pays qu'il apprécia tout particulièrement. En Basse-Bretagne il trouva le repos que son âme déchiré à travers le monde et les croyances, méritait et par-dessus tout il découvrit la passion de l'adoration et les offrandes d'une créature presque divine comme ses cousins, les chats de couleur différente, avaient connues pendant si longtemps au coeur de l'Egypte. Il était désormais un porte-bonheur, seul lieux où ce fut le cas, Le Chat Noir au Poil Blanc. Talisman permettant une vie paisible et heureuse à qui arrivait à le trouver et le déloger. Il apprécia aussi de visiter le Maghreb, les musulmans le traitèrent avec beaucoup de douceur, il fut apprécié à sa juste valeur en tant que chat, qu'importait la couleur de son pelage. Il fut d'ailleurs moqueur en voyant le chien noir, porteur de malheur à son tour, expulsé des maisons pour ne vivre que dehors, là où Le Chat avait toujours eut sa place. Il aima les longs voyages sur les mers, où l'ont pensait de lui qu'il portait bonheur et chance, si jamais l'un des marins, furieux de le voir, jetait son frêle corps félin à la mer, alors il se repentait amèrement, craignant que Le Chat ne déchaîne les éléments contre son bateau. Mais ils l'adoraient. Alors Le Chat était satisfait, parce qu'on l'adulait, qu'il méritait cette adulation de la part des cloportes humains superstitieux qui avaient fait de son existence une traversé pire que l'enfer. Oh oui il aimait être adulé.

Sa légende s'étouffa petit à petit, le siècle des lumières, la naissance des grandes visions, les gens sortaient petit à petit de leurs torpeurs assommantes pour réaliser, que Le Chat, était juste un chat. Alors, même si dans les foyers, un mince filet de sa légende se perpétuait toujours, signalant entre deux bris de miroir et quelques dessous d'échelle que croiser un chat noir inconnu dans la rue vous porterait malheur, sa légende ne devint presque plus que ça. Il était Le Chat inconnu portant malheur. Mais il n'était plus ni diabolique, ni cruel, ni porte-bonheur, non il devint juste Le Chat Noir. Dont on se méfiait parfois, par superstitions, mais que personne ne haïssait plus, petit à petit oublié dans son passé tumultueux, Le Chat s'endormit sur cette pensée furieuses, après tout ce qu'ils lui avaient fait subir, après toutes les tortures et les violences, voilà que maintenant il ne représentait plus rien à leurs yeux ? Rien d'autre qu'une ombre de couleur, une rumeur de bas-cloître pour les frileux ? Assommé par cette légende s'épuisant, il ferma ses yeux rageurs sur le monde, amer de ne pouvoir se venger des Humains qui avaient fait de lui un monstre pour l'oublier.

Quand Le Chat se réveilla, le monde avait changé, lui aussi avait changé, il n'était plus complètement chat, il était aussi humain, comme ceux qui l'avait jadis châtié, il était un homme, il n'avait plus de patte, mais des mains, plus de griffes, mais des ongles, il ne se tenait plus à quatre pattes mais debout.Cette constatation le rendit maladie, refusant cette apparence ignoble, si...si humaine ! Mais quel choix avait-il ? Alors il décida de retourner les armes des Hommes contre eux, tout devint bon pour détruire et faire souffrir ceux qui lui avaient tout pris et bien plus encore. Il saccagea, détruisit, brûla, il détourna, vola, blessa même parfois mortellement les humains et ce fut dans cette spirale de haine qu'il vint à lui. Devil. Le monstre derrière le chat, la créature malfaisante lié à son âme, lié à son existence depuis le plus petit commencement de sa légende, il était son ombre et son sang et ce fut tout naturellement et surtout avec plaisir que le Chat se plia à sa volonté. Sous les ordres de l'homme, dans les rangs d'Irae, il devint l'ombre de la mort, le bras armé d'un Dieu face à l'impuissance humaine, profitant de son lien unique avec le Diable pour prendre une forme monstrueuse et effrayante qui laissa chez beaucoup des marques de griffes indélébiles. Il prit un plaisir sans nom à tuer, à détruire, à faire mal à tout ceux qui était si pauvrement et pathétiquement humain.
Quand Devil quitta la scène au côté de son alter égo, Chat se retrouva démuni de but et chercha pendant un temps en vain une occupation. Personne ne voulait de lui parce qu'il faisait peur, les réminiscences de la guerre toujours très vive dans l'esprit des gens, alors il déambulait, volait, frappait à ses heures perdus en attendant de trouver quelque chose de mieux à faire, entre deux siestes parce que malgré tout, le chat était un chat.
Caractère
Qualités
  • •Indépendant
  • •Joueur
  • •Honnête (trop ?)
  • •Gourmand
  • •Câlin (quand il décide)
  • •Sait faire les yeux doux
  • Défauts
  • •Provocateur
  • •Mesquin
  • •Désagréable
  • •Flemmard
  • •Inconsistant
  • •Voleur
  • ▶️ Écrire ici -Caractère & Physique- • Insolent, indolent, il y aurait beaucoup de mot pour qualifier le chat, c’est un être inconsistant dont l’humeur change tout le temps, il pourra passer son temps à vous rendre chèvre ou bien jouer les tombeurs aux yeux doux pour vous mettre de son côté. Il aime être adulé, être le centre du monde, après tout si les autres chats ont eu le droit à leurs louanges, pourquoi pas lui ? Il passe le plus clair de son temps à dormir, il aime la sieste plus que tout et vous ne pourrez jamais lui imposer le moindre travail, surtout depuis que la ville paye pour sa pauvreté. Et quand il ne peut plus du tout ? Il squatte, il vole, il prend ce qui est aux autres pour lui et s’échappe dans la nuit.

    Comme sa vision est mauvaise de jour, il préfère le calme placide de la lune et des étoiles, ayant gardé ses yeux de chat, il ne voit pas le rouge, pas plus que le vert et son monde se décompose en nuance de jaune et de bleu. Joueur, il est aussi patient qu’un chat puisse l’être et rester parfois dés heures immobile, attentif, ne le dérange pas surtout quand il doit pour cela chasser une proie. C’est un de ses grands jeux, suivre et chasser des gens dans la rue sans aucune raison mais ce qu’il préfère par-dessus tout, le poisson non compris, c’est de manipuler son entourage, faire les grands yeux brillant de larme pour obtenir ce qu’il veut, c’est ce qu’il préfère et nul doute que la police le connaît bien, il passe très souvent en garde-à-vue mais comment voulez-vous punir un animal qui ne possède aucun sens commun de ce qui est “normal” et ne peut pas non plus appréhender le bien du mal. Parce que Le Chat reste un animal dans sa façon de penser, chose qu’il ne faisait pas avant, alors le bien... le mal.. Il s’en cogne. Tout ce qui compte ce sont ses instincts, ses envies du moment. Mettre le feu à la voiture d’un connard ou bien casser quelque chose parce que pourquoi pas ? Il le fera, il ne s’embête pas des détails ou des remords. Il en serait presque sociopathe s’il possédait une humanité correcte.

    Souvent, vous le trouverez à lézarder au soleil, somnolant en attendant la nuit, ne vous attendez pas à grand-chose de ce grand ingrat, la reconnaissance il ne connait pas et entre nous il n’en voit pas l’intérêt, si vous avez décidé d’être gentil c’est parce qu’il mérite d’être sanctifié, pas parce qu’il vous doit quoique ce soit. Du reste, il est encore en grande parti chat, dans sa façon d’agir et peu souvent disparaître pendant des jours avant de se pointer devant votre fenêtre, affamé et vider votre frigo. Bref... c’est un sale petit con.

    Physiquement, il s’élève sur son mètre soixante-dix avec fierté et ses étranges yeux verts sont totalement dénué de blanc, ne laissant qu’une pupille parfois fendue parfois rond au milieu d’un océan de verdure. Au milieu de sa chevelure noir comme la nuit s’étale paisiblement une paire d’oreilles couvertes d’une douce fourrure noire, complétées d’une longue queue noire ondulant dans le bas de son dos, mis à part ces particularité il a tout de n’importe qui, un visage angulaire, des traits un peu durs par moment, un corps athlétique et très souple, cela il ne l’a pas perdu, et des petits crocs se distinguent sous sa lèvre supérieure laissant penser que sa morsure, sans être dangereuse, doit être un peu douloureuse. Sa peau pâle, il accorde peu d’importance à son physique et souvent ses cheveux sont ébouriffés et ses vêtements dans tous les sens mais...eh... C'est tellement humain !  .
    Séparateur


    Spoiler:
     




    Le Chat Noir
    Guillemet ouvrantThe cursed oneGuillemet fermant
    Citation : Dieu a créé le chat pour permettre à l'homme de caresser une panthère
    Emploi : SDF
    DC : Mozart/Devil/Doyle
    Crédits : Nicolas Brown - Gangsta
    BON COURAGE POUR TA FICHE LE CHAT :whut:
    Séparateur


    Sergueï Prokofiev
    Guillemet ouvrantTrop bon, trop conGuillemet fermant
    Citation : Le mérite principal de ma vie (ou, si vous préférez, son principal inconvénient) a toujours été la recherche de l'originalité de ma propre langue musicale. J'ai horreur de l'imitation et j'ai horreur des choses déjà connues
    Emploi : Masseur kinésithérapeute
    DC : Lilith
    Crédits : Aizawa Shouta - Boku no Hero Academia
    BON COURAGE POUR TA FICHE CHATON !
    Séparateur


    Fier d'être français :whut::
     
    Arsène Lupin
    Guillemet ouvrantArsenic LapinGuillemet fermant
    Citation : Il y a certains contes dont le héros est en proie aux aventures les plus extravagantes et s'avise, lors du dénouement, qu'il fut simplement le jouet d'un rêve.
    Emploi : Astronaute, c'est évident
    DC : Yûichi Minami
    Crédits : Ellery Queen - Dahlia
    BONJOUR CHATON TU ES UN BEAU CHATON
    Séparateur


    Émile Zola
    Guillemet ouvrantJE NE MANGE PAS DE GRAÎNES !Guillemet fermant
    Citation : I have but one passion: to enlighten those who have been kept in the dark, in the name of humanity which has suffered so much and is entitled to happiness. My fiery protest is simply the cry of my very soul.
    Emploi : Botaniste.
    DC : John H. Watson - Barbe Bleue - Merzhin
    Crédits : Victor Nikiforov - Yuri!!! On Ice
    LE PROJET TE BEZ CHATON :whut:

    Bon courage pour ta fiche doux Chaton :cate:
    Séparateur



    SHAME ON SHERLOCK:
     

    Sherlock Holmes
    Guillemet ouvrantGuide du bas de la falaiseGuillemet fermant
    Citation : Mediocrity knows nothing higher than itself; but talent instantly recognizes genius.
    Emploi : Détective privé
    DC : Gavroche || Edgar A. Poe
    Crédits : James Barnes || Marvel

    bravo tu es validé !

    Euh j-je ...  :chanwar: t-tu es validée ! La fiche est très bien et complète même si on tous que j'fais genre parce que j'lis un diagonale :doge: BISOU VALIDAY TOUT CA VA TE RECENSER

    Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.Pour recenser ton avatar, c'est par ici. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à cet endroit. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier et d'où vient ton personnage' ♥️ !
    Oh et, si tu possèdes un DC/TC, viens le recenser par ici et pour finir (oui c'est long) pour ton pouvoir (si tu en as un) ~ !
    Séparateur





    Élohim le PNJ
    Guillemet ouvrantTHE CROWN OF INSOMNIA — THE TELLING ONEGuillemet fermant
    Citation : La conscience de la menace n'empêche pas la frénésie de la vie, au contraire elle en constitue le carburant.
    Emploi : Fantôme à plein temps.
    DC : /
    Crédits : BAD MEDICINE -INFECTIOUS TEACHERS-
    Contenu sponsorisé
    Guillemet ouvrantGuillemet fermant
    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers:  
    copyright & crédits
    © Copyright : Le thème graphique et codé d'Insomnia appartient à ses créateurs. Le code des sujets et messages a été fait par Cheshire d'Epicode. Un énorme et tout spécial merci à Atols pour avoir réglé de nombreux codes, et sans qui cette mise à jour aurait été un échec. Le code des MPS est celui d'Awful. La liste des membres a été faite par Linus. Le reste du code et du graphisme appatient au staff tout entier d'Insomnia, merci de ne pas y toucher (ou demandez-nous avant, des fois on mord pas, et parfois on arrache pas de jambes). Insomnia est le fruit d'heures et d'heures de travail, nous demandons donc un minimum de respect envers notre travail. Nous tenons également à remercier les membres qui aident lors des mises à jour. Pour voir le restant des crédits, c'est par ici ~
    marques pages récents
    les chapitres ouverts
    LIEUTENANT KIJÉ pousse toutes les portes de la ville pour en apprendre plus sur le monde qui l'entoure. Ouvrirez-vous la porte ?
    PANDORE est perdu dans les rues d'Insomnia qu'il découvre. Quelqu'un sera assez gentil pour lui servir de guide ?
    YÛICHI MINAMI est un acteur en manque de contact qui ne soit pas fictif. Qui saura ranimer la flamme de son humanité ?
    © COPYRIGHT : Tous droits réservés.