INSOMNIA
« J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse. »

Insomnia :

 :: PREMIER CHAPITRE DU LIVRE :: THE INTRODUCTION • PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES
Fight is all i've got now ― Croc-blanc



 
Derniers sujets
» Institut Espoir [FOOTER]
Hier à 18:07 par John H. Watson

» Soyons amis ~ ♥ ?
Mar 11 Déc - 20:38 par Invité

» Survival Instinct [FOOTER]
Mar 11 Déc - 19:48 par Élohim

» Demande de RP, tout simplement [OUVERT]
Mar 11 Déc - 10:47 par Sherlock Holmes

» Pub RPG Design [FOOTER]
Sam 8 Déc - 20:40 par Élohim

» Bottin des pouvoirs
Sam 8 Déc - 18:32 par Gavroche

» Bottin des auteurs et oeuvres prises
Sam 8 Déc - 18:32 par Gavroche

» BOTTIN DES MÉTIERS
Sam 8 Déc - 18:30 par Gavroche

» BOTTIN DES AVATARS
Sam 8 Déc - 18:29 par Gavroche

» Miniatures [FOOTER]
Sam 8 Déc - 15:45 par John H. Watson


Fight is all i've got now ― Croc-blanc


Croc-blanc
Omega

1923
Quelques mois
Combat de rue (illégal ou non)
Pauvre
The Wolf de Z-Pico

Plus de la vingtaine. Je procrastine beaucoup. Je mets longtemps à répondre. Je suis chiant. En bref, un vrai cadeau. Acclamez-moi.

Histoire
Avant Insomnia
Croc-blanc était un chien-loup né à l'état sauvage, devant se débrouiller pour sa propre survie. Pendant les premières semaines de son existence, il n'était préoccupé que par une seule chose : manger ou être mangé. Tel était l'état d'esprit dans lequel il survivait, auprès de sa meute et de sa famille. Les mois étaient difficiles pour le jeune louvard, lui qui n'étaient qu'à moitié loup. Il n'avait pas cette aisance avec la survie. Moins doué à la chasse que ses congénères, il m'y plus de temps à devenir un véritable chasseur. Il était moins agile, plus lourd et surtout, plus affectueux envers les hommes que ses congénères. Les indiens qui vivaient non loin et qui aurait dû l'inquiéter n'ont fait qu'attiser sa curiosité. Alors, un soir, alors qu'il s'était approché pour observer leur comportement, il se fit remarquer par plusieurs d'entre eux et capturer.

Enfermé dans une cage, il resta ainsi pendant deux nuits. Seul l'un d'entre eux, un jeune Indien du nom de Castor-Gris, venait le nourrir et lui donner à boire régulièrement. Il finit par se laisser approcher malgré sa méfiance et fut libéré de sa cage pour être mis au bout d'une chaîne. Puis avec le temps passant, cette chaîne disparue. Alors baptisé Croc-blanc, il avait fait de cet Indien si bon et gentil avec lui, son maître. Préférant sa compagnie à la vie sauvage, il resta près de lui et ce peuple.

Pourtant, tout n'était pas rose avec les Indiens. Les chiens qui occupaient déjà les lieux n'étaient pas très amicaux avec Croc-blanc et rapidement, il fut mis à l'écart, les détestant plus qu'autre chose. Il se plaisait même à créer cette espèce de tension, de dominance entre eux. Il voulait prouver qu'il était capable de les surpasser et méritait sa place tout autant qu'eux dans cette nouvelle "meute". Les gênes de loup prédominaient en lui plus que dans ses congénères canins. Il était plus agressif, plus dominant, plus possessif envers la nourriture. Castor-Gris avait parfois du mal à le canaliser et il était souvent enfermé seul quand il n'était pas sous sa surveillance, de peur qu'il n'attaque ses congénères. Ainsi, au bout d'une chaîne, il était donc facile pour les chiens détachés du camp de venir l'agresser et le taquiner nerveusement lorsque les hommes étaient couchés.

Montrer sa puissance n'est pas sans conséquences... Rapidement, il commença à effrayer et subir les méchancetés des hommes blancs. Sans qu'il ne comprenne pourquoi, déboussolé, on commença à l'utiliser comme un animal de combat. On lui montra comment mordre, comment attaquer, comment se protéger en cas d'attaque. On le provoquait, le poussait, le blessait et le fouettait. Rapidement, il devient agressif pour se défendre et on utilisa son agressivité sur les autres chiens de combat. Il fut échangé comme un vulgaire objet à un certain Beauty Smith, un homme vulgaire et mauvais qui passait son temps à penser à l'argent plus qu'au bien être de son nouveau gagne pain. Croc-blanc, malgré la haine naissante pour les hommes, la peur le paniquait encore quelques fois et il essayait de retourner auprès de son ancien maître, Castor-Gris. Malheureusement pour lui, malgré ses tentatives, celui-ci ne le reprit jamais avec lui sans qu'il n'en sache la raison. Il connut alors la trahison des siens et cette douleur lui restera.

La vie continuait pour Croc-blanc, plus sombre et meurtrière que jamais, gagnant chaque combat qu'il menait avec une force et une rage mêlées en lui. Cette haine qui avait commencé quelques années plus tôt, se transformait et grandissait au fil des jours. Il connut des hommes mauvais et froids, durs comme de la pierre à l'intérieur d'eux, sans aucun geste affectueux envers lui. Sous-alimenté pour lui permettre de mieux combattre, battu à répétition, il avait appris à ne plus bouger sous les coups et les regards. Jusqu'au jour où il trouva un adversaire plus fort et hargneux qu'il ne l'était, un bulldog du nom de Cherokee. Il frôla la mort de jour-là, mais fut stoppé dans son combat par deux hommes. L'un se nommait Weedon Scoot, un ingénieur des mines, et son ami se nommait Matt. Ce jour-là, baignant dans son propre sang, Croc-blanc n'avait pas la force de répliquer lorsqu'on le prit en charge. Il s'évanouit rapidement sous la douleur interne et externe qui étaient présentes. Lorsqu'il se réveilla, ce fut un foyer chaud et doux qu'il trouva. Il avait ses propres affaires, ses propres gamelles d'eau et de nourriture et un coin où dormir. Encore endormi, il remarqua les bandages qu'il avait sur lui. Méfiant, une nouvelle fois, il montrait les crocs envers Weedon qui venait pourtant le soigner tout les jours avec Matt. La gentillesse de l'homme lui apprit ce qu'étaient réellement l'amitié et l'amour d'un maître envers son animal.

Il fallut quelques années à Croc-blanc avant de faire pleinement confiance à ces deux individus, mais une fois que celle-ci était installée, elle resta jusqu'à sa mort. Puis, il fallait qu'il se l'avoue : il y avait Callie. Cette gentille chienne qui le suivait souvent et l'avait aidé pendant son rétablissement. Elle l'aidait grandement à se sentir chez lui. Il finit même par la considérer comme sa compagne. Croc-blanc continua cette vie paisible et tranquille dans un foyer reposant, une fin heureuse qu'il avait attendue depuis sa naissance et bien entourée. Cela lui donna une note positive, mais pas naïve, sur la bonté des hommes.

Depuis Insomnia
Pensant son calvaire terminé et pouvoir jouir d'une mort certaine, Croc-blanc fut surprit de se retrouver dans la peau d'un homme. De part sa proximité avec ces derniers, il comprit rapidement comment se conduire ― notamment ne plus marcher à quatre pattes ― et adopta une attitude presque humaine au bout de quelques semaines. Malheureusement pour lui, celui qui le prit en charge et sous son aile était un homme tout aussi néfaste que l'était Beauty Smith. Il reconnut rapidement l’impulsivité que pouvait avoir parfois Croc-blanc et décida de l'utiliser à ses propres fins personnelles. Afin de s'enrichir, cet homme proposa un marché à Croc-blanc en échange d'un logement, d'être nourris et de vivre simplement dans cette ville. Après plusieurs refus, finissant par en avoir marre d'être harcelé moralement, en plus de n'avoir aucun toit et aucun travail, Croc-blanc finit par accepter la proposition. Il commença de nouveau à se battre. Ayant déjà connu ce milieu une bonne partie de sa vie, il reprit ses mauvaises habitudes agressives et sur la défensive à longueur de temps. Un logement précaire lui fut donné, comme l'accord le certifiait. L'homme, le "patron" de Croc-blanc lui rappelant son néfaste passé, il se rappela au mauvais souvenir que pouvait être les hommes. Plus les jours passaient, plus il avait du mal à regarder son visage dans la glace. Son corps l'insupportait. Il ne voulait pas faire parti de cette race. Il commença alors un rejet total de son reflet dans le miroir, allant même jusqu'à porter un masque au quotidien. Il n'était pas de ceux qui se faisaient du mal volontairement, puis une part de lui conservait l'espoir d'un jour sortir de cette situation et de rencontrer des hommes bons, comme autrefois.

Alors que son patron prenait partie dans la guerre qui avait lieu dehors, lui, ne voulait pas en prendre. Il avait déjà assez de problèmes à régler comme cela pour s'en rajouter sur le dos, mais ce n'était forcément qu'une question de temps avant qu'on ne lui impose des choix de vie...

Il ne souhaite prendre aucun partie pour le moment dans cette guerre qui, selon lui, ne le concerne pas, voilà pourquoi il est donc Omega.
Caractère
Qualités
  • • Combatif
  • • Fidèle
  • • Indépendant
  • • Proche des hommes bons
  • • Courageux
  • • Fort
  • Défauts
  • • Grognon
  • • Impulsif
  • • Solitaire
  • • Territorial
  • • Mord facilement
  • • Dominant
  • Croc-blanc a gardé une partie de son pelage dans la couleur de ses cheveux, d'un noir d'ébène. Il a gardé également ses yeux qui sont jaunes orangés, lui donnant ce look de loup mal lécha au quotidien... Du moins, lorsqu'il enlève son masque. Il est très rare de le voir sans, à moins d'assister à l'un de ses combats. Cela reste, avec son sommeil, la seule occasion où il l'ôte. Croc est assez grand, mesurant un mètre quatre-vingt-cinq et pesant quatre-vingts kilos de muscles. La graisse n'est pas très présente dans son corps, faisant beaucoup de sport et ne vivant que pour ces entraînements et ses combats. Il est donc naturellement bien dessiné, il n'y a pas de secret. Rarement pudique, il se balade le torse nu lorsqu'il le peut. Il sort également rarement de son « chez lui », les seules raisons de ses sorties sont le combat et les soirées dans les bars.

    Son passé a fait de lui un homme borné, combattif et qui souhaite gagner à tout prix. Il apprécie la compétition et fera tout pour en sortir vainqueur, peu importe le challenge qu'on lui propose. Cependant, il ne sait pas s'arrêter et son impulsivité lui cause souvent beaucoup de problèmes. Il n'est pas rare qu'il est finit gravement blessé ou inconscient pendant l'un de ses combats, mais ce n'est pas ce qui l'arrête et l'empêche de continuer. Croc possède peu d'amis, mais il leur est fidèle et n'hésite pas à prendre leur défense, d'autant plus s'ils sont plus faibles que lui ; il évitera cependant trop souvent leur compagnie, préférant la solitude et ses soirées posées dans les bars ou dans son canapé improvisé.

    Sa bonne expérience avec des hommes bons lui rappellent qu'ils ne sont pas tous des bêtes folles et lui permet de ne pas être totalement froid et distant aux nouvelles rencontres. C'est ainsi qu'il a d'ailleurs pu se faire ses quelques amis. Cela ne l'empêche pas de ronchonner pour un rien. Il est assez secret sur ses activités et sur sa vie personnelle en général.

    Quelques anecdotes : Il n'a connu que des histoires d'un soir depuis son arrivée à Insomnia ― Il apprécie guère les chiens, préférant montrer sa dominance envers eux ― Il porte un style vestimentaire type d'un sportif la plupart du temps, jogging et débardeur noir all time ― Il ne coiffe jamais ses cheveux ― Sa couleur préféré est le rouge ― Il fait du sport tout les matins ― Lorsqu'il ne combat depuis un moment, il en ressent le manque ― Il tient bien l'alcool, sauf à base de menthe.  


    avatar
    Guillemet ouvrantCréationGuillemet fermant
    Citation : Fight is all i've got now
    Emploi : Combat de rue
    DC : Aucun
    Crédits : Jawn ou rien du tout, ça m'va
    Invité
    Salut toiiii ♥️
    avatar
    Guillemet ouvrantInvitéGuillemet fermant
    Welcooooooooome o/ ! Oh une fiche déjà complète, trop bien :whut:
    Bienvenue sur nos terres Croc-Blanc, super perso que tu prends là ça va rendre Cerbère heureux ça :huhu:

    Si tu as des questions n'hésites pas :kiss:
    Séparateur


    avatar
    Guillemet ouvrantCan break all your bones while naming themGuillemet fermant
    Citation : So silent and furtive were his movements, like those of a trained bloodhound picking out a scent, that I could not but think what a terrible criminal he would have made had he turned his energy and sagacity against the law instead of exerting them in its defence.
    Emploi : Médecin.
    DC : Barbe Bleue ♚ Le Petit Prince ♚ Émile Zola
    Crédits : Akari Dezart - Karneval.
    Bonsoir Bonsoir.
    Alooors... j'ai plusieurs point qui me chagrine dans ton histoire, déjà j'aimerais que détails beaucoup plus sa vie, ce n'est pas un résumé que nous demandons mais bel et bien l'histoire de ton point de vue, ce qu'il a fait, ressentit, ce que toi tu as ressentit / pensé sur cette histoire à la fois tragique mais possédant une fin heureuse...là j'ai juste l'impression de lire un résumé wikipédia
    Cette fin justement, même si je peux comprendre une certaine méfiance, c'est avant tout un loup qui a fini sa vie de façon épanoui auprès des Hommes, pourquoi est-ce qu'il les détesterait ? Tout comme les combats de rue et le fait qu'il soit "en manque de combat" ça n'a aucun sens. Il a connu la violence et le dépérissement de ce genre de lieu quand il était loup, il a souffert, beaucoup, d'être simplement un outil pour jouer et parier de l'argent, je doute vraiment qu'il replonge aussi allègrement dans la vie de violence et de sang, le tout sans se poser de question ou avoir de soucis avec ça.
    Pareillement, s'il déteste tant les humains que ça (bien qu'à mon sens ça n'est pas de logique) pourquoi et comment s'est-il adapté si vite à se conduire comme eux ? Sans se poser de question, sans rejeté complètement le corps HUMAIN qu'il a obtenu. Je veux dire... Si tu as souffert tant de temps à cause des humains (malgré encore une fois le fait qu'il est fini par retrouver confiance dans l'Homme après sa dernière adoption) tu n'acceptes pas si facilement ce corps et cette mentalité humaine.
    Enfin... tu es un combattant mais la guerre qui fait rage et déchire régulièrement toute la ville, ça te concerne pas ? C'est...enfin c'est ton personnage tu peux faire ce que tu veux mais tout de même essaie de réfléchir à ce que cela implique pour Croc-Blanc.
    Voilà une fois tout ceci modifié je serais ravi de te valider ^^ :chanwar:
    Séparateur







    avatar
    Guillemet ouvrantThe cursed oneGuillemet fermant
    Citation : Dieu a créé le chat pour permettre à l'homme de caresser une panthère
    Emploi : SDF
    DC : Mozart/Devil/Doyle
    Crédits : Kenma - Haikyuu
    J'ai modifié ma fiche et rajouté des informations. Je te les ai mises à la suite pour t'éviter de fouiller.

    Avant Insomnia.
    "Les mois étaient difficiles pour le jeune louvard, lui qui n'étaient qu'à moitié loup. Il n'avait pas cette aisance avec la survie. Moins doué à la chasse que ses congénères, il m'y plus de temps à devenir un véritable chasseur. Il était moins agile, plus lourd et surtout, plus affectueux envers les hommes que ses congénères. Les indiens qui vivaient non loin et qui aurait dû l'inquiéter n'ont fait qu'attiser sa curiosité. Alors, un soir, alors qu'il s'était approché pour observer leur comportement, il se fit remarquer par plusieurs d'entre eux et capturer.

    Enfermé dans une cage, il resta ainsi pendant deux nuits. Seul l'un d'entre eux, un jeune Indien du nom de Castor-Gris, venait le nourrir et lui donner à boire régulièrement. Il finit par se laisser approcher malgré sa méfiance et fut libéré de sa cage pour être mis au bout d'une chaîne. Puis avec le temps passant, cette chaîne disparue. Alors baptisé Croc-blanc, il avait fait de cet Indien si bon et gentil avec lui, son maître. Préférant sa compagnie à la vie sauvage, il resta près de lui et ce peuple."

    "Les gênes de loup prédominaient en lui plus que dans ses congénères canins. Il était plus agressif, plus dominant, plus possessif envers la nourriture. Castor-Gris avait parfois du mal à le canaliser et il était souvent enfermé seul quand il n'était pas sous sa surveillance, de peur qu'il n'attaque ses congénères. Ainsi, au bout d'une chaîne, il était donc facile pour les chiens détachés du camp de venir l'agresser et le taquiner nerveusement lorsque les hommes étaient couchés."

    "Sans qu'il ne comprenne pourquoi, déboussolé, on commença à l'utiliser comme un animal de combat. On lui montra comment mordre, comment attaquer, comment se protéger en cas d'attaque. On le provoquait, le poussait, le blessait et le fouettait. Rapidement, il devient agressif pour se défendre et on utilisa son agressivité sur les autres chiens de combat. Il fut échangé comme un vulgaire objet à un certain Beauty Smith, un homme vulgaire et mauvais qui passait son temps à penser à l'argent plus qu'au bien être de son nouveau gagne pain. Croc-blanc, malgré la haine naissante pour les hommes, la peur le paniquait encore quelques fois et il essayait de retourner auprès de son ancien maître, Castor-Gris. Malheureusement pour lui, malgré ses tentatives, celui-ci ne le reprit jamais avec lui sans qu'il n'en sache la raison."

    "Cette haine qui avait commencé quelques années plus tôt, se transformait et grandissait au fil des jours. Il connut des hommes mauvais et froids, durs comme de la pierre à l'intérieur d'eux, sans aucun geste affectueux envers lui. Sous-alimenté pour lui permettre de mieux combattre, battu à répétition, il avait appris à ne plus bouger sous les coups et les regards."

    "L'un se nommait Weedon Scoot, un ingénieur des mines, et son ami se nommait Matt. Ce jour-là, baignant dans son propre sang, Croc-blanc n'avait pas la force de répliquer lorsqu'on le prit en charge. Il s'évanouit rapidement sous la douleur interne et externe qui étaient présentes. Lorsqu'il se réveilla, ce fut un foyer chaud et doux qu'il trouva. Il avait ses propres affaires, ses propres gamelles d'eau et de nourriture et un coin où dormir. Encore endormi, il remarqua les bandages qu'il avait sur lui. Méfiant, une nouvelle fois, il montrait les crocs envers Weedon qui venait pourtant le soigner tout les jours avec Matt. La gentillesse de l'homme lui apprit ce qu'était réellement l'amitié et l'amour d'un maître envers son animal.

    Il fallut quelques années à Croc-blanc avant de faire pleinement confiance à ces deux individus, mais une fois que celle-ci était installée, elle resta jusqu'à sa mort. Puis, il fallait qu'il se l'avoue : il y avait Callie. Cette gentille chienne qui le suivait souvent et l'avait aidé pendant son rétablissement. Elle l'aidait grandement à se sentir chez lui. Il finit même par la considérer comme sa compagne. Croc-blanc continua cette vie paisible et tranquille dans un foyer reposant, une fin heureuse qu'il avait attendue depuis sa naissance et bien entourée. Cela lui donna une note positive, mais pas naïve, sur la bonté des hommes."


    Après Insomnia
    "Malheureusement pour lui, celui qui le prit en charge et sous son aile était un homme tout aussi néfaste que l'était Beauty Smith. Il reconnut rapidement l’impulsivité que pouvait avoir parfois Croc-blanc et décida de l'utiliser à ses propres fins personnelles. Afin de s'enrichir, cet homme proposa un marché à Croc-blanc en échange d'un logement, d'être nourris et de vivre simplement dans cette ville. Après plusieurs refus, finissant par en avoir marre d'être harcelé moralement, en plus de n'avoir aucun toit et aucun travail, Croc-blanc finit par accepter la proposition. Il commença de nouveau à se battre. Ayant déjà connu ce milieu une bonne partie de sa vie, il reprit ses mauvaises habitudes agressives et sur la défensive à longueur de temps. Un logement précaire lui fut donné, comme l'accord le certifiait. L'homme, le "patron" de Croc-blanc lui rappelant son néfaste passé, il se rappela au mauvais souvenir que pouvait être les hommes. Plus les jours passaient, plus il avait du mal à regarder son visage dans la glace. Son corps l'insupportait. Il ne voulait pas faire parti de cette race. Il commença alors un rejet total de son reflet dans le miroir, allant même jusqu'à porter un masque au quotidien. Il n'était pas de ceux qui se faisaient du mal volontairement, puis une part de lui conservait l'espoir d'un jour sortir de cette situation et de rencontrer des hommes bons, comme autrefois.

    Alors que son patron prenait partie dans la guerre qui avait lieu dehors, lui, ne voulait pas en prendre. Il avait déjà assez de problèmes à régler comme cela pour s'en rajouter sur le dos, mais ce n'était forcément qu'une question de temps avant qu'on ne lui impose des choix de vie..."


    Si jamais d'autres modifications à faire, n'hésite pas.
    avatar
    Guillemet ouvrantCréationGuillemet fermant
    Citation : Fight is all i've got now
    Emploi : Combat de rue
    DC : Aucun
    Crédits : Jawn ou rien du tout, ça m'va
    Invité
    Bienvenue jolie loup. :cate:

    Bon courage pour ta fiche et au plaisir te croiser en rp. :zen7:
    avatar
    Guillemet ouvrantInvitéGuillemet fermant
    Bienvenue par ici, bon courage pour la validation de ta fiche. ♥️
    Séparateur



    avatar
    Guillemet ouvrantGuide du bas de la falaiseGuillemet fermant
    Citation : Mediocrity knows nothing higher than itself; but talent instantly recognizes genius.
    Emploi : Détective privé
    DC : Gavroche
    Crédits : Soldier 76 || Overwatch

    bravo tu es validé !

    Pauvre loulou... même si je n'aime pas les chiens je suis d'avis de dire qu'il n'a pas eut de chance éè on aurait presque envie de lui faire des câlins s'il n'était aussi désagréable èwé enfin j'imagine que se battre tout le temps ça fini par rendre un peu parano, j'espère qu'il arrivera à trouver quelqu'un pour l'apaiser et lui montrer que tous les humains ne sont pas méchant ! Bienvenue parmi nous et amuse toi bien sur Insomnia !

    Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.Pour recenser ton avatar, c'est par ici. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à cet endroit. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier ! Et pour finir, venez recenser d'où vient ton personnage' ♥️ !
    Séparateur







    avatar
    Guillemet ouvrantThe cursed oneGuillemet fermant
    Citation : Dieu a créé le chat pour permettre à l'homme de caresser une panthère
    Emploi : SDF
    DC : Mozart/Devil/Doyle
    Crédits : Kenma - Haikyuu
    Contenu sponsorisé
    Guillemet ouvrantGuillemet fermant
    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers:  
    copyright & crédits
    © Copyright : Le thème graphique et codé d'Insomnia appartient à ses créateurs. Le code des sujets et messages a été fait par Cheshire d'Epicode. Un énorme et tout spécial merci à Atols pour avoir réglé de nombreux codes, et sans qui cette mise à jour aurait été un échec. Le code des MPS est celui d'Awful. La liste des membres a été faite par Linus. Le reste du code et du graphisme appatient au staff tout entier d'Insomnia, merci de ne pas y toucher (ou demandez-nous avant, des fois on mord pas, et parfois on arrache pas de jambes). Insomnia est le fruit d'heures et d'heures de travail, nous demandons donc un minimum de respect envers notre travail. Nous tenons également à remercier les membres qui aident lors des mises à jour. Pour voir le restant des crédits, c'est par ici ~
    marques pages récents
    les chapitres ouverts
    CLAUDE FROLLO découvre la ville en arrivant, et ça n'est pas rose. Qui saura le guider dans ce nouveau monde ?
    YÛICHI est riche, beau et célèbre. Qu'attendez-vous pour aller à sa rencontre ? Il n'attend que vous !
    LE KRAKEN est un jeune poulpe fraîchement débarqué sur les étalages en recherche de compagnon ~
    © COPYRIGHT : Tous droits réservés.