INSOMNIA
« J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse. »

Insomnia :

 :: PREMIER CHAPITRE DU LIVRE :: THE INTRODUCTION • PRÉSENTATIONS :: LES ŒUVRES PUBLIÉES
Big bad...Queen !



 
Derniers sujets
» Institut Espoir [FOOTER]
Hier à 18:07 par John H. Watson

» Soyons amis ~ ♥ ?
Mar 11 Déc - 20:38 par Invité

» Survival Instinct [FOOTER]
Mar 11 Déc - 19:48 par Élohim

» Demande de RP, tout simplement [OUVERT]
Mar 11 Déc - 10:47 par Sherlock Holmes

» Pub RPG Design [FOOTER]
Sam 8 Déc - 20:40 par Élohim

» Bottin des pouvoirs
Sam 8 Déc - 18:32 par Gavroche

» Bottin des auteurs et oeuvres prises
Sam 8 Déc - 18:32 par Gavroche

» BOTTIN DES MÉTIERS
Sam 8 Déc - 18:30 par Gavroche

» BOTTIN DES AVATARS
Sam 8 Déc - 18:29 par Gavroche

» Miniatures [FOOTER]
Sam 8 Déc - 15:45 par John H. Watson


Big bad...Queen !

# Big bad...Queen !Dim 8 Juil - 12:32

Queen of Hearts
I.R.A.E

1865
Arrivé il y a 35 ans
Gérant/Proprio du Bordel l'Apothéose
Riche
Le pouvoir de plaire
Nikkari Aoe - Touken Ranbu Vocruen de Shilin

 Alors bonjour, moi c'était Stéphane Mallarmé, mais comme j'ai une préférence pour couper des têtes et que Stephou était mal armé, bah j'ai reboot 8D Et comme j'aime le rouge, je joue aussi le Petit Chaperon ♥️

Histoire
▶️ Si la Reine devait faire le point, elle n'irait pas bien loin. Jamais notre Reine ne s'était posé la question de savoir où est-ce qu'elle avait grandi, entouré de qui, quand avait-elle rencontré son Roi, son mariage, son couronnement...tout simplement parce que son histoire, aussi invraisemblable soit-elle, débutait ici, sur ses pauvres lignes ou elle faisait la rencontre d'Alice. Si d'autres personnages l'avaient mentionné, son apparition ne s'était faite qu'à ce moment précis ou elle prenait en flagrant délits, trois de ses sujets repeindre avec maladresse un rosier blanc en rouge. Et ou ses yeux de cartes de Reine de Coeur, se posait sur ce petit minois blond, qui ne cessait déjà de l'agacer pour son impertinence.

« Qu'on lui coupe la tête ! »

Une fois, puis deux, puis...sans raison à cela, une fois soulagée de savoir que ses sujets s'étaient fait décapiter, c'est du plaisir que notre carte mère se lança dans un jeu qui, bien qu'elle n'ait jamais su non plus pourquoi, lui plaisait au plus haut point : le croquet. Invitant alors Alice, la partie se débuta donc sans encombre. Sans encombre, sauf pour Alice que la Reine gardait à l'oeil, plus encore lorsque le Roi découvrit une énorme tête de chat sans corps. Chat qui disparu aussi vite arrivé et qui offrit à notre Reine la plus horrible des visions : la duchesse. Duchesse condamnée pourtant, pour avoir osé offrir un soufflé à notre souveraine. Cela coupa toute l'envie à notre carte de continuer son jeu et après l'avoir menacé, comme pour pouvoir finir sa partie tranquillement, expédia aussi Alice voir la fausse-tortue.

« Qu'on lui coupe la tête ! »

Le nombre de fois ou cela fut dit pendant tout son jeu, avant et après le départ d'Alice ne se compta alors plus vraiment, quand à la suite, si la Reine se devait encore de savoir ce qu'elle avait fait avant de lancer ce fameux procès, elle ne saurait même pas l'expliquer. Parce qu'elle n'était que le personnage d'un conte, sans même le savoir ! Mais en l'instant, il fallait tout de même avouer qu'elle s'en contre-fichait. Tout ce qui lui importait se tournait une fois de plus autour de son estomac. Une histoire de tarte, son valet était accusé. On lui avait volé ses tartes. Et elle avait bien l'intention de faire couper la tête de l'accusé.

Alors le procès n'eut ni queue, ni tête, encore plus lorsque Alice entra parmi les accusés. Et si son Roi avait mal à la tête avec cette perruque ridicule de juge, cela ne fit ni chaud, ni froid à notre reine. Bien au contraire, pour elle, tout était déjà prouvé. Son valet était coupable, Alice également, pour être devenue aussi grande et pour, une fois de plus, faire preuve d'impertinence éhonté envers notre diva...Mais...et la suite ? Qui sait. Alice s'est réveillée à ce moment là, l'auteur a choisi ce moment si crucial pour faire taire les vies qui habitaient jusque présent son oeuvre...

___________________

Le réveil fut donc...brutal. Comment expliquer ce que la Reine eut ressenti en ouvrant les yeux dans ce monde. Les lieux lui paraissaient déjà étrange, mais pire que tout, elle pouvait hurler tout ce qu'elle voulait, il n'y avait personne pour l'aider. Dans cette ruelle, en plein marché, tout le monde ne cessait de la regarder de travers. Alors, énervée, se relevant tant bien que mal, voilà qu'elle s'était mise à vociférer toute sa haine sur ce pauvre marchand.

« Parce qu'il faut tout faire soi même ici ! »

Et prenant le couteau posé sur l'étale, voilà qu'elle allait abattre sa main sur ce dernier. Mais bien heureusement, elle fut arrêtée à temps pour un type qui l'avait assommé...

Deuxième réveil. Sa main se portant à son visage, la migraine l'empêchant de crier, quand elle fut apte à se lever, elle trouva en premier lieu un point d'eau, pour s'y rafraichir. Et qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle fit face à son propre reflet dans cette salle de bain trop bien éclairé ! Un nouveau son sorti du fond de sa gorge. Mais cela réveilla à nouveau la douleur entre ses tempes.

« DIANTRE ! QUI M'A FAIT CA ! QUI A OSÉ ! MONTREZ-VOUS ! »

Aah...la Reine capitula cependant, la douleur étant trop forte à force de crier. Mais il faut croire que sa voix lui fit apparaitre son bourreau...ou plutôt, ce beau chevalier...

« C'est vous qui...qui...comment avez-vous...c'est de la sorcellerie ! Je vous ferais couper la tête ! »

Enfin, si seulement elle avait été dans son royaume et si ses yeux avaient pu se détacher de cette chevelure qui lui était tout simplement divine. Ce qui s'en suit ? Des explications. Si tout d'abord, elle cru à une supercherie, elle fut bien obligée d'accepter la vérité, juste à la vue de son corps si...masculin. L'homme qui l'avait aidé ? Elle ignorait son nom, juste qu'il sortait d'un livre. Drôle d'histoire que voila, mais cela ne choqua pas vraiment notre Reine jusqu'à ce qu'elle apprenne qu'elle aussi venait peut-être de l'imagination d'un être humain.

« Comment ? Je ne serais qu'une chose venant de l'esprit d'un homme ? Impossible. »

La vanité ne l'avait toujours pas quittée. Mais c'était ce qui la ferait tenir dans cet univers, ne cessait de répéter celui qui lui offrait un toit. Et avec les jours passant, devant apprendre à ce faire à ce corps et posant moults questions, elle se fit à l'idée de devenir IL. Mais toujours pas d'être une création. Son caractère si fort ne la quitta pas, mais elle apprit tout de même à s'adoucir. Couper des têtes n'étaient pas récurent ici, tuer des gens encore moins. Elle risquait la prison. Elle, la reine ! Mais elle apprit aussi qu'elle n'était surement pas la seule souveraine dans ce nouveau royaume bien étrange.

Les premières années furent donc assez salées. Car il est bien difficile de se faire une place dans un lieu dont on ne connait rien, d'un lieu ou l'on est plus le centre d'attention, dans un monde il est tout aussi difficile de se changer soi-même. Grâce à l'homme qui l'avait aidé, elle trouva un toit. Ce qui était déjà très bien. Penser à trouver du travail fut d'ailleurs un concept plus qu'étrange pour notre reine, mais tout de même non négligeable. C'est ce pourquoi elle en testa plusieurs...

Facteur : Livrer du courrier c'est bien, garder les colis pour soit, c'est mieux. #renvoyée
Boulanger : Se lever tôt c'est chiant, manger les pâtisseries, c'est fun #renvoyée
Ambulancier : Crier sur les patients... #renvoyée
Garagiste : Mettre les mains dans le cambouis ? #démission
Standardiste : Radio potin ? #renvoyée
Toiletteur : S'est fait mordre par le carlin d'un client #démission
Naturaliste : A empaillé le fameux carlin, a un peu trop jubilé #renvoyée

Mais rien ne fut vraiment concret. Mais pour autant, il était hors de question pour elle de se laisser aller. Vivre dans la pauvreté c'était très peu pour elle. De plus, à force de changer de métier, de rencontrer des nouvelles personnes, elle s'avouait être changée. Oh, les crises de colère étaient toujours présente mais moindre. Car à qui pouvait-elle bien en faire profiter ? Personne. Pas d'amis, pas de famille, plus de Roi, plus de sujets. Et c'est bien à cette pensée que l'idée d'avoir sa propre boutique lui vint à l'esprit...

Et les démarches furent faites. Mais pour ouvrir quoi au juste ? Quitte à ne pas savoir ce qu'était l'amour, même encore dans ses jeunes années à Insomnia, l'idée de rendre du plaisir aux autres, de finir dans les bons papiers de certains de la communauté pour élargir ses horizons ; mais aussi -et surtout- de pouvoir garder un œil et quelques secrets qui pourrait lui servir sous pression ; restait une solution à exploiter. Et c'est ainsi que l'Apothéose vu le jour. Enfin, le bâtiment était déjà existant, ceux qui y travaillaient aussi, mais la Reine y fit son nid comme nul autre auparavant. Elle misa tout son argent sur la réparation des lieux et sur une publicité hors du commun.

Et c'est ainsi que les années passèrent. Qui à Insomnia, n'y a pas déjà mis un pied ? Si pour certains, il est la représentation du vice qu'est la Luxure, pour d'autre, il est un Palais ou le jugement n'existe pas. Les lieux ont d'ailleurs un peu changés notre Reine. Plus calme, plus réfléchie...elle s'est forgée un caractère non dicté par son créateur. Mais elle est peut-être plus à craindre ainsi, quand on y repense...


Notes diverses :

► La Reine a bien un prénom, mais tout le monde l'appelle Queen puisqu'elle a gardé ceci comme nom de scène. Autrement, elle s'est choisi Galaad lors de sa "résurrection" à Insomnia, mais peu de gens connaissent ce dernier.
► Si sa maison de passe est son lieu de vie et qu'elle se permet de vendre aussi ses services, elle n'y fait pas que ça. L'alcool coule à flot et comme à Wonderland, ceux qui l'emmerdent peuvent très mal terminer. A bon entendeur, la Queen n'a aucun remord à se salir les mains ou à payer pour.
► Elle refuse d'entendre dire qu'un certain Lewis Carroll serait son auteur. Elle est unique, elle ne peut sortir de l'imagination d'un simple humain, si elle le croise, elle lui fait la peau. Elle le déteste autant que le fisc.
► Comme beaucoup de personne de son royaume, le rouge l'attire comme une abeille sur du miel. Il va donc de soi qu'elle offrira ses faveurs à quiconque saura attirer son œil. Du rose au rouge passant par le bordeaux...elle fera de vous son quatre heures.
► Inutile de vous faire un dessin de pourquoi elle a choisi Irae. Si elle n'a plus vraiment envie d'être une femme, l'idée de pouvoir tuer ceux qui l'emmerde sans avoir un procès au cul l'arrange bien...Et Devil est si attirant...



Caractère
Qualités
  • • Charismatique
  • • Dragueur
  • • Eloquent
  • • Persévérant
  • • Soigneux
  • • Protecteur
  • Défauts
  • • Hautain
  • • Snob
  • • Agaçant
  • • Arrogant
  • • Cruel
  • • Capricieux
  • ▶️ J'aime • Qu'on me baise les pieds ϟ qu'on m’idolâtre ϟ les choses sucrées ϟ voir les autres souffrir ϟ faire souffrir les autres ϟ tenter d'évoluer, stopper ma mégalomanie mais ça n'arriva jamais ϟ la luxure ϟ mes sujets ϟ la chaleur du soleil ϟ les caresses sur ma peau ϟ mon passé ϟ mes détracteurs mourant entre mes doigts.

    Au premier abord je suis une personne que l'on est pas prêt d'oublier. Qui n'a jamais entendu parler de moi ? Malgré ce physique d'homme, j'ai été une femme grandiose et je compte bien m'arranger pour que cela ne change pas, bien au contraire. M’élever, bien plus haut encore, au sommet, tel est mon choix. Certes, tout a changé. Je n'ai plus de disciple, je suis amené à vivre par mes propres moyens, mais cela ne changera réellement en rien ma façon d'être, ni de voir. Car je n'oublie pas, je n'oublie jamais. Si mon auteur m'a offert une fin qui n'est guère à mon goût, être ici va me permettre de pouvoir remettre les pendules à l'heure.

    Rancunier ? Moi ? Si peu.

    Outre cela, il vous serait difficile de parler de moi sans parler de mes bons côtés. Je suis bourré de qualité m'a t-on toujours dit. Généreux, souriant, avenant...comment ça je parais peu crédible ? Ok, je n'ai rien de tout ça, mais j'ai de l'humour. Noir. On ne peut pas plaire à tout le monde. Ceci dit, je m'efforce de m'améliorer. Mon mauvais caractère m'a joué des tours auparavant, j'ai conscience que je dois changer certaines choses, même si cela est plutôt difficile. A présent, je me contente donc de profiter de ce corps qui me permet bien des choses. Je plais, je le sais, je le vois dans les regards. Et cela me plait tout autant. Dragueur ? Charmeur, séducteur...galant ? Agréable. C'est le mot que je cherchais. Insensé ? Pas tant que ça, si l'on me flatte, il en va de soi que j'aille dans le même sens.

    Du côté des mauvaises habitudes cependant...

    Si je ne coupe plus des têtes, j'aime quand même toujours en voir tomber. Vous piétiner, vous voir tomber du haut d'une falaise...si je peux vous aider au suicide, sachez que vous frappez toujours à la bonne porte. Garantie de mort possible sur 24h, dossier sans frais, et toujours avec le sourire. Oui, j'aime la mort, il n'y a rien de plus...excitant. Croyez-moi, si vous entrez à l'Apothéose, assurez-vous de ne pas vous en prendre à mes "sujets", vous sortirez uniquement les pieds devant...

    Pour ce qui est du physique...Je ne suis qu'un homme. Un homme qui a perdu ses formes généreuses, dont la chute de rein s'est atténuée, dont le visage si fin a laissé place à une mâchoire plus prononcée. Je ne savais pas trop si je devais en pleurer lorsque je suis arrivé ici, car j'ai vite trouvé des avantages à cela. Plus de force, plus de poigne, une belle gueule malgré tout, une chevelure soigneuse et...si fade. Je suis arrivée ici avec une chevelure rouge mais pas assez vive pour moi, alors depuis je les teins, encore, toujours, pour avoir cette couleur si parfaite à mon égard, si digne d'une prestance telle que la mienne.

    Certes, il n'y a plus rien de féminin en moi, mais ais-je déjà été féminine ? Mes courbes l'étaient, ma taille de guêpe et mon regard perçant l'étaient. Mais pas le reste. Ce nouveau corps correspond donc à merveille à mes attentes. Certes, il y a ce...cette chose entre mes jambes avec laquelle j'ai eu du mal à m'habituer, mais je n'y prête plus réellement attention à présent, sauf lorsqu'il s'agit de se mouiller soi même au bordel.

    Pour ce qui est du corps dans sa généralité, je suis quand même bien loti. J'aurais mon physique en face de moi, ma copie conforme, je me ferais littéralement l'amour. Tout le temps, tous les jours, sans aucun répit. Je suis musclé, mais pas bodybuildé, j'ai des bonnes épaules, un bassin robuste, et des mains qui sont restées délicates malgré la force qu'elles peuvent atteindre si je me dois de les lever en cas de défense.

    Du côté des vêtements, j'aime les beaux manteaux colorés, rouge et or, j'aime aussi les vêtements plus classique, mais j'ai une préférence dans ce genre de situation, de porter des accessoires. J'aime quand ça brille, quand ça tape à l'oeil, même s'il ne s'agit que d'une simple broche. Enfin, de toute manière, je sors peu de mon "entreprise" alors il est logique que je sois, quoi qu'il advienne, toujours bien apprêté.  



    Séparateur


    avatar
    Guillemet ouvrantD'une pierre deux coupsGuillemet fermant
    Citation : L'expérience prouve que celui qui n'a jamais confiance en personne ne sera jamais déçu.
    Emploi : Votre emploi
    DC : Petit Chaperon Rouge
    Crédits : Jawn d'amour ♥
    # Re: Big bad...Queen !Dim 8 Juil - 13:08
    QUEENIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE :whut:
    *fait un bisou*

    Well tu connais la maison bichon, bon courage pour ta fiche et tout ça :nomad:
    Séparateur




    avatar
    Guillemet ouvrantDessine moi un mouton !Guillemet fermant
    Citation : C'est une folie de haïr toutes les roses parce que une épine vous a piqué, d'abandonner tous les rêves parce que l un d'entre eux ne s'est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce que l'un d'entre eux ne s'est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu'on a échoué... C'est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu'une d'elle vous a trahi, de ne croire plus en l'amour juste parce qu'un d'entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d'être heureux juste parce que quelque chose n'est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ...
    Emploi : Balayeur au théâtre.
    DC : John H. Watson - Barbe Bleue - Émile Zola
    Crédits : Seven - Mystic Messenger
    Invité
    # Re: Big bad...Queen !Dim 8 Juil - 16:56
    Re-welcome sexy Queen 8D
    avatar
    Guillemet ouvrantInvitéGuillemet fermant
    # Re: Big bad...Queen !Jeu 12 Juil - 21:52
    Merci à vous deux, ça fait plaisir :huhu:

    Je tente le max pour finir ce soir ou demain krkrk ♥️
    Séparateur


    avatar
    Guillemet ouvrantD'une pierre deux coupsGuillemet fermant
    Citation : L'expérience prouve que celui qui n'a jamais confiance en personne ne sera jamais déçu.
    Emploi : Votre emploi
    DC : Petit Chaperon Rouge
    Crédits : Jawn d'amour ♥
    Invité
    # Re: Big bad...Queen !Jeu 12 Juil - 22:11
    Re-bienvenue jolie Reine. :zen3:

    Et bon courage pour ta fiche. :3
    avatar
    Guillemet ouvrantInvitéGuillemet fermant
    Invité
    # Re: Big bad...Queen !Jeu 12 Juil - 22:27
    YOU CAN DO IT !
    Et re-bienvenue :3 Je lirais ta fiche avec grand plaisir une fois terminée ♥️
    :kiss:
    avatar
    Guillemet ouvrantInvitéGuillemet fermant
    # Re: Big bad...Queen !Sam 14 Juil - 20:35
    Merci à vous deuuuux /o/
    (double merci, grâce à ses messages jeudi on a pu faire les 10 000 messages 8D)

    Krkrkr.

    *Pose ses fesses, attends Devil*

    :ptn:
    Séparateur


    avatar
    Guillemet ouvrantD'une pierre deux coupsGuillemet fermant
    Citation : L'expérience prouve que celui qui n'a jamais confiance en personne ne sera jamais déçu.
    Emploi : Votre emploi
    DC : Petit Chaperon Rouge
    Crédits : Jawn d'amour ♥
    # Re: Big bad...Queen !Sam 21 Juil - 21:41

    bravo tu es validé !

    FINALEMENT ON EST BON ! Bravo Queeny tu as réussi à trouver le moyen de faire l'histoire avec ce que tu avais sous la main, c'est à dire pas grand chose malheureusement ! Mais c"est très bien écrit et c'est toujours aussi plaisant à lire alors c'est sans hésitation que je te valide ! Bienvenue a nouveau parmi nous et amuse toi bien sur Insomnia

    Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.Pour recenser ton avatar, c'est par ici. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à cet endroit. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier ! Et pour finir, venez recenser d'où vient ton personnage' ♥️ !
    Séparateur



    --


    Merci à Echo pour le cadeau !:
     
    avatar
    Guillemet ouvrantThe Knight The PatriotGuillemet fermant
    Citation : End? No, the journey doesn't end here. Death is just another path, one that we all must take. The grey rain-curtain of this world rolls back, and all turns to silver glass
    Emploi : Médecin légiste
    DC : Mozart/ Le Chat Noir
    Crédits : Ookurikara , Tôken Ranbu
    Contenu sponsorisé
    Guillemet ouvrantGuillemet fermant
    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers:  
    copyright & crédits
    © Copyright : Le thème graphique et codé d'Insomnia appartient à ses créateurs. Le code des sujets et messages a été fait par Cheshire d'Epicode. Un énorme et tout spécial merci à Atols pour avoir réglé de nombreux codes, et sans qui cette mise à jour aurait été un échec. Le code des MPS est celui d'Awful. La liste des membres a été faite par Linus. Le reste du code et du graphisme appatient au staff tout entier d'Insomnia, merci de ne pas y toucher (ou demandez-nous avant, des fois on mord pas, et parfois on arrache pas de jambes). Insomnia est le fruit d'heures et d'heures de travail, nous demandons donc un minimum de respect envers notre travail. Nous tenons également à remercier les membres qui aident lors des mises à jour. Pour voir le restant des crédits, c'est par ici ~
    marques pages récents
    les chapitres ouverts
    CLAUDE FROLLO découvre la ville en arrivant, et ça n'est pas rose. Qui saura le guider dans ce nouveau monde ?
    YÛICHI est riche, beau et célèbre. Qu'attendez-vous pour aller à sa rencontre ? Il n'attend que vous !
    LE KRAKEN est un jeune poulpe fraîchement débarqué sur les étalages en recherche de compagnon ~
    © COPYRIGHT : Tous droits réservés.