« Il est des choses qu'il vaut mieux entreprendre que refuser, quand bien même la fin risque d'être sombre. »
J. R. R. Tolkien
Insomnia
Offense and Hatred.
RSS
RSS

Jeu 12 Juil - 23:07
avatar
Indépendants
Indépendants

Hati
Oméga

XIIIème siècle
Depuis quelques jours
Métier
Pauvre
Court Vite
Sakata Gintoki-Gintama

 Vous IRL.

Histoire
▶️ Mon nom est Hati, et je suis le fils de Fenrir, tueur d'Odin, et de la géante de la forêt de pierre, Iarnvidia.

Pendant plusieurs siècles, ou peut-être plus encore, mon frère et moi chassions le soleil et la lune sans halte ni fin. Nous n'avons pas eu la liberté de choisir notre destin. Notre rôle était décidé, et cela en était ainsi. J'ignore s'il faut accorder du crédit aux prophéties, ou si tout n'est que hasard. Comment en étions-nous arrivés là ?

Aux origines de cette histoire, je suis né. Je n'ai que des bribes d'images floues de l'apparence de ma mère, aussi profondément que je puisse chercher dans mes souvenirs troubles et imprégnés du temps qui passe. Cependant, je me souviendrai toujours de ce seul souvenir intact de mon père qui nous a été arraché par les Ases lorsque nous étions jeunes et frêles. Je ne sais plus si je l'appréciais. Je suppose que si ce souvenir est resté profondément ancré en moi, c'est que je devais vouer une forte affection pour lui. Ce jour était si terrible, et si terrifiant à la fois. Pourtant, et malgré tout, lorsque nous étions plus âgés, ce fut bien dans le domaine des Ases que nous errions.

Ces êtres qui se considéraient supérieurs -peut-être l'étaient-ils vraiment, mais ils ne me l'ont jamais prouvés d'eux-mêmes-, nous ont amenés, mon frère et moi, à courir désespérément à la poursuite de Sol et Mani, respectivement déesse du soleil et dieu de la lune. Tout cela n'avait comme but que de rétablir le jour et la nuit pour les hommes. Ces créatures, je ne les connaissais pas. Mais c'est bien ce que Loki, mon propre grand-père qui fut à l'origine de cette demande, nous avait expliqué. En effet, les caprices de Sol et Mani ne leurs permettaient pas de respecter les cycles imposés par les Ases. Odin, furieux, avait beau les menacer de sa lance, cela ne fonctionnait pas. Alors Loki vint nous demander ce service. Pourquoi avais-je accepté, si je n'avais aucune considération, ni pour les dieux, ni pour les hommes ? Probablement parce que la récompense offerte à cela était de dévorer Sol et Mani si nous parvenions à les rattraper. La simple pensée de pouvoir dévorer tout entier un dieu me ravissait au plus haut point. Peu importe qui ils étaient, peu importe leur rôle. Ils étaient tous empreints du même égoïsme, cet égoïsme qui m'avait privé de mon père.

Malgré la contrainte de cet objectif, j'ai pu voyager de part et d'autre. J'ai parcouru le globe terrestre un nombre infini de fois, apprenant à connaître par cœur les peuples et les paysages. J'ai vu l'humanité évoluer à travers les âges, j'ai observé les guerres et les querelles, j'ai assisté aux quelques instants de paix. J'ai vu des religions, des croyances, des peuples et leurs édifices naître, évoluer, et parfois disparaître. Sous ma course effrénée, l'histoire n'a eu de cesse de s'écrire et se réécrire. Et, alors que je régissais l'astre lunaire guidé par Mai au gré de ma propre cadence, développante les croyances les plus ineptes de l'Homme, je nourrissais cette haine et cette jalousie envers la liberté humaine, et une rage aveuglante envers les dieux des astres qui étaient, bien malgré eux, la cause de notre souffrance et de nos chaînes.

Et plus les siècles passaient, plus cette haine grandissante me tenait en vie pour le chapitre ultime. Le dernier acte avant la tombée du rideau. Le Ragnarok. Y étais-je préparé ? Pas vraiment. Pourtant, je savais que si je souhaitais la liberté que je désirais tant, je devais accomplir, ce jour là plus que jamais, l'objectif de toute mon existence. Et sous ma course, je voyais la fin du monde défiler. Les dieux, les géants, les guerriers d'Hel. Jormungandr lui-même, accompagné de Fenrir. Fenrir. Voilà qu'il était libéré de ses liens, pour affronter sa destinée. Je perçus sa gueule béante engloutir Odin, et je sentis en moi une fierté jouissive devant ce spectacle. Mais aussitôt, le voilà la gueule tranchée.

Je ne pouvais pas en subir plus. Ma furie devenait incontrôlable. Et je n'eus même pas conscience de saisir Mani lui-même entre mes crocs, et de l'achever; encore; encore et encore; tant il m'était possible de l'achever. Et alors que je le dévorais tout entier, aspergeant le royaume d'Asgard de son sang brûlant, j’assistais au spectacle le plus terrifiant qu'il m'était donné de voir : la Terre se disloquait sur elle-même, l'équilibre était rompu. Les morts s'amassaient, et mes entrailles brûlaient. Je n'étais pas voué à me battre, et pourtant, je comprenais que là seraient les derniers instants de mon existence. Qui l'avait décidé ? Je ne sais pas. Il en était ainsi. Car le Grand Incendie qui consuma le monde réduit en pièces, brûlant les cadavres dont la Terre était couverte, le Grand Incendie qui acheva le Ragnarok, m'emporta en son cœur, et je ne pouvais que sentir mon être tout entier se consumer d'une douleur qui échappait à ma conscience.

Là était ma fin. Et voilà que je n'avais même pas pu goûter à la liberté qui m'était si chère, dont j'avais tant rêvé. Il ne resta de ma mort que le goût amer de ma propre Haine.
Soudain, je me réveillais de manière chaotique sous une pluie glacée et un sol boueux. J'ignorais comment je m'étais retrouvé là, dans une telle position. Je sentais une sorte de tissu me coller horriblement sur la peau, comme si celle-ci était nue. Je suffoquais, comme si je respirais pour la première fois. Toutes ces sensations soudaines étaient horriblement désagréable, d'autant que j'étais sûr d'être mort. Je me souvenais parfaitement de la douleur ressentie dans les flammes du Ragnarok. Pourtant, me voilà ici, frigorifié et grelottant. Toutes les sensations étaient différentes. J'étais incapable de me déplacer comme à mon habitude, comme si mes muscles ne répondaient plus de la même façon. Mes membres semblaient engourdies, et à moitié aveuglé par la pluie et la boue, je ne pouvais pas encore tout à fait constater l'horreur de la chose. Je rampais jusqu'à distinguer, tant bien que mal, une sorte de bâtisse. Je découvris plus tard qu'il s'agissait d'une chapelle. Gémissant, j'avais sans doute attiré l'attention de quelqu'un, car rapidement, j'entendis des pas, puis une voix, se diriger vers moi. Bientôt, une main chaude se posa sur mon épaule et mon torse, probablement pour m'aider à me lever et me guider. Je n'étais pas effrayé : j'étais déjà mort, après tout. Mais cette personne qui m'aidait m’intriguait. Était-ce un Dieu ? Un humain ? Je tentais d'humer son odeur; mais rien ne me parvint. La pluie atténuait peut-être mon odorat. Mes jambes étaient douloureuses, mais je tentais de le suivre, agrippant à lui comme je le pouvais. Mon corps semblait si petit, si léger, que j'en étais mal à l'aise et presque inquiet. Peut-être avais-je perdu une partie de mes membres dans le Ragnarok, et avais-je survécu ? Non. Les sensations étaient bien trop différentes.

Un bruit striant me perça l'oreille. Je percevais les éclairs qui fendaient le ciel, le tonnerre qui grondait. Cela n'était pas sans me rappeler certains souvenirs. La personne qui me guidait, un homme très certainement, me guida jusqu'à une chambre, où il me laissa seul quelques instants pour aller chercher de quoi me nettoyer le visage et me réchauffer. Lorsqu'il m'appliqua un chiffon imbibé d'eau chaude sur le visage, je pus percevoir son visage. Celui-ci n'avait rien d'un dieu ou viking. L'architecture elle-même était très différente du monde des hommes ou de celle d'Asgard. La chambre était sobre, minimaliste, les murs étaient de pierre. L'homme m'adressa des mots que je semblais, malgré moi, comprendre, comme si je les avais connu toute ma vie. Je regardais mes mains, puis il me guida vers un miroir pour m'expliquer ce qu'il s'était produit. J'avais une forme humaine. Une dégoutante forme humaine, avec un corps imberbe et des poils blanc sur le crâne. La personne qui m'avait apporté son aide alluma une bougie, puis m'apporta une tasse remplie d'un liquide noir et odorant. Je l'humais longuement, mais son odeur ne me repoussa pas. Pourtant, cela n'avait ni l'odeur de l'eau, ni celle de la viande. Je lapais quelques gorgées, sous le sourire gêné de l'homme.

Ce soir-là, et le lendemain aussi, il m'expliqua longuement ce qu'il m'était arrivé. Il me raconta ce qu'il savait d'Insomnia, son histoire et ses événements. Il me détailla le conflit qui régnait actuellement sur ces terres. Je n'étais pas inquiet de cela, et, lassé de n'être qu'un ustensile pour les dieux durant toute ma vie, je décidais, cette fois, de ne prendre aucun parti. Il était, par ailleurs, d'autant plus idiot que je m'implique dans quelque chose qui ne me concernait pas, pour des êtres que je ne connaissais pas.

Une fois que l'homme eut fini de m'offrir tous les détails qu'il estimait important, il m'enseigna patiemment quelques bases pour apprendre à communiquer et à me déplacer. J'apprenais très vite, et au bout de trois jours, je le remerciais pour son aide précieuse et me guidais vers les rues d'Insomnia. A présent, voilà qu'il me fallait recréer une vie.
Caractère
Qualités
  • •Affectueux
  • •Intelligent
  • •Hônnete
  • •Franc
  • •Protecteur
  • •Fidèle
  • Défauts
  • •Glouton
  • •Trop direct
  • •Tendance manipulatrice
  • •Trop collant
  • ▶️Mon corps n'était pas habituel. Ma taille était bien inférieure à ce qu'elle était avant mon sommeil prolongé, et je constatais que mes mains, mes bras, et l'ensemble de mes membres étaient similaires à la morphologie humaine. Pourquoi, à cet instant, je pensais alors à mon frère ? Je ne le voyais pas à mes côtés. Pourrait-il me reconnaître, s'il me voyait ? J'ignorais même s'il s'agissait d'un rêve. Une illusion. Il y avait ce chaos qui avait précédé la noirceur. Avais-je simplement sombré dans la folie ? Peut-être s'agissait-il d'une punition des dieux, pour avoir englouti leur lune. Mais en ce cas, mon frère aurait subi le même châtiment. Il avait accompagné sa course aux côtés de la mienne, toute sa vie durant. Et le savoir prisonnier des mêmes chaines que moi m'avait bien trop longtemps réconforté dans ma peine. Pourtant, le voici disparu alors que je vivais une bien étrange situation.

    Tentant de gesticuler pour me mouvoir avec la plus grande difficulté du monde, je parvins à me retrouver devant une vitre réfléchissante. L'image qui me parvint fut des plus étonnantes. L'être face à moi était assez jeune, en terme d'âge humain, dépourvu de toute pilosité, ce que j'avais déjà pu constater à la sensibilité de ma peau sous la brise matinale. Je n'avais, sur le sommet du crâne, qu'une chevelure du même blanc que la lune à son paroxysme. Elle était garnie, à peu près de la même longueur que mon pelage d'antan. Quant au corps et aux membres, ils semblaient, je crois, plutôt athlétiques. Était-ce le résultat de tous mes siècles de course sans halte ? Après tout, je n'avais aucune conscience des capacités physiques de ce nouveau corps. Que pouvait éprouver une anatomie humaine ? Je ne m'étais jamais penché sur cette question.
    Quelques minutes passent, où j'étudie ce qui me semble être fortement la réalité, et tente de décrypter la signification de ce qui est en train de se produire, lorsque plusieurs bruits sourds viennent déranger ma méditation.

    Il me fallut quelques instants pour comprendre qu'il s'agissait de mon estomac, vide et gargouillant, qui exprimait très probablement une sensation de faim dont j'avais oublié l'existence depuis bien longtemps. Pourtant, la faim ne fut pas ma préoccupation principale. Je la comblerai plus tard lorsque j'en aurai l'occasion. Pour l'heure, seul m'importait mon frère. Qu'était-il advenu de lui ?


    Jeu 12 Juil - 23:11
    avatar
    The Guardian
    The Guardian
    Welcome toi aussi 8D Que de charmante créature qui arrive :huhu:


    PrésentationRelationsRépertoireTimeline

    STAMPS:
     

    BANNIÈRES:
     
    Jeu 12 Juil - 23:13
    avatar
    Emploi : Responsable de l'environnement
    Dieu sauvage
    Dieu sauvage
    :hey:
    BIENVENUE ICI DEUXIÈME BÉBÉ FENFEN !
    Écris bien j'ai hâte de tout lire :3

    :kiss:
    Jeu 12 Juil - 23:16
    avatar
    Emploi : Médecin.
    Can break all your bones while naming them
    Can break all your bones while naming them
    Une fiche terminée direct :plz: :plz: :plz:

    Bienvenue à toi par ici fils de Fen' :tothestars:
    Si tu as des questions, n'hésites surtout pas :kiss:


    Jeu 12 Juil - 23:33
    avatar
    Indépendants
    Indépendants
    Merci de l'accueil, je ferait de mon mieux pour pas vous décevoir :supeer:
    Jeu 12 Juil - 23:44
    avatar
    Emploi : Fantôme à plein temps.
    THE CROWN OF INSOMNIA — THE TELLING ONE
    THE CROWN OF INSOMNIA — THE TELLING ONE

    encore un effort !


    Bonsoir à toi et bienvenue sur le forum !
    Pour commencer, la fiche est très joliment écrite mais il manque quelques petits détails ! (on aime les détails). Premièrement, on demande dans la fiche une justification de groupe ! Les Omégas sont un groupe particuliers pusique presque pourchassés par les deux autres pour rejoindre leurs camps, du coup ça serait intéressant de voir comment ton personnage voit la chose même s'il vient juste d'arriver :huhu:
    D'ailleurs, n'hésites pas à écrire ses premiers pas sur Insomnia, même si ça sera développé plus tard en RP !
    Dernier petits points (j'arrête après promis), dans ta fiche tu parles de chasser la Lune et le Soleil et nous aimerions un peu plus de détails là-dessus :huhu:
    Et donc dernier détail (j'ai déjà dit qu'on aimait les détails ? /PAN), quelques petites lignes (ou une, ou deux) sur Fenrir seraient top, parce que c'est papa quand même !

    Bon courage à toi pour les petites modifications, nul doute que tu y arriveras sans souci vu comment tu as vite posté ta fiche !






    Jeu 12 Juil - 23:56
    avatar
    Plus noirs sont les ténèbres, plus éclatante est la lumière.
    Plus noirs sont les ténèbres, plus éclatante est la lumière.
    Bienvenu parmi nous second fils de Fenrir ! :hey:

    Tu es beau, comme ton frère et ton papounet. :sempai:

    Bon courage pour ta fiche et au plaisir de te croiser en rp. :seven8:
    Ven 13 Juil - 7:18
    avatar
    Indépendants
    Indépendants
    MON DEUXIEME BEBE :sempai:
    Lun 16 Juil - 21:57
    avatar
    Indépendants
    Indépendants
    Bonsoir, j'ai terminé les modifications demandées bonne lecture d'avance!
    Mar 17 Juil - 12:53
    avatar
    The cursed one
    The cursed one

    bravo tu es validé !

    Bienvenue ! Comme pour ton frère une très bonne fiche pleine de détail et avec un soupçon de rancoeur, je te comprends complètement en terme de "on nous a imposé une vie qu'on ne méritait pas" je suis d'accord avec toi, c'est nul ! En tout cas je suis ravi de te valider même si tu es un gros chien, ainsi tu pourras retrouver ton frère qui t'attend ! :huhu: quoiqu'il en soit bienvenue parmi nous et amuse toi bien sur Insomnia !

    Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.Pour recenser ton avatar, c'est par ici. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à cet endroit. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier ! Et pour finir, venez recenser d'où vient ton personnage' ♥️ !








    Contenu sponsorisé
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

     :: Pour commencer  :: THE INTRODUCTION • PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES
    Offense and Hatred.

    Sauter vers: