Ins
mnia

La vie est un mystère qu'il

faut vivre

et non un problème à résoudre

RSS
RSS



 

Little Red Riding Hood

# Little Red Riding HoodSam 21 Avr - 21:29

Little Princess
OMEGA

1697
Il y a 10 ans
Prostitué
Pauvre
Vivian de Demian

BONJOAR MOI C'EST STEPHANE MALLARMÉ. J'vous aime.

Histoire
▶️ Dans le fond, tout aurait bien pu se terminer. Mais ce n’était pas ce qu’avait décidé notre cher Charles Perrault. Notre jeune amie aurait même pu avoir une fin plus heureuse, si les frères Grimms avaient été ses pères, mais que nenni. Tout le monde connaît son histoire, tout le monde connaît le petit chaperon rouge. Tout le monde sait qu’avant d’être retranscrit sur papier, il s’agissait surtout d’un comte transmis de vive voix. Et si les fins pouvaient changer ci et là, c’est bien une fin terrible que notre écrivain offrit à notre jolie tête blonde.

Car jolie, elle l'était. La plus jolie petite fille de tout son village. Bien élevée, toujours souriante et bienveillante. Preuve en était, elle était celle qui apportait des provisions à sa chère grand-mère dont l'âge certain l'empêchait de faire régulièrement des allées et retour jusqu'au marché. Alors soigneuse, elle apportait toutes les semaine de quoi sustenter son ainée. Et par la force des choses, malgré qu'on lui ait déjà dit d'être prudente dans les bois, jamais elle ne cru un jour tomber sur Monsieur Le Loup. Grand, fort, mais terriblement charmeur. Ce fameux jour, elle avait dans son panier des petites galettes de beurre, faites par sa tendre maman. Mère-grand était malade d'après les bûcherons qui arrivaient à la voir de temps en temps, il fallait donc s’inquiéter de sa santé.

Alors comme à son habitude, c'était habillé de son chaperon rouge, faites par sa grand-mère, qu'elle s'adressa au loup qui lui barrait la route. Et qu'elle voix suave. Grave mais tout de même, terriblement inquiétante. Pourquoi ne la mangea t-elle pas tout d'abord ? Tout simplement parce que d'autres coupaient du bois non loin, alors le loup se fit rusé et demanda ou elle allait. Naïve et toujours polie, elle lui indiqua sa route et un jeu se fit alors. Le premier arrivé aurait gagné ! Et qu'elle triste jeu que voila. Car notre chaperon emprunta le chemin le plus long, indiqué par le loup, peu inquiétée que, pendant qu'elle cueillait un joli bouquet de fleur, son comparse dévorerait son aïeule.

Alors en arrivant sur place, elle n'y vit point le loup. Elle avait gagné !? Elle fit donc comme à son habitude pour entrer dans la maison, suivant les instruction, bien que ses dernières venant d'une voix qui ne lui était pas connu de sa grand-mère : « Tire la chevillette, la bobinette cherra. ». Et ainsi, une fois à l'intérieur, voilà qu'elle déposa ses courses pour rejoindre le chevet de ce qu'elle pensait être son ainée. Mais comme elle avait de grand bras ! Des grandes oreilles et des grandes dents ! Mais à peine avait-elle eu le temps de comprendre le cinéma de Sir Le Loup, la fin fut sans appel...

Alors oui, notre charmante demoiselle n’eut aucune notion de sa mort. Finir engloutie dans le ventre d’un loup, voilà quelle drôle d’idée ! Ah, si seulement elle avait été plus attentive notre fillette, si seulement elle n’avait pas été si naïve. L’innocence, la simplicité, cette vie qui paraissait si oisive... tout est bien loin à présent. Très loin. Peut-être même trop.

Insomnia, il y a 10 ans. Son arrivée, elle s’en souviendrait comme si c’était hier. Déjà, parce qu’il pleuvait à torrent. Ensuite, parce que sous ses mains, ce n’était pas de l’herbe ou même de la terre qui s’y trouvait, mais bien du sable, humide, collant à ses mains qu’elle portait maladroitement à sa tignasse qui lui barrait la vue. Sa peau lui hurlait qu’elle avait froid, l’eau ruisselait à travers le tissu qui l’habillait et pire que tout, la mer montait, enragée, jusque ses genoux. Prise de panique, elle ne trouva rien d’autre que la fuite. Courir était la seule option et c’est un peu plus loin, recroquevillée sur elle-même, qu’elle tenta de trouver un peu de calme dans cette tempête. Où était-elle ? Pourquoi se retrouvait-elle près de la plage alors qu’elle était ; aux derniers souvenirs ; chez sa tendre mère-grand, dans les bois ? Les mains portées de chaque côté de son visage, c’est fermant les yeux très fort, qu’elle attendit simplement que le temps passe. Ce n’est que lorsque le soleil désira pointer le bout de son nez et que la chaleur vint à taper contre son corps frigorifié, qu’elle rouvrit les paupières.

Froid, elle avait. Faim aussi. Peur, n’en parlons pas. Elle était sale notre jolie demoiselle aussi, du sable partout, jusque dans les cheveux. Cheveux qui n’étaient plus longs et ébènes, mais bien courts et blonds. Elle n’en prit pas conscience dans l’immédiat, car ce furent ses mains qui la choquèrent en premier. Comme elle avait de grandes mains ! Elles n’avaient rien de féminines ! Ses doigts étaient plus longs et ses phalanges plus larges et ses paumes étaient si...différentes. Mais...oh mon dieu, comme elle avait de grands pieds ! Elle s’était alors mise à bouger ses derniers pour s’assurer qu’ils s’agissaient bien des siens et avait eut un retour plutôt satisfaisant, bien que plus qu’étrange. Se relevant, elle avait également trouvé bizarre d’être aussi grande, mais son corps ayant du mal à la faire se concentrer sur autre chose que sa tenue qui n’était rien de plus qu’un grand linge blanc trempé, elle tenta tout d’abord de trouver un lieu qui lui serait déjà plus accueillant, voir même connu de ses souvenirs.

Mais rien. Là où ses pas la menèrent ne furent rien de connu. Elle tourna alors ainsi en rond pendant de longues heures, si bien qu’à la nuit tombée, les pieds meurtris, elle s'effondra sous ce pont, les larmes roulant sur ses joues comme unique chaleur d’un soir. Elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas ou elle était, ni qui elle était. Car en traversant la ville, elle avait bien vu son reflet dans les vitrines. Elle s’était bien rendu compte qu’il s’agissait d’elle, même si cela était surréaliste. Elle avait un corps d’homme. De jeune homme. Elle qui pourtant, il n’y a pas moins de quelques jours ; d’après elle ; n’était encore qu’une petite fille de 10 ans. Elle en pleura toute la nuit. Elle crut même mourir un instant, tant elle avait froid. Mais elle avait fini par s’endormir, de fatigue. Son réveil fut alors douloureux. Elle qui pensait avoir fait un horrible cauchemar…

Et les jours s’en suivirent. Elle trouva quelques affaires pour se couvrir en volant du linge dans un jardin, elle vola aussi de la nourriture, pire que tout, elle pilla les poubelles. Oh, elle était vraiment crasseuse notre demoiselle, mais qui pouvait-elle ? Pourtant, malgré son état, quelqu’un lui tendit la main un soir de fête en ville. L’homme était grand, peut-être un peu bourré aussi, mais son sourire lui était accueillant. Naïve petite fille. Te souvenir du loup aurait du être suffisant. Parce que comme le loup, cet homme te dévora tout cru. Et c’est alors que tu compris. Non, tu n’étais plus le petit chaperon rouge. Tu n’étais plus une petite fille. Tu n’étais plus elle. Tu devenais il. Sale toujours. Souillé jusqu’au plus profond de son être. Mais c’était con à dire, ce soir là pourtant, tu n’avais pas eu froid…Pire que tout, cet homme avait fini par t'apporter plus que ça. Un ami, un confident, un frère ? C'est grâce à lui que tu en es là aujourd'hui. Cet homme ? Son nom est Don Juan.

Insomnia, aujourd’hui. Être ou ne pas être. Telle est la question. Ce que sait notre Chaperon néanmoins est que sa vie n’est pas si minable. Il y a pire. Alors oui, il vit dans un petit appartement miteux qui prend l’eau, quand il ne squatte pas chez son "grand frère", oui il vend son corps pour subvenir à ses besoins, oui il lui arrive souvent de finir couvert de bleu et oui, il est toujours aussi souillon qu’à son arrivée...mais cela fait bien longtemps qu’il l’a accepté. Il ne peut compter que sur lui-même. Dans le fond, la vie n’est pas une pute, c’est plutôt lui. Et les autres, ce sont les loups, ni plus, ni moins. Drôle de vision des choses. Mais c’est la sienne. Et pour les années à venir ? Advienne que pourra.

Event "Les microbes, même si on sait pas si s'en est un, mais en fait, c'est une histoire de relation" : Chap est un peu passé à côté de la trappe. Etait-il malgré tout proche de son créateur sans même savoir qui il était ? Qui sait. Il s'est senti affaibli, mais étrangement, il n'a pas été atteint comme d'autre.

Event "C'est nous les méchants et nous les gentils, à mort Elohim, vive Devil !" : Eh bah...Chap il s'en bat un peu beaucoup le steak. Tant qu'on l'empêche pas de bosser le soir, même si avec le couvre-feu ça devient compliqué, lui, il s'en fou. Il peut offrir ses services à Devil si y'a que ça...


Caractère
Qualités
  • • Chaleureux
  • • Attachant
  • • Sociable
  • • Spontané
  • • Débrouillard
  • • Extraverti
  • Défauts
  • • Irresponsable
  • • Dépensier
  • • Insolent
  • • Étourdi
  • • Dissimule ses sentiments
  • • Menteur
  • ▶️ Le problème avec Chap, si l'on devait réellement parler de "problème" serait qu'il ne sait pas lui-même qui il est vraiment. Déjà, il n'a pas de prénom. Il est juste le Chaperon, ou Little Princess pour son nom de prostitué. Ensuite, il est devenu un adulte plus vite que prévu, il n'est donc plus une petite fille, ni même un enfant et c'est ce qui fait bien toute la différence : il a grandi trop vite. Alors parfois, même souvent, il a du mal à s'exprimer, à se faire comprendre ou même à comprendre les autres. Il fait de son mieux, mais par égoïsme, qui serait légitime en soit, il lui arrive de faire la sourde oreille. Mais de toute façon, qui s'en soucie ? A ce jour, il n'est qu'un objet, ni plus, ni moins. Il le sait et cela lui convient très bien.

    Bien évidemment, il a une vie en dehors de son boulot, il va faire ses courses comme tout le monde, mais il n'est pas très attractif pour taper la causette. Déjà parce que derrière ses yeux de biches avec ses cils aussi longs que ceux d'une jolie femme tartinés de mascara, il n'y a pas d'expression. Ses lèvres charnues elles aussi ne sourient pas. Pourtant, il pourrait être très expressif, mais ce n'est pas vraiment la joie de vivre qui l'habite. Oh, ce n'est pas un dépressif, juste qu'entre vivre le jour, au contact de monsieur tout le monde l’indiffère, alors que la nuit, tout est différent. Déjà parce qu'il se maquille, qu'il tente de soigner un peu sa tignasse blonde aux boucles sinueuses, parce qu'il sait qu'il sera aimé et que dis-je, payé. C'est son côté "Queen" qui le rend comme ça. Un peu comme un jeu d'acteur bien rodé.

    Oh, il reste attachant malgré tout, c'est un être sociable que nous avons là, mais il faut dire aussi que du haut de son mètre soixante quinze, il a toujours du mal à se faire à l'idée de regarder les gens de haut. Il est clairement plus à l'aise quand il doit lever la tête. Alors oui, c'est ce que l'on pourrait communément appeler un dominé. Un soumis. Mais il faut dire qu'il a le job adapté. Bien évidemment, n'allez malgré tout pas croire qu'il est facilement domptable. Il a son petit caractère notre Chaperon. Celui qui pique, qui attaque sans même que vous ne vous y attendiez. Il est fort menteur aussi quand c'est nécessaire, ce qui rend notre énergumène un peu plus difficile à cerner, il est un être que l'on n'attrape pas.

    Et c'est aussi peut-être pour ça que ses soirées, de temps en temps, finissent mal. Don Juan a beau lui dire qu'il n'a pas à se faire frapper s'il ne ressent pas de plaisir lors de son job, pour autant, il a du mal à le comprendre. Alors parfois il râle, ça ne plait pas à son client. Alors souvent, il revient couvert de bleu, parce que son caractère à tout fait merder. Il garde d'ailleurs quelques cicatrices sur son corps à la peau diaphane avec les années. Oh non, il n'est plus un enfant depuis bien longtemps, il ne sait plus ce qu'est l'espoir, les rêves. Et pourtant, un déclic pourrait juste être suffisant. Oui mais qui ? Comment et pourquoi ? Il finira par grandir encore, par mûrir peut-être, mais c'est loin d'être gagné...  


    avatar
    Guillemet ouvrantCréationGuillemet fermant
    Citation : Votre citation ici.
    Emploi : Votre emploi
    DC : Queen of Hearts
    Crédits : Plop
    VIVIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN :roulade:
    Omg omg omg omg omg omg :whut: :whut: :whut: :whut: !!!!

    WELCOME AGAIN MON BICHON TOUT DOUX !
    Bon courage pour ta jolie fiche et tu connais la maison, si tu as des questions tout ça :huhu:
    Séparateur


    avatar
    Guillemet ouvrantCan break all your bones while naming themGuillemet fermant
    Citation : So silent and furtive were his movements, like those of a trained bloodhound picking out a scent, that I could not but think what a terrible criminal he would have made had he turned his energy and sagacity against the law instead of exerting them in its defence.
    Emploi : Médecin.
    DC : Barbe Bleue ♚ Le Petit Prince ♚ Émile Zola
    Crédits : Akari Dezart - Karneval.
    MERCI MON JAWNY JAWN ♥️♥️♥️♥️

    :hey:
    avatar
    Guillemet ouvrantCréationGuillemet fermant
    Citation : Votre citation ici.
    Emploi : Votre emploi
    DC : Queen of Hearts
    Crédits : Plop
    MANW ! quel mignon petit Chapy qwq Quelle tragique histoire n'empêche !!
    J'espère qu'on pourra lui redonner un peu de sourire !
    Bon courage pour ta validation, amorcito 💕
    Séparateur








    true side:
     


    avatar
    Guillemet ouvrantStalkeuse ImpérialeGuillemet fermant
    Citation : Peu d'hommes peuvent se vanter d'avoir côtoyé l'amour avec emprise et dextérité, sans en avoir eu les malheureux retours.
    Emploi : Musicienne et Poète.
    DC : Guy de Maupassant - Don Juan
    Crédits : /
    J'adore ton avatar *q*

    Rebienvenue avec ce nouveau perso ! ♥️

    Bon courage pour la rédaction du caractère et au plaisir de te croiser inRP. ~ :kiss:
    avatar
    Guillemet ouvrantSmiling RedheadGuillemet fermant
    Citation : On est laid à Nanterre, c'est la faute à Voltaire, Et bête à Palaiseau, c'est la faute à Rousseau !
    Emploi : Sans emploi.
    DC : Sherlock Holmes
    Crédits : Yata Misaki || K Project
    MAUP JE T'AIME ON VA POUVOIR FAIRE PLEINS DE CHOSE AVEC CHAP ET DJ *KRKRKRKRKR*

    Et merci Jab', t'es un amour ♥️♥️

    Et j'ai FINI. Normalement.

    :luv:
    avatar
    Guillemet ouvrantCréationGuillemet fermant
    Citation : Votre citation ici.
    Emploi : Votre emploi
    DC : Queen of Hearts
    Crédits : Plop

    bravo tu es validé !

    BIENVENUE TOUT CA TU CONNAIS LA MAISON ALLER DU VENT /PRENDUNECLAQUE/
    Bon ok... bienvenue à nouveau ! Comme la fois précédente, j'adore ta fiche, j'adore ton style, tu as même écrit l'histoire original (mêmesijohnàdûtelesignalerouijesaistout) mais au moins tout y est. Les grandes lignes et sa vie malheureuse à Insomnia jusqu'à ce qu'elle rencontre Don Juan de la Moutarde, c'est parfait j'ai rien à dire ! Des petits liens pré-fait en plus ça fait toujours plaisir :huhu: Bienvenue parmi nous du coup petit chaperon rouge (tu sais que c'est la couleur préféré de Devil hoho ?) et amuse toi bien sur Insomnia.

    Maintenant que tu as rempli la tâche qu'était de remplir ta fiche, je t'invite à aller remplir de quoi finaliser ton inscription.Pour recenser ton avatar, c'est par ici. Pour que ton personnage ait un lieu de travail, je te conseille également de te rendre pour remplir un formulaire et obtenir un logement. De même si tu veux un joli rang sous ton pseudo, tu peux venir en réclamer un à cet endroit. Et le plus important, n'oublie pas de recenser ton métier ! Et pour finir, venez recenser d'où vient ton personnage' ♥️ !
    Séparateur







    avatar
    Guillemet ouvrantThe cursed oneGuillemet fermant
    Citation : Dieu a créé le chat pour permettre à l'homme de caresser une panthère
    Emploi : SDF
    DC : Mozart/Devil/Doyle
    Crédits : Kenma - Haikyuu
    Contenu sponsorisé
    Guillemet ouvrantGuillemet fermant
    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    Sauter vers:  
    Nos marques pages . . .
    Les chapitres ouverts . . .
    C
    CLAUDE a comme des envies de comprendre le manège qui se trame en ville, qui voudra bien l'aider à enquêter ?
    A
    ALICE vient de débarquer en ville avec sa nouvelle boutique de vêtements ! Allez passer commande ~ !
    K
    LE KRAKEN est un jeune poulpe fraîchement débarqué sur les étalages en recherche de compagnon ~
    Le forum a été entièrement codé et graphé exclusivement pour cette plateforme.
    Merci de ne pas voler le contenu d'Insomnia sans en demander l'autorisation au
    prélable. N'hésitez pas à nous rejoindre pour nous supporter !

    Crédits additionnels